Accéder au contenu principal

Point presse du 7 juin : Faouzi Lamdaoui et Razzye Hammadi

La mise en place de la politique du gouvernementLe nouveau président de la République veut tout diriger tout contrôler et je pense que le Premier ministre sera le plus transparent de la Vème République. Cette présidentialisation effrénée de notre système politique, financier et médiatique dans les mains d’un seul homme est vraiment inquiétante. Dans le discours du Premier ministre, il n’y a aucune vision d’avenir pour la France, si ce n’est un moralisme conservateur.
Les heures supplémentaires sont un dispositif inefficace, injuste et coûteux monté à la va vite. Le coût sur le budget de l’État serait de 5 à 6 milliards d’euros a précisé le Premier ministre en marge d’une visite d’une dans la Sarthe, alors qu’il avait tout d’abord annoncé un chiffre de 3 milliards d’euros. Le dispositif est inefficace, injuste et honteux. Il a été monté dans l’amateurisme le plus total. C’est une improvisation démagogique elle ne crée aucun emploi, puisqu’une heure supplémentaire coûte moins cher qu’une heure normale. C’est tout simplement une invitation à la fraude, puisque puisqu’on va déclarer en heure supplémentaire ce qui n’est aujourd’hui qu’une heure normale. Les syndicats ont émis des réserves, et même le patronat par la voie de la CGPME a fait part de ses réticences à ce sujet.Concernant les services publics, Nicolas SARKOZY et François Fillon sont les fils cachés de Margaret Thatcher. Concernant la carte scolaire, le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux et détricotage de la carte judicaire, ils imposent au pays un électrochoc ultralibéral afin de faire disparaître notre modèle social. Ils citent souvent JAURES et BLUM, mais leur mère spirituelle est Margaret THATCHER.

La succession de l‘UMP donne un spectacle affligeant. De ce point de vue, la droite n’a pas de leçons à donner sur l’unité. Les guerres picrocholines que se livrent les de Nicolas SARKOZY pour prendre la succession de Nicolas SARKOZY sont pitoyables. Chacun d’eux veut une part du gâteau. Patrick DEVEDJIAN, nouveau secrétaire général de l’UMP a estimé hier qu’il ne fallait de nouveau président au parti majoritaire car celui-ci pourrait être en conflit avec Nicolas SARKOZY. On voit bien de qui il veut parler. Au lieu de procéder à un débauchage systématique de ses adversaires, François FILLON devrait plutôt essayer de réconcilier Jean-Pierre RAFFARIN et Patrick DEVEDJIAN.

La politique fiscale

Son programme fiscal, c’est Robin des bois, à l’envers. Le meilleur argument de la redistribution, c’est la fiscalité. Leur politique fiscale c’est prendre à la majorité des Français pour faire des cadeaux fiscaux à la minorité des plus riches. Qui profite réellement de la suppression des droits de succession, seulement des plus privilégiés. Mais qui paiera l’augmentation de la TVA, les classes moyennes et les classes populaires. Le programme fiscal de la droite favorise la rente et non l’effort. Il est au service du travail et non du capital. Il accroîtra les inégalités, touchera la consommation et pèsera sur la croissance.

Les candidats fictifs du nouveau centre, le Parti social libéral européen

Un mot sur les candidatures bidon d’Hervé MORIN au centre.
Après les emplois fictifs, la droite nous apporte les candidats fictifs. Hervé MORIN vient de baptiser son nouveau parti politique avec des méthodes inacceptables qui consiste à présenter de fausses candidatures pour gagner de l’argent, ce qui est indigne de la part d’un responsable politique et méprisant l’égard du suffrage populaire. François FILLON a justifié ces comportements hier à la radio en disant que toutes les formations pratiquent de la même manière.

Intervention de Razzye HAMMADI, président du MJS

Présentation d’un document de travail du MJS, coordonné par Razzye HAMMADI, sur le chiffrage des premières mesures annoncées par le gouvernement FILLON. (Télécharger le document).
(Bouclier fiscal, heures supplémentaires et droits de succession).

La droite se livre à un poker menteur inacceptable que nous devons dénoncer, étant donné les chiffres avancés. A travers cet ensemble de mesures, on voit bien que Nicolas SARKOZY ne veut pas kârcheriser la France, mais la thatcheriser. La droite n’est pas sans complexe, mais sans scrupule. Quand on voit que le paquet fiscal à travers la session parlementaire s’intitulera « En faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat », cette droite est bien sans scrupule.

Notre mot d’ordre pour ces élections

Il est simple. Toute notre action dans les 72 heures qui viennent vise à ce qu’à 8 heures du matin, dimanche 10 juin, l‘effet somnifère de l’UMP n’ait plus d’effet. Nous appelons les Français à voter comme leurs enfants, nous appelons les grands-parents à voter comme leurs petits-enfants, c’est-à-dire en majorité pour l’alternance et l’alternative à gauche.
Lorsqu’on vote à gauche au premier et au second tour des élections législatives, lorsque je regarde la liste des candidats de l‘UMP qui part de BALKANY en atterrissant sur TIBERI sans parler de CARIGNON, lorsqu’on vote à gauche on vote trois fois :
- pour la gauche et pour l’équilibre des pouvoirs,
- pour le renouvellement et la diversité,
- et surtout pour la moralisation de la politique française.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…