Accéder au contenu principal

Donnez moi du pouvoir d'achat

L'augmentation faramineuse du revenu du Président de la république de plus de 200% entrait en vigueur au 1er Janvier 2008 ; j'en profite pour relayer une info du Canard Enchaîné, qui n'a pas fait de vagues, bizarrement...

Sarko justifiait son augmentation par une volonté de "plus de transparence" ; Ce qu'avait oublié de nous dire Sarko-la-transparence à ce moment-là, c'est que lui-même, depuis mars et jusqu'à maintenant, avait demandé - et évidemment obtenu - de continuer à percevoir son... salaire de ministre de l'Intérieur !

Explication : pour permettre à un ministre de retrouver un emploi, le versement de son salaire est en effet maintenu durant 6 mois, c'est la règle. Sarkozy ayant démissionné en mars, il aurait dû cesser de le toucher au 1er octobre, à condition de ne pas avoir trouvé le moindre boulot depuis le mois de mars, or il est Président de la république me semble-t-il, ainsi que président de l'U.M.P. et touche donc un maximum de ce côté là ! ! ! Or il a demandé à ce que cette rémunération de ministre de l'Intérieur, soit prolongée jusqu'au 1er janvier 2.008, jour d'entrée en vigueur de son augmentation officielle de 206%. Au nom de quelle justification ? Peut-être faut-il chercher du côté de Pierre Lellouche, inénarrable conseiller de Sarkozy, qui trouvait anormal que le Président soit payé comme "un petit cadre moyen". Vous en connaissez beaucoup, des petits cadres moyens à 7.500 euros nets (d'argent de poche) ? La droite qui voudrait réconcilier les Français avec l'argent n'a aucune idée de la réalité du pays, aveuglée par son fol appât du gain.

Ajoutons qu'il ne s'agit pas de divagations de la part du palmipède puisque l'Élysée a... confirmé l'information !

"Ensemble tout devient possible".... Pour lui, c'est sûr, pour bon nombre de français, beaucoup moins. La question du pouvoir d'achat reste notre principale préoccupation. Hier encore, des fonctionnaires, notamment de l'éducation nationale, faisaient grève pour protester entre autres contre la baisse de leur pouvoir d'achat depuis 2003, due aux trop faibles augmentations de salaires par rapport à l'inflation.


Mais qu'est ce que le pouvoir d'achat ?
"Le pouvoir d’achat du salaire est la quantité de biens et de services que l'on peut acheter avec une unité de salaire. Il se mesure au moyen du salaire net réel." En gros, le pouvoir d'achat représente ce qu'il reste de nos revenus lorsqu'on a déduit toutes les charges fixes (remboursement de crédits, loyers, factures EDF, GDF, etc...).

Or c'est mathématique, lorsque les prix s'envolent (carburants, matières première, loyers, gaz, denrées alimentaires, etc...) et que de l'autre côté les salaires n'augmentent pas en conséquence, il y a forcément une baisse du pouvoir d'achat, puisqu'il faudrait plus de monnaie pour pouvoir continuer à acheter la même quantité de biens.

Rajoutez à cela une baisse de la croissance, de la productivité, et une hausse exponentielle des prix de l'immobilier, et vous obtenez une belle stagnation de notre pouvoir d'achat ...

Voici des chiffres plus parlants sur les douze derniers mois : gaz +11.4%, légumes +11.4%, santé (soins) +6.9%, services postaux +3.9%, assurance santé +5.4%, protection sociale +3.9%, viande et poisson +2.8%, etc...

La vraie solution à l'augmentation du pouvoir d'achat est donc comme l'a bien compris notre ami Sarkozy est donc l'augmentation du revenu.
Selon l'article L.141-2 du code du travail, le SMIC assure aux salariés dont les rémunérations sont les plus faibles la garantie de leur pouvoir d'achat et une participation au développement économique de la Nation.
De plus, l'article L.132.27 du Code du Travail stipule que dans les entreprises où sont constituées une ou plusieurs sections syndicales, l'employeur est tenu d'engager chaque année une négociation sur les salaires effectifs, la durée effective et l'organisation du travail. Cette négociation est obligatoire, et il s'agit donc d'un minimum légal, toutes négociations pouvant être ouvertes à tout moment de l'année.
Je fais la remarque que l'augmentation des prix à la consommation évolue tout au long de l'année, mois par mois. En revanche, nos augmentations de salaires se font en général en deux fois, ce qui génère des pertes en masse importantes sur l'année ; il serait donc utile que ces augmentations de minimas sociaux et de salaires interviennent en début d'année afin d'anticiper les évolutions du coût de la vie et ne plus les subir.

Afin d'augmenter le pouvoir d'achat des français, et face aux mesures pour le moment stériles du gouvernement, d'autres pistes existent, la liste est loin d'être exhaustive :
- baisse de la TVA
- conférence nationale sur les salaires avec négociations tri-partites (salariés, employeurs et représentant de l'Etat)
- hausse des minimas sociaux et des petites retraites (qui attendent toujours les +25% promis par Sarko pendant sa campagne)
- revalorisation de la Prime Pour l'Emploi (un vrai 13ème mois)
- restauration de la TIPP flottante, afin d'amortir les hausses du prix du carburant en baissant les taxes de l'Etat sur le litre d'essence.

Nous voyons bien que le pouvoir d'achat est comme déjà dit ci dessus la principale préoccupation des français, elle ne doit en aucun cas devenir un simple rendez vous annuel entre direction et délégués du personnel pour discuter de la politique salariale et des augmentations de salaires à venir. Elle reste directement liée à la volonté, l'ambition et l'engagement de nous tous, toutes catégories confondues, d'aboutir à des négociations qui permettraient à chacun d'entre nous de mieux vivre. La négociation est un véritable réacteur : si nous voulons une bonne poussée, il faut un carburant revendicatif de qualité et une bonne injection. Vous êtes à la fois les deux : le carburant et l'injecteur, sans vous nous ne décollerons pas !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…