Accéder au contenu principal

Bilan 2007 et perspective 2008 de Sarkozy

Suite à une semaine de vacances qui fit parcourir à notre petite famille plus de deux milles kms (départ d'Anglet 64 pour Lille 59 avec une halte à Paris pour visiter la tour Eiffel, monument emblématique de la France, que Romane notre fille de trois ans et demi a découvert dans le dessin animé "Dora l'exploratrice"), comme prévu, mais avec un jour de retard nous reprenons la mise à jour de notre blog.

Nous vous souhaitons donc dans le cadre de ce week-end prolongé de fin d'année, une heureuse année 2008, pleine de bonheur et de sauvegarde de nos acquis sociaux (hihihi...).

L'occasion à travers ce dernier billet de l'année de faire un point sur la politique dévastatrice de Sarkozy depuis Mai 2007, et sur ce qui nous attend prochainement.
Ce qui a fait gagner l'élection présidentielle pour Sarkozy, c'est la rafle opérée des électeurs du Front National à qui on a suggéré que l'on allait s'occuper des violences dans les banlieues, de l'immigration clandestine, et du retour à l'état de droit ; résultat : Sarko a mis des policiers là où il n'y en a pas vraiment besoin, il a favorisé l'émergence de musulmans intégristes en rappelant trop le principe de laïcité en organisant un "islam de france"; là encore, comme en Corse où il a été trop vite nous vivons un retour à l'extrémisme, car depuis 2003 que Sarko est ministre de l'intérieur, plus de 200 attentats ont eu lieu sur l'île de beauté. Donc pour ce qui est du retour à l'état de droit, Nicolas repassera...(je vous passe les détails des émeutes des banlieues, du karcher, etc...)

Mais là où la politique dévastatrice de Sarkozy se fait la plus agressive, c'est dans les domaines de l'économie. L'idéologie de la droite la plus dure à la solde du patronat (du Medef) s'échafaude doucement mais surement. Quand on apprend que le cabinet de N.Sarkozy du ministère des finances connaissait l'existence d'une caisse noire de 600 millions d'euros appartenant à l'UIMM(MEDEF) dés 2004, comment ne pas imaginer que la campagne de Sarkozy pour la présidentielle ait pu être financée par le Medef ou autre panier de crabes. Les cadeaux de Bolloré (jet, yacht, vacances, etc...) ne sont ils pas des contreparties à l'acquisition pour celui-ci de plus de 40% des actions de l'AFP, agence française de la presse.
En tout cas ce qui est sûr, c'est que la politique économique de Sarkozy est clientéliste : après les cadeaux fiscaux faits aux plus riches cet été, les marges de manoeuvre de Sarko sont minces pour contenter le "petit peuple".

Il nous est donc demandé des restrictions, des sacrifices, plus de contributions. Les dossiers énumérés ci-dessous sont brulants voire explosifs, car ils remettent profondément en cause notre quotidien, notre système de solidarité, nos valeurs.

- Assouplissement voire liquidation des 35 heures ("monétiser" les RTT et remise en cause de la durée légale du travail)
- Rupture négociée du contrat de travail (contrat de travail unique)
- Sanction des chômeurs refusant une offre "valable"
- Réforme des régimes spéciaux de retraite et allongement de la durée de cotisation pour tous.
- Privatisation de l'enseignement supérieur et projet de privatisation de beaucoup de services publics (La Poste, EDF-GDF à 100% avec Suez)
- Franchises médicales, déremboursements et privatisation des emplois en milieu hospitalier
- Suppression d'un tribunal sur 5 (souvent des Prud'Hommes)
- Suppression de 22000 postes de fonctionnaires dès 2008

Je disais plus haut que ces dossiers énumérés ci-dessus sont brulants voire explosifs, car ils remettent en cause notre quotidien, notre système de solidarité, nos valeurs. Il faudra donc être très vigilant et lutter quotidiennement à la préservation de nos acquis.
J'ai moi-même par solidarité fait grève et manifesté au mois de Novembre pour lutter et obliger le gouvernement à négocier avec les syndicats sur le dossier des régimes spéciaux ; OUI il faut appeler chacun d'entre nous à la mobilisation.

Nous n'avons pas fait un chèque en blanc à Sarko, RIEN NE SE FERA SANS NOUS.

Commentaires

  1. Bravo pour votre site socialiste et citoyen. Sans vouloir me mêler spécifiquement de politique française, en tant que Suisse (où nous avons bien assez à faire face à des régressions et des problèmes similaires à ceux que vous évoquez), je crois comme vous qu'il vaut la peine de s'engager et de donner de la voix, depuis la position qu'occupe chacun.

    Le témoignage actif et la prise de position personnelle sont malheureusement devenus un travail citoyen essentiel pour défendre les droits élémentaires de l'Homme, du travailleur, de la démocratie bien tempérée, de l'ouverture, de la prise de conscience et de responsabilité éclairée.

    C'est de tout coeur que je vous souhaite, comme aux idées que vous défendez et à ceux que vos idées défendent, une heureuse année 2008, dans le meilleur des mondes possibles, c'est-à-dire un monde en voie de guérison.

    Choglamsar

    RépondreSupprimer
  2. felicitation pour le blog !
    voila un petit +5 !
    je reviendrait en mettre d'autre ...
    pour votez en 2008 c'est le dernier jour pour les inscriptions demain !!! faut faire de la pub !
    bonne continuation et bonne fête !!! et exelent année 2008 et pleins de bonne choses pour le PS !

    RépondreSupprimer
  3. la remise en cause de la durée légale du travail poursuit plusieurs buts : http://poly-tics.over-blog.com/article-7329646.html
    cordialement et Bonne Année à toute la famille et vos proches

    RépondreSupprimer
  4. Bonne année 2008 . pour nous , c'est retour à Toulouse après Noël en famille à Paris .
    Bonne continuation à vous... Il faut lutter pas seulement pour nos droits mais pour notre dignité .
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. Hi,

    Register your blog in www.dignow.org.

    Thanks

    RépondreSupprimer
  6. Depuis quelques années je me suis jamais sentie autant en insécurité.Je ne parle pas de peur des autres mais peur du "l'an demain "Je travail dur chaque jour pour gagner ma vie ,je paye mes factures je ne dois rien a personne mais en même temps c'est la misère il me reste rien si juste de quoi manger...c'est ça la vie bosser manger dormir.moi je suis pas une fourmi Notre paye n'est plus la France mais on devrait l'appeler "Sarkoland"!
    Des Media plus que douteux ,des chiffres monssonger sur le chômage la croissance,destruction des lien sociaux;vente d'arme ou nucléaire a des dictateurs terroriste!
    Il ce permet de donner des leçons aux autres payes du monde alors qu'en France les droits de l'homme ne sont pas respecté liberté égalité fraternité...
    Le droit a la santé au logement au travail
    Un état juste et un peuple heureux et donc un peuple qui bouge et donc qui avance. Je n'est pas de solution miracle je suis juste un citoyen qui veux du respect...Car s'en respect Il n'y a pas pas d'état !!!!+5

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…