Les patrons planchent sur un nouveau contrat de travail ! Aïe aïe aïe !

Le Medef a proposé d’assouplir les CDI en pleine période de négociations sur le marché du travail. Les patrons veulent entre autres une période d’essai plus longue.


Voici l’intégrale du texte: http://media.20minutes.fr/documentmedef.pdf


Le patronat a proposé d'assouplir les règles des contrats de travail et de créer un contrat de mission sans convaincre les syndicats qui demandent l'abrogation du CNE et un conditionnement des allègements de cotisations sociales, lors des négociations sur la réforme du marché du travail.

Lors de cette deuxième séance de discussion vendredi au siège du Medef, syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) et patronat (Medef, CGPME, UPA) sont entrés dans le vif du sujet en abordant «l'entrée dans l'emploi» et les problèmes de l'emploi des jeunes.

Il s'agissait du premier des quatre thèmes d'une vaste négociation paritaire consacrée aux réformes des contrats de travail et de l'assurance chômage et à la sécurisation des parcours professionnels, que le gouvernement veut voir conclue d'ici fin 2007, faute de quoi il décidera lui-même des réformes par la loi.

Le patronat avait avancé ses pions dès jeudi, en remettant aux syndicats une «note de problématique», contenant ses propositions, parmi lesquelles, la «création d'une période d'essai cohérente» sur le plan national et interprofessionnel, et d'une durée suffisante pour permettre à «l'employeur d'évaluer les compétences et le comportement du salarié».

Il parait clair que le Medef et les organisations syndicales n'arriveront pas à trouver un accord sur un sujet tel que la période d'essai qui fût dans d'autres temps le motif de mouvements sociaux et de grèves nationales d'une importance majeure.

Face à ce statu-quo le gouvernement pourra donc comme toujours appliquer une politique clienteliste en faveur du patronat. Sarkozy essaye de montrer que le sujet est soumis au dialogue social en vue d'un accord, mais sait par avance que ce que son frère(Guillaume Sarkozy président de la branche textile au Medef) lui réclame dans la sphère familiale depuis toujours, à savoir l'assouplissement du code du travail pour mieux licencier, sera la finalité et l'objectif de ce qui est appelé par le Medef la modernisation du marché du travail.

Commentaires