Accéder au contenu principal

Dans quel pays je vis....????

Je commence à peine à réaliser que Sarko est mon nouveau Président de la République…

Toutes ces valeurs de droite qui me dégoûtent, il les incarne, et les prône : ultra-libéralisme, carrièrisme, remise en cause des acquis sociaux, répression, flexibilité et exploitation des salariés, cadeaux fiscaux aux entreprises et aux contribuables les plus aisés, privatisation des entreprises publiques…j’en passe ! L’avenir, les cinq ans à venir ( au minimum) s’annoncent sombres pour « la France d’en bas »…

Rappelons nous que les gouvernements Raffarin et de Villepin sont déjà revenus sur bien des acquis sociaux : réforme des retraites, de l’assurance chômage, de l’assurance maladie et déremboursement de centaines de médicaments, diminution des aides sociales, suppression du lundi de Pentecôte chômé… A tout ceci s’ajoutent l’inflation, la hausse du prix du carburant, de l’immobilier, la hausse des impôts locaux due a la décentralisation etc…

Le programme de Sarko n’est pas fait pour me rassurer !!! En voici quelques aspects qui m’interpellent :

- La remise en cause de la France, terre d’asile et sa politique d’immigration qui me fait peur, « l’immigration choisie »…Choisie en fonction de quoi ??? En fonction des besoins de la France, mais certainement pas en fonction des motifs des prétendants au titre de séjour. Or ce principe me dérange. Combien de personnes désireuses de fuir la misère, la guerre ou la dictature de leur pays seront refoulées ? et donc condamnées … Un nouveau ministère, de l’immigration et de l’identité nationale, sera en charge du dossier.

- La remise en cause des 35heures, ou comment « travailler plus pour gagner plus »… En théorie, car encore faut-il en avoir la possibilité ! En effet, jusqu’à preuve du contraire, c’est le patron qui décide, qui permet et demande à ses salariés d’effectuer des heures supplémentaires ; sans parler des heures supplémentaires non payées, car récupérées en RTT. Cette mesure s’avère donc inégalitaire, et pourrait avoir un effet négatif sur l’embauche (rendue moins rentable que le recours aux heures sup). Combien de français se seront faits « embobinés » par cette promesse sarkozienne ? Et va-t-on également faire faire des heures sup’ aux salariés précaires, à temps partiel, aux chomeurs et aux Rmistes … ? Le réel problème, ça n’est pas les 35h, mais le niveau des salaires, trop bas, et pour cela, Mr Sarkozy n’a rien prévu…

- La remise en cause du code du travail, avec la prévision du Contrat Unique, soit disant pour lutter contre la précarité…A près le CNE (dont la principale caractéristique est la période d’essai de 2 ans), le contrat unique…De qui se moque-t-on ? Mais de nous bien-sûr !!! Le prétexte : faire en sorte que les employeurs puissent licencier plus facilement, pour les inciter à embaucher… Faudra m’expliquer… Mr sarko est en fait à genoux devant son frère et ses amis du Medef, il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’il favorise en priorité les salariés…

- La remise en cause du bouclier fiscal, soit disant prévu pour éviter l’exode fiscal et inciter les grosses richesses à rester ou à revenir en France ; seuls 15000 contribuables en profiteraient…Ah que Johnny !...Sans commentaires …

- La remise en cause du droit de grève, avec le désir d’instaurer un service minimum dans les transports en commun, en « négociation » avec les partenaires sociaux ; le dialogue va sûrement être unilatéral, puisque le nouvel élu veut mettre en application ce service minimum avant la fin 2007, quelque soit le résultat des discussions avec les syndicats…

La liste est loin d’être exhaustive, il y a d’autres points que j’aborderai plus tard, selon l’actualité… Et avec un tel président, l’actualité risque d’être animée (on a déjà eu l’occasion de s’en rendre compte avec les manifs anti-sarko quelques heures après son élection). Certains français sont dupes, ou dupés…Moi je sais ce qui m’attend, mais beaucoup vont vite déchanter parmi les 53% d’électeurs de Nicolas…

Mimile.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…