Elle est arrivée à le mettre en difficulté, mais....

Suite au débat d'entre deux tours qui a réunni plus de 20 millions d'auditeurs, les supporters des deux candidats ont trouvé que leur "poulain" était le meilleur.Un face à face musclé qui n'a pas permis de départager les deux adverssairs. Mr sarkozy est résté dans une posture zen et a évité les coups que lui asséné Mme Royal. Des deux candidats, c’est la stratégie de Ségolène Royal qui a été la plus visible, elle consistait à interpeler Nicolas Sarkozy sur son bilan et sa capacité à faire ce que le gouvernement dont il faisait partie n’avait pas fait.La stratégie de Nicolas Sarkozy est apparue moins évidente il s’est plutôt attaché à marquer combien Ségolène Royal n’allait pas au fond des choses, voire perdait son sang froid.
Finalement ce sont certainement plus les commentaires du débat (c’est a dire le débat sur le débat) qui vont réécrire l'histoire de celui-ci, et n’en retenir que certains épisodes. Et in fine on reconstruira le débat en fonction des résultats de l’élection pour n’en retenir qu’un souvenir très déformé. Si Royal est élue, on dira que sa colère contre l’immoralisme de Sarkozy l’a fait gagner et si c’est lui qui est élu, on dira qu’il l'a était parce qu’il a su garder son sang-froid.
C'est en fait les électeurs qui contrairement à 2002, pourront départager cete fois, les deux candidats au coude à coude.

Commentaires