Accéder au contenu principal

Les premiers signes de la déconvenue....

Après une semaine forte en annonce de réformes sociales qui finiront par toucher le quotidien de l'ensemble des Français, des premiers sondages montrent le net recul de la popularité du couple exécutif : Sarko-Fillon.

Les cotes de popularité du président français Nicolas Sarkozy et de son Premier ministre François Fillon ont enregistré en septembre un très net recul de respectivement 8% et 7% par rapport au mois précédent, selon un sondage IFOP à paraître dans le Journal du Dimanche.

Le sondage de l'IFOP a été réalisé du 13 au 21 septembre auprès d'un échantillon de 1.865 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Selon un sondage Opinion Way/Ajis, publié le 18 septembre, 47 % des Français estiment que les acteurs auxquels ils font le plus confiance pour améliorer la situation sociale en France sont les syndicats représentatifs (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC).

Curieusement, le questionnaire a cru bon de distinguer syndicats « représentatifs » et « non représentatifs » (Unsa, Sud, FSU, CNT) qui ont recueilli 10 % des opinions. Pourquoi ?

Plusieurs réponses étaient possibles à ce questionnaire, il n’est donc pas possible d’additionner 47 % et 10 %. Mais si la question avait concerné les syndicats sans autres précisions, il est évident que les 50 % auraient été dépassé. Ce qui n’était pas politiquement correct puisqu’à la même question le gouvernement de François Fillon n’obtenait que 47 %.

Nul doute que fonction publique, retraites ( les syndicats poussés à l’action), reculs sociaux en tout genres ont nuit à l'image de Sarko et Fillon. A ce plan de rigueur annoncé par le président en ce début de semaine viennent s'ajouter les critiques et réactions vives à droite et à gauche, après les déclarations du Premier ministre sur l'état des finances de la France.

C’est une petite phrase qui fait grand bruit. Et risque de poursuivre son auteur, François Fillon. Vendredi en visite en Corse, le Premier ministre a déclaré : «Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d'un Etat qui est depuis quinze ans en déficit chronique, je suis à la tête d'un Etat qui n'a jamais voté un budget en équilibre depuis vingt-cinq ans. Ça ne peut pas durer.»
Oui Mr Fillon ça ne peut pas durer et pourtant vous venez cet été d' accorder 15 milliards d'euros par an de cadeaux fiscaux à votre électorat
«C'est d'abord la faillite de la politique de la droite depuis 2002 et de ses gouvernements successifs auxquels ont appartenu d'ailleurs Nicolas Sarkozy et François Fillon», a souligné Stéphane Le Foll, l’eurodéputé socialiste. Le bras droit du patron du PS a jugé qu'il s'agissait surtout d'une «faillite politique et idéologique qui consiste, depuis cinq ans, à laisser penser que c'est chacun, individuellement, qui peut s'en tirer. Nous pensons que c'est d'abord la réussite collective qui peut permettre la réussite individuelle».

Commentaires

  1. je viens par ce commentairvous presenter mes exuses pour le -4 involontaire que je vous ai mis, en effet mon fils est tombé au moment où j'etais sur votre blog, et je me suis occupée de lui,pendant ce temps mon fils ainé a pris le pc , quand j'ai pu récuperé la place j'ai cliqué et cela a du faire une mauvaise note, j'en suis d'autant plus désolée que quelque soit le blog je ne note jamais négativement. je vous presente ne nouvelle fois mes sinceres exuses

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…