Un PS pas si mal que ça....

Je souhaite réagir à différents articles lus ici et là sur les conséquences de la défaite de la candidate du parti socialiste.

Alors que le PS augmente d'un bon tiers le nombre de ses députés à l'assemblée nationale, la pression médiatique oblige les têtes du parti a engager une refondation de celui-ci et à poursuivre l'évolution idéologique, entamée par Mme Royal lors de la campagne présidentielle.
"L'ouverture" du gouvernement à des personnalités de gauche a dans un premier temps fait souffler un vent de panique au sein des structures associatives et politique. L'entreprise de décapitation du PS engagée par Nicolas Sarkozy risque de produire un effet pervers pour lui : libérer rapidement le terrain pour une nouvelle génération jusqu'alors écrasée par leurs prédécesseurs. Manuel Valls peut être le premier bénéficiaire de cette nouvelle donne.

De plus, il est difficile de faire un bilan d'une première session parlementaire qui vient de se terminer avec le départ en vacances (40000$ la semaine aux Etats -Unis) de notre très médiatique président. Cependant, franchise sur les médicaments, essence encore plus chère, diminution du nombre des fonctionnaires donc d'emplois publics, diminution des impôts pour les plus riches, ventes d'armes à un terroriste, les allocations aux adultes handicapés et autres minimas sociaux non revalorisés au 1er juillet, le service minimum dans les transports, etc etc etc... Tout cela laisse à penser que la rentrée de Septembre sera très surveillée par les syndicats et les partis d'opposition.

Militant, syndicaliste, universitaire ou tout simplement citoyen, le Parti socialiste vous invite à vous pencher vous aussi sur la rénovation du parti. Pour se faire, trois grands forums seront mis en place dès la rentrée. De l'avenir de la solidarité, en passant par la citoyenneté, jusqu'à la mondialisation, tous les thèmes de la vie politique seront abordés.

Commentaires