Accéder au contenu principal

Retraite : Non à l'égalité de durée de cotisation


Sarkozy et son gouvernement ont déjà choisi la confrontation ferme et non négociable face aux grèves de la réforme des régimes spéciaux.
Cette stratégie est établie de longue date puisque X.Bertrand avait présenté sa feuille de route aux syndicats début septembre et elle n'a quasiment pas évolué depuis. Les bonifications de salaires dans les dernières années de cotisations étaient attendues de tous .
Donc finalement cela fait 2 mois que la tension entre syndicats grévistes et gouvernement s'amplifie sans aucun dialogue constructif.
Sarkozy et Fillon ont choisi l'affrontement sur ce dossier.
Prétextant l'égalité entre les français, le principe de la durée de cotisation, sans prise en compte de la pénibilité du travail, est le grand test avant la grande réforme de 2008 sur le régime général des retraites.
Il est évident que l'on habitue les français comme un préalable au grand changement, à une modification importante de la durée de cotisation das le calcul des pensions de retraite pour tous.
On l'oublie mais le plus important est :
Un jeune de 20 ans commençant à travailler aujourd'hui, doit déjà cotiser 42 ans pour avoir une retraite à taux plein depuis la loi Fillon de 2003. Ce jeune travailleur partira à la retraite à 62 ans (s'il a cotisé 42 ans depuis l'âge de 20 ans, et sans interruption).
Si l'inégalité existe entre les français, c'est avant tout le système de répartition qui la provoque. Le mode de financement des retraites ne peut pas être traité que par la durée de cotisation !
D'autres pistes existent : le PS propose :
"La réponse à ces défis sociaux passe par une augmentation des recettes. Rien ne se fera sans augmentation des cotisations. Le «réabondement » du fonds de réserve représente aussi une nécessité.Une sollicitation plus forte des revenus financiers est incontournable. La question de la majoration des cotisations, y compris patronales, doit être clairement posée. À défaut, ce serait la crédibilité même du système par répartition qui serait en cause."

Commentaires

  1. Hum la fameuse rupture tranquilou. J'métonnerais pas de voir les militaires appelés à calmer les vagues de grêvistes à l'avenir.

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/michel+sardouille/video/x1nqzz_groland-sardouille_fun



    Ps (pas le parti) : Oui blogger ça claque et skyblog ça rend stérile.

    RépondreSupprimer
  2. Mouhahaha... Merci Tranxène pour le lien ! Car comme dirait l'autre, il faut bien en rire de tout ça de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  3. De rien.
    Un autre disait aussi, il faut me rire que s'en foutre :D

    RépondreSupprimer
  4. Oula je rectifie : "Il vaut mieux en rire que s'en foutre"... un peu fatigué aujourd'hui

    RépondreSupprimer
  5. soutenez vous la grève?
    Pour bon nombre socialiste, elle n'est pas totalement justifiée, d'ailleurs nous ne les entendons pas !
    Seul sego en parle !
    Pourquoi?

    RépondreSupprimer
  6. Patdinina
    Tout d'abord, merci une fois de plus pour tes visites et commentaires.
    Pour répondre à ta question : OUI Stef et Mimile soutiennent les grèves.
    La position du PS est qu'il est nécessaire de faire une réforme des régimes spéciaux, mais pas sur la durée de cotisation. D'autres pistes existent...(taxation des revenus financiers, augmentation des cotisations, fond de réserve,etc,etc...)
    A bientôt
    Stef
    Je conseille http://viehopital.boosterblog.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…