Accéder au contenu principal

Des chiffres

Libération, le 13/09/2007
Un article sur la méthode de Sarkozy, à savoir tout comptabiliser... Les fonctionnaires en trop, les chômeurs à radier, les automobilistes à sanctionner : tout est histoire de quotas... Pour les respecter, le gouvernement part à la chasse aux sans papiers...

La «culture du résultat» chère à Nicolas Sar­kozy vient de faire de nouvelles victimes : les 19 préfets convoqués hier après-midi par le ministre de l’Immigration Brice Hortefeux pour cause de résultats insuffisants en matière d’expulsions.
Officiellement, il ne s’agissait pas d’un remontage de bre­telles mais «d’une réunion de travail et de mobilisation où le ministre devait échanger avec les préfets dont les résultats doivent être améliorés» , indiquait l’entourage du ministre, confirmant le chiffre de 11 000 expulsions depuis le début de l’année. Mardi matin sur LCI, Brice Hortefeux a ­affirmé que le quota, fixé par Nicolas Sarkozy, de 25 000 reconduites en 2007 «sera atteint», alors que le 20 août dernier il estimait que cet objectif serait difficile à réaliser. A l’époque, le ministre de l’Immigration se serait fait sermonner par le chef de l’Etat, selon le Point : «Je veux du ­chiffre ! C’est un engagement de campagne. Les Français m’attendent là-dessus. Je veux que l’on mobilise pour être plus efficace» , aurait dit le Président.
La méthode Hortefeux et le discours de cette méthode rappellent furieusement la manière de faire de Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur : dès l’automne 2002, il avait convoqué les préfets des cinq départements ayant enregistré les moins bons résultats en matière de statistiques sur la délinquance et les cinq préfets les plus méritants. A l’époque, dans les rangs policiers, on n’avait pas manqué de mettre en garde contre la «bâtonnite» et la «chasse aux crânes», l’inflation des interpellations et des gardes à vue «pour faire performant» .
Aujourd’hui, cette course aux chiffres est d’autant plus mal vécue par les fonctionnaires qu’il ne s’agit plus de compter des vols à la roulotte ou des violences mais des hommes, des femmes et des enfants. «Je ne vois pas pourquoi il y aurait des quotas sur des êtres humains, nous sommes dans un pays des droits de l’homme», s’insurge Joaquin Masanet, secrétaire général de l’Unsa-police, le principal syndicat des gardiens de la paix. «Ce n’est pas à la police de décider qui on doit reconduire à la frontière. C’est à la justice de statuer. Il faut faire attention à toute cette pression sur les préfets qui ­risque de retomber sur l’ensemble de la hiérarchie policière. Les fonctionnaires ne sont pas là pour contrôler tout le monde. On ne va pas mettre un gardien de la paix à chaque carrefour, dans chaque restaurant ou entreprise pour faire du chiffre en matière d’expulsion.» Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a exprimé «une vigoureuse protestation devant la poursuite obsessionnelle du gouvernement du maintien d’un harcèlement d’Etat envers les sans-papiers.»

Commentaires

  1. Voici mon +5 j'espere que tu feras pariel !!!
    Tu peux verifier jment pas mon pseudo de mon compte c'est Mic57600
    laisse une trace te ton passage merci

    **************************
    *http://mic57.boosterblog.com*
    **************************

    `·.,¸¸,.·´->>>Si Tu veux etre dans mes +5 du jour tas cas me dire en coms

    `·.,¸¸,.·´->>>>>si tu veux dedans moi j'acceuille met il fo faire tous les jours !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…