La Rochelle 2007

Chers camarades, chers amis,

Beaucoup de choses ont été dites ces derniers mois depuis notre défaite, un grand nombre d’entres-elles traitaient de la rénovation, le premier secrétaire du parti a très justement appelé à ne plus parler de rénovation mais plutôt de changement.
Alors OUI, soyons fiers d'être socialiste car nous sommes la dernière chance de changement et de progrès pour la France. Oui, merci à Ségolène Royal d’avoir tenté d’innover dans sa politique de communication avec sa base, ses militants. Et Oui, nous sommes une force politique destinée a gouverner pour apporter progrès et changement.
Nous venons de subir la troisième défaite successive de la gauche à l’élection présidentielle. Trois autres défaites législatives, en 1993, 2002, 2007 auront permis à la droite d'appliquer sa politique et ses solutions pour la France. Ils n'auront plus d'excuses... Nous verrons...

Les universités d'été à La Rochelle se seront déroulées en trois actes.
1-Hollande et Royal sont les stars de la première journée (à juste raison)
2-Les éléphants boycottent, les quadras sont là (à juste raison)
3-Un bilan positif après des ateliers qui auront demandé beaucoup de travail (à juste raison)


http://rochelle2007.parti-socialiste.fr/


Concilier le souhaitable et le possible...
En apparence rien ne change, et pourtant moins de caméras, moins de projecteurs, parce que moins de vedettes.
Ni Laurent Fabius, ni Dominique Strauss-kahn, ni Jack Lang, ni Martine Aubry n'ont fait le déplacement. Auront été présents Bertand Delanoé, François Hollande et Ségolène Royal pour les anciens et "les jeunes lions"(Montebourg, Valls et les autres).
Comme les éléphants ne sont pas là il y a moins de distractions pour les vautours, les journalistes...
Du monde il y en avait dans les ateliers de l'université, les militants sont venus nombreux avec l'envie de comprendre, de réflechir et de travailler.
Un politologue Stéphane Rozès a participé à l'un de ces ateliers et a eu une remarque que je trouve très intéressante :
"le pays est à gauche sur le souhaitable et à droite sur le possible."

Il nous reste donc un peu moins de cinq ans pour concilier le souhaitable et le possible...

Commentaires

  1. moi je suis contre personne je suis pour le poeuple un poeuple qui en a marre et qui veus qu'on le respect le tonnerre gronde il faut que sa change sinon on le fera et un peuple en colere bonne continuation

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !