22700 postes de fonctionnaires supprimés en 2008

A l’issue du séminaire gouvernemental sur les arbitrages budgétaires pour le projet de loi de finance 2008, François Fillon a confirmé que 22.700 départs en retraite de fonctionnaires ne seront pas remplacés en 2008, soit en moyenne 1 fonctionnaire sur 2, hormis dans l’Education Nationale, la Justice et l'Enseignement supérieur.
Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite représentera 7 à 800 millions d'euros d'économies par an pour le budget de l'Etat, a estimé mardi le ministre du Budget et des Comptes publics Eric Woerth.

Conformément aux engagements de campagne de Nicolas Sarkozy, M. Fillon a rappelé que la moitié des économies réalisées par le non-remplacement de fonctionnaires partant à la retraite seront affectés à la revalorisation des carrières.

Pour l'Education nationale, environ un fonctionnaire sur trois ne sera pas remplacé. Mais «il y aura plus de 6.000 créations de postes correspondant à des besoins nouveaux» dans l’Education nationale, dont les études dirigées, a précisé le Premier ministre. «Il y aura aussi des suppressions, qui font l’objet de réglages fins». Les modalités de cette mesure seront négociées dans les prochaines semaines avec les syndicats par le secrétaire d’Etat à la Fonction publique André Santini.

D'autres secteurs vont être épargnés par ces économies. Le chef du gouvernement a ainsi annoncé que le ministère de la Justice bénéficiera de 1.600 créations d'emplois et que son budget progresserait de 4,5% en 2008. Une somme de 1,8 milliard d'euros supplémentaires sera également affectée en 2008 à l'Enseignement supérieur et la Recherche.

Par Liberation.fr avec AFP

Commentaires