Accéder au contenu principal

Chômage : l'art du camouflage

En juin, le nombre de chômeurs a baissé de 1.2% (- 24 500 personnes), ramenant le taux de chômage à 8% de la population active. Il y a donc en France 1 962 700 demandeurs d'emploi. Sauf que ces chiffres sont arrangés et trucqués...Quelques mises au point s'imposent.

Premièrement, les chiffres sont issus de la liste des personnes inscrites à l'ANPE et leur révision effectuée habituellement en mars par l'INSEE a été repoussée à l'automne en raison d'incertitudes techniques ; ces chiffres sont donc provisoires.
Ensuite, les données des DOM TOM ne sont pas prises en compte : il faut alors rajouter au minimum 144 000 personnes.

Enfin, voici la pire des arnaques statisticiennes : les seuls chômeurs comptabilisés sont ceux de la catégorie 1, qui sert de baromètre à la France depuis 12 ans. Vous l'aurez compris, il y a donc plusieurs catégories de chômeurs ; j'ai pris connaissance de ces différentes catégories et des chiffres a venir dans l'ouvrage d'une conseillère Anpe qui dénonce le système, Fabienne Brutus, "Chômage, des secrets bien gardés".

- catégorie 1 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein. (sept 2005 = 2 432 989 demandeurs en catégorie 1)
- catégorie 2 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel. (sept 2005 = 445 574 demandeurs en catégorie 2)
- catégorie 3 = personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier. (sept 2005 = 307 388 demandeurs en catégorie 3)
- catégorie 4 : personne sans emploi, non disponible immédiatement, recherchant CDI ou CDD à temps plein ou partiel. (sept 2005 = 134 511 demandeurs en catégorie 4)
- catégorie 5 : personne pourvue d'un emploi, recherchant un autre emploi en CDI ou un CDD, à temps plein ou partiel. (sept 2005 = 107 126 demandeurs en catégorie 5)
- catégorie 6 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 484 999 demandeurs en catégorie 6)
- catégorie 7 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 86 692 demandeurs en catégorie 7)
- catégorie 8 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 128 674 demandeurs en catégorie 8)

Toutes ces demandeurs d'emploi sont inscrits à l'Anpe mais on ne parle que de ceux de la catégorie 1 dans les statistiques...
Si on additionne toutes les catégories, on se retrouve en septembre 2005 avec 4 127 953 personnes à la recherche d'un emploi, conbtre 2 432 989 selon les chiffres publiés.
L'écart doit être encore sensiblement le même aujourd'hui... Et du coup, on peut dire que le taux de chômage annoncé (8% de la population active) est faux, surtout qu'en plus des demandeurs d'emplois cités ci-dessus, il convient encore d'ajouter :

- Les chômeurs non inscrits à l'Anpe : non indemnisés par les Assedic, beaucoup de jeunes notamment négligent l'inscription à l'Anpe, même s'ils en utilisent les services.
- Les dispensés de recherche d'emploi, c'est a dire les plus de 55 ou 57 ans et demi, "qui glissent discrètement vers une préretraite officieuse et précaire"
- les malades et autres femmes en congé maternité ou parental, considérés comme indisponibles.
- les Rmistes, rarement inscrits. En juin 2005, 1 456 567 personnes touchaient ce revenu certains étaient inscrits, d'autres non ...

Les oubliés des statistiques représentent environ 1 million de personnes, ajoutés aux 4 millions de chômeurs "officiels" : on comptabilisait en septembre 2005 à peu près 5 millions de demandeurs d'emplois !

Pire. "Le chiffre réel des personnes ne disposant pas d'un emploi stable qui leur permettrait de vivre décemment est vertigineux : en incluant le sous-emploi, les smicards qui s'échinent à faire vivre une famille avec moins de 1000 euros par mois, on arrive à 10 millions de français" !!!!

Commentaires

  1. Des chiffres qui permettent de mieux se rendre compte. Oui c'est vrai le problème du chômage en france reste quasi identique à la situation du milieu des années 90 où comme aujourd'hui on pretend que la situation de l'emploi est meilleure avec un marché du travail qui se porte bien.la réalité est différente...
    A bientôt.
    tom.

    RépondreSupprimer
  2. c'est vrai que la gaauche a eu une idee de genie avec les 35 heures qui on mis tous le monde dans la merde et la gauche n'a jamais rien cacher je votais a gauche et j'ai vote sarko et je ne le regrette pas

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…