Accéder au contenu principal

Vendredi 27/07/2007 en bref

Après la Lybie, Sarkozy était hier en visite au Sénégal. «Je ne suis pas venu effacer le passé car le passé ne s'efface pas. Je ne suis pas venu nier les fautes ni les crimes car il y a eu des fautes et il y a eu des crimes. Il y a eu la traite négrière, il y a eu l'esclavage, les hommes, les femmes, les enfants achetés et vendus comme des marchandises. Et ce crime ne fut pas seulement un crime contre les Africains, ce fut un crime contre l'Homme, un crime contre l'humanité(...). Je suis venu vous proposer, jeunes d'Afrique, non de ressasser ensemble le passé mais d'en tirer ensemble les leçons et de regarder ensemble vers l'avenir». Cette fois-ci, Nicolas Sarkozy a parlé de co-développement et de coopération. Il a proposé des «projets communs» comme des universités ou des laboratoires et d'«élaborer une stratégie commune dans la mondialisation», ainsi que de «préparer l'avènement de l'Eurafrique», un vaste ensemble dont son projet d'Union méditerranéenne serait «le pivot».
Sarkozy a fait la leçon aux africains selon les quotidiens sénégalais, certains parlent même d'injures... (cf : article ci-dessus) Ambiance !

Pendant ce temps, le ministère de la Culture prépare une riposte contre les effets néfastes du téléchargement. L’idée est de limiter la capacité de connexion aux internautes qui téléchargent de manière «excessive» de la musique ou des films. Concrètement : les pirates invétérés seraient condamnés à végéter dans le monde du bas débit, loin des alléchants mégaoctets fournis par le haut debit. Le gouvernement voudrait que les fournisseurs d’accès à internet (FAI) envoient des messages d’avertissement aux internautes hors-la-loi. Pour mettre en place des sanctions «graduées», le gouvernement, qui veut faire le distingo entre petits pirates occasionnels et gros téléchargeurs, espère une collaboration plus active des FAI. Ces annonces ont été faites mercredi par Laurent Wauquiez, le porte-parole du gouvernement.
Il devrait passer une petite annonce : "gouvernement cherche collabos..."

Aller-retour sur le service minimum à l'Assemblée. Alors que la commission spéciale avait supprimé jeudi l'extension du projet de loi à d'autres modes de transports publics que terrestres, les députés UMP vont finalement déposer un amendement équivalent. Ce dernier prévoit un bilan le 1er octobre 2008 sur le dialogue social dans les autres modes de transports publics, afin d'enclencher l'extension du service minimum à ces derniers, a annoncé jeudi à l'AFP Hervé Mariton, président de la commission spéciale de l'Assemblée.
Petit à petit, le service minimum fait son nid...


Souriez, vous serez filmés… trois fois plus qu’avant! Le gouvernement veut tripler les capacités de vidéosurveillance, a annoncé la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie à la sortie d’une réunion sur ce thème. Les caméras sont la nouvelle priorité affichée dans le cadre de la future loi d’orientation et de programmation de Sécurité intérieure (LOPSI), qui devrait être présentée à l’automne en Conseil des ministres.
Attention, Big Brother Sarko is watching you ...
20minutes.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…