Accéder au contenu principal

Toute nouvelle égalité crée une inégalité

Un article trouvé sur betapolitique

"Dès que l’on crée une égalité, on crée une inégalité". Un des mes amis m’a balancé cette phrase dans un dîner, récemment. Et à la réflexion, ca va loin... Très loin
Mathématiquement, c’est l’évidence même. Prenez des gens qui subissent une inégalité. Mettons, par exemple, une inégalité de patrimoine. Prenez un choix de fiscalité. Où on crée une "égalité" ; tout le monde paye la même chose. On crée alors une inégalité au passage : l’impôt pèse plus sur ceux qui ont moins. Où on crée une autre "égalité" : la pression de l’impôt doit peser pareil sur chacun, impôt progressif. Mais dans ce cas, on crée une inégalité de taux de l’impôt.

Ca va loin, parce que ca permet de se poser autrement toutes les questions de justice, d’égalité, de répartition, etc. Il y a certes les grandes idées, dans leur splendeur platonnicienne... Mais il y a surtout, dans la réalité, des divergences d’intérêts, des affrontements, des arbitrages, des répartitions. A la limite, tout droit nouveau, par essence, favorise les intérêts de certains au détriment d’autres. Droit de ne pas être licencié comme un kleenex ? Limitation de la liberté de manoeuvre de l’entrepreneur. Droit à la retraite ? Ponctionné sur les revenus des travailleurs, etc.

Le plus intéressant avec cette idée, c’est justement qu’on ne la voit pas tellement. La société du spectacle, qui pousse chaque jour un peu plus ses ramifications, aime la politique, mais elle déteste, plus que tout, reconnaître les conflits d’intérêts. Dire qu’il va falloir imposer aux riches et aux puissants une forme de justice sociale est aujourd’hui considéré comme un discours romantique, extrémiste, révolutionnaire, naïf, contreproductif et antiFrance.

C’est dommage parce que pendant ce temps là, les revenus du capital s’envolent et les revenus du travail stagnent, pour ceux qui en ont (du travail). Le site révolutionnaire d’extrême gauche du Ministère de l’équipement ( !) publie ainsi une étude impressionnante. Entre 1969 et 1998, les revenus du travail ont progressé de 2,5 % par an en moyenne et les revenus du capital de 3,2 % par an. Ca n’a l’air de rien, mais ça signifie que si en 1969 le travail gagnait 100 et le capital gagnait 100, en 1999, le travail gagnait 200 et le capital 205. Traduction concrète, toujours selon la même étude : en 1969, 10 % des ménages les plus fortunés concentraient 40 % du patrimoine national, en 1998, les mêmes 10 % concentraient 50 % (et les 1 % les plus riches, 20 % à eux seuls). Quels bandidos ces chercheurs de l’équipement !

On a donc émasculé la politique pour l’empêcher de se poser ce genre de questions, au nom de l’efficacité globale du système. Qui, au Parti socialiste, oserait dire "mon job c’est d’améliorer la vie des 20 % les plus pauvres" ? Personne ! 50 % les plus pauvres ? Personne ! 80 % les plus Pauvres ? Personne ! Il faut améliorer la vie de tout le monde, et feindre de ne pas voir que certains en profitent plus que d’autres et que ce sont toujours les mêmes.

Cette réflexion n’est pas destinée à plaider pour la guerre de tous contre tous et le retour de la lutte des classes. La paix sociale est préférable, surtout quand on est précaire ou vulnérable, à la loi des bandes et des puissants. Mais pour rappeler, quand même, que le rôle du politique, surtout de gauche, c’est de rechercher l’équilibre le plus juste, et de l’imposer par la contrainte quand nécessaire.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…