Lagarde en rajoute une couche sur le bouclier fiscal

Alors que le «paquet fiscal» l’une des mesures phares du gouvernement Sarkozy doit être discuté au Sénat, la zizanie s’installe à Bercy. La ministre de l’Economie Christine Lagarde a taclé son ministre du Budget, Eric Woerth, pour protéger l’ancien, Jean-François Copé. La patronne de Bercy a déclaré mercredi matin sur LCI que le bouclier fiscal à 60%, un échec selon Eric Woerth, est «en cours de fonctionnement» et que «ça fait à peine un an qu’il est en place».
Mais elle a estimé son propre projet plus efficace. Le bouclier à 50%, «est un seuil vraiment plus incitatif, puisqu'on est vraiment en partenariat: un contribuable ne paiera jamais plus de 50% d'impôts», a-t-elle affirmé sur LCI. Elle a également nié que les contribuables voulant profiter du bouclier fiscal ou d'un remboursement d'un trop payé d'impôts s'exposent à des contrôles fiscaux plus fréquents. La ministre de l’Economie a ajouté d’ailleurs que la tâche des contrôleurs fiscaux devrait progressivement passer d'une «mission pure et simple de contrôle à une mission de conseil».
Le ministre du Budget Eric Woerth avait ouvert les hostilités à propos de l’ancien bouclier fiscal dans une interview publiée dans Le Monde daté de mercredi. Il avait déclaré qu’il «n’avait pas fonctionné suffisamment». Ce qui n’avait pas plus à l’auteur de cette mesure, Jean-François Copé, actuel président du groupe UMP à l’Assemblée nationale.


20Minutes.fr, éditions du 25/07/2007 - 11h41

Commentaires