La gauche se démobilise, mais...

Voila 2 jours que nous avons voté pour le 1er tour des législatives...Enfin " nous", c'est un bien grand mot puisque le taux d'abstention est record dans l'histoire de la cinquième république, à savoir presque 40% ! A ce niveau, les élections se suivent, mais ne se ressemblent pas...Alors que ces élections législatives sont peut être plus importantes que les présidentielles, les français ne se mobilisent pas pour redresser notre démocratie bancale...Certainement le calendrier qui en est la cause, mais je ne comprend pas ce manque de participation. En effet, ce sont nos députés qui à l'assemblée votent des lois qui touchent notre quotidien.
Et alors que pour le bien être de notre démocratie il aurait fallu que les partis d'opposition soient plébiscités afin de pouvoir être garants d'un équilibre du débat parlementaire, les français ayant voté à gauche ou pour Bayrou lors des présidentielles ne se sont apparament pas rendus en masse dans leurs bureaux de vote vu l'écart de score avec les élections du 21 avril et/ou du 06 mai : où sont donc passés les 47% pro Royal, ainsi que les 18% pro Bayrou?
La "vague bleue" tant annoncée a donc recouvert le territoire ; peut être était-elle tant annoncée que certains se sont dit "c'est perdu d'avance" et ne sont pas allés voter...Cela expliquerait le mauvais score du PS, le laminage du Modem, et le fort taux d'abstention...
Mais n'oublions pas que ce n'était qu'un premier tour ! Il est encore temps de se mobiliser et de soutenir en masse les partis de gauche ce dimanche 17 juin : plus nous aurons de sièges à l'assemblée, plus il sera possible de "surveiller, s'opposer, proposer"(dixit Ségolène Royal) face à la politique du gouvernement Fillon.

Commentaires