Accéder au contenu principal

Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"

Je souhaite aujourd'hui revenir sur la volonté du Gouvernant Sarkozy (cf video en bas de ce blog sur la monarchie) de modifier la durée légale du travail, et sur l'aboutissement des négociations sur le projet d'accord de "modernisation du marché du travail".

Quand je pense que l'on appelle ça un projet de modernisation, j'ai en fait tout de suite un sentiment de honte à l'idée que nos anciens, parfois morts lors de luttes sociales telles que les grandes grèves durant le Front populaire, pourraient bien se retourner dans leurs tombes.

Nous apprenons donc ce mardi la signature de la CFE-CGC (la confédération des cadres) comme troisième syndicat donnant son accord (après Fo et CFTC) à l'ouverture d'un projet de loi porté maintenant par le Gouvernement à l'Assemblée.

La CGT s'étant opposée à cette réforme portée et défendue par le Medef, on pouvait imaginer qu'un report de ce projet de destructuration du contrat de travail puisse aboutir. Car les salariés ont davantage besoin de protection et certainement pas de soumission au chantage à l'emploi, qui se justifierait par une soi-disante flexibilité que l'on ose associer à la sécurité.

Les salariés devraient être mieux protégés administrativement contre les licenciements abusifs et boursiers en étant défendus par les tribunaux de Prud'Hommes, pourtant en cours de suppression ( 1 tribunal sur 5).

Une taxe sur la délocalisation permettrait plus de retenues et de responsabilités des entrepreneurs français, désireux d'aller exploiter la main d'oeuvre étrangère à bas coût. L'esprit citoyen, de créativité à la valeur ajoutée, et n'ayons pas peur des mots, le nationalisme qui place les intérêts collectifs de l'Etat au dessus de ceux des individus, des intérêts particuliers ou des autres nations, devraient être rappelés comme une éthique.

Les salariés français ont besoin d'un retour à la confiance, ils ont besoin de garanties pour l'avenir de leurs enfants, ils ont besoin de garantie en matière de durée légale du travail ; car si Sarko s'est désavoué lui-même en rappelant qu'il ne voulait pas en fait supprimer les 35 heures, nous aurons tous bien compris que ce qui lui pose problème, à lui et ses amis du patronat, c'est le seuil de déclenchement des heures supplémentaires qui au-delà de la 35ème heure travaillée, donne droit à une majoration du taux horaire égale à 25%.
Il serait donc souhaitable mais complètement irréel je l'avoue dans cette époque du TOUT LIBERAL de majorer très fortement les heures supplémentaires, pourquoi pas payées double (deux heures supp' payées pour une réalisée) de façon à rendre les heures supp' beaucoup plus coûteuses que l'embauche d'un nouveau salarié.

Oui cette idée du partage du travail, donc de la solidarité du monde du travail, a créé de l'emploi (300 000 entre 1998 et 2000) et continuera d'en créer.

par Une Autre Vie (son site)
mercredi 16 janvier 2008
Envoyer l'article
28 réactions Imprimer

Ecrire un commentaire

Articles de cet auteur


les commentaires les plus appréciés (cliquez dessus pour les visualiser)

maxim : et bien la proposition du PS comme vous dites ,elle n'a pas séduit grand monde !...
Fred : "Une taxe sur la délocalisation permettrait plus de retenues et de responsabilité...
Martin Lucas : Pour désengorger le débat, je reconduis ici quelques idées quant au travail et ...
wiztricks : Vous trouverez ici: http://www.senat.fr/rap/l03-073-1/l03-073-147.html un rapport fait par le s&ea...
Christoff_M : les trente cinq heures ont coincidé pour moi avec la fin de l'age d'or des...


tous les commentaires

une catastrophe ROYAL
(IP:xxx.x1.72.24) le 16 janvier 2008 à 14H04
[Montrer le texte]
http://www.tvargentine.com

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -16


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Fred (IP:xxx.x66.152.80) le 16 janvier 2008 à 14H21
"Une taxe sur la délocalisation permettrait plus de retenues et de responsabilités des entrepreneurs français"

ça limiterait les investissements d’entreprises étrangères en France. Les entrepreneurs français partiraient, paieraient la taxe et de ne reviendraient plus.

"Oui cette idée du partage du travail, donc de la solidarité du monde du travail, a créé de l’emploi (300 000 entre 1998 et 2000) et continuera d’en créer."

200000 d’après DSK mais gardons votre chiffre de 300 000. La réduction des charges patronales liée aux 35heures a été de 16 milliards d’euros. Prenons un emploi payé au salaire médian 1500€, avec les charges ça fait à peu prêt 36000€/an ; 16 milliards divisé par 36k€, ça fait 444 444 emplois payés au salaire médian. Pas trés efficace votre loi, d’autant que cette baisse de charges patronales, tout le monde la finance y compris les entreprises qui ne sont pas passées aux 35h et les petits artisans et commercants. Super au niveau égalité et solidarité, j’imagine que vous êtes fonctionnaire ou employé d’une grande entreprise.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 5


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 16 janvier 2008 à 14H52
La taxe à la délocalisation existe en Allemagne sous la forme de remboursement des aides de l’état, il est normal de responsabiliser les entreprises.

Oui les 35 h ont créé de l’emploi en France et coûtent effectivement beaucoup à l’état, depuis les allègements dit Fillon d’éxoneration de charges pour les salaires allant de 1 à 1.6 fois le Smic, créant des trappes à Smic ce qui fait stagner les salaires et donc le pouvoir d’achat.

Ce qui apparait comme incontournable, c’est que la durée legale du travail ne cesse de diminuer depuis 120 ans (voir un de mes billets "Sarkozy veut la peau de nos acquis sociaux") et que ca n’a jamais empêché de créer de l’emploi en France.

Je préfère l’idée du partage du temps de travail qui créé de nouveauxx emplois, plutôt qu’un assouplissement de la rupture du contrat de travail pour justifier une réforme que l’on appelle "modernisation du marché du travail"

Merci de votre commentaire qui me permet de préciser les choses.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par wiztricks (IP:xxx.x03.137.74) le 16 janvier 2008 à 20H21
Vous trouverez ici:

http://www.senat.fr/rap/l03-07...

un rapport fait par le sénat qui évalue le cout du passage aux 35h à 8-10 Md€.

Si vous lisez le rapport jusqu’au bout, vous constaterez que sans les 35h, les employeurs auraient continué de bénéficier de l’exonération générale sur les bas salaires dont le montant à lui seul était estimé à 7,8 Md€.

Autrement dit, une grosse partie du passage aux 35h a été financé par la suppressions de subventions déjà existantes. Et nous retrouvons les 200-300000 emplois crées.

Cordialement,

W

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 4


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H47
effectivement, sauf que des exonérations de charges existent toujours pour les salaires compris entre 1 et 1.6 fois le smic....

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par maxim (IP:xxx.x64.175.244) le 16 janvier 2008 à 14H45
monsieur l’auteur ...

si vous payez double l’heure supplementaire ,et que par exemple il faille faire deux heures sup ,donc payées 4 en réalité plus la majoration de X % qui s’applique dés que les heures sup s’allongent ,vous augmentez automatiquement le prix de revient du travail ,donc ,automatiquement mise en difficulté vis a vis de la concurrence ,augmentation également qui se répercutera sur le prix de vente ,et qui réduira la marge bénéficiaire ,sans compter la mise en difficulté d’une petite entreprise .

votre raisonnement est celui d’un fonctionnaire !

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -5


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 16 janvier 2008 à 15H35
Le prix de revient du travail serait selon vous plus important aprés utilisation d’heures supp fortement majoré et vous avez raison ; le but éttant de limiter le recours à ses heures supp et de créer de l’emploi.

Et non, je ne suis pas fonctionnaire !

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par maxim (IP:xxx.x64.175.244) le 16 janvier 2008 à 16H12
croyez vous qu’un petit patron va systèmatiquement embaucher ,si son ou ses employés doivent faire une ou deux heures sup ? ?

vous savez au moins ce que coûte un salarié ,si il n’y a pas assez de travail à lui fournir en période creuse ?

je peux vous en parler,ayant moi même été petit patron ( je suis retraité maintenant )

croyez vous que l’on puisse s’offrir le luxe de payer quelqu’un ,juste pour que les autres ne dépassent pas 35 heures ?,est ce qu’il y aura assez de travail à fournir à cette personne par la suite ?

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Calmos (IP:xxx.x12.160.105) le 17 janvier 2008 à 04H53
Salut ..Maxim

Ca craint........ !!!

Avouer....ici...sur Agoravox que l’on a été un petit patron....quelle témérité..... !!!!

Moi meme ...15 ans de rugby je n’aurais pas osé......

Ici...ce sont des déchainés...des bouffeurs de patrons...... des purs...des durs....des batisseurs de barricades pour un oui...pour un non......

Vraiment....Maxim....c’est la muletta devant le taureau...

Excuse toi.....et vite.....autrement tu vas te retrouver à - 50

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par maxim (IP:xxx.x22.110.110) le 17 janvier 2008 à 11H29
salut Calmos ...

ah,venant de générations bercées d’illusion que l’on pouvait vivre de subsides publiques ,et d’un gouvernement de l’époque qui avait crée un ministère de temps libre ,où l’effort et le mérite n’étaient que des valeurs de réacs ,je ne m’émeut même plus,je les plains !

dans quelques décennies,à cause de laxisme et de molesse,nous aurons soit une dictature,soit un gouvernement issu du Moyen Orient ou de Chine ,les gens marcheront à coup de lattes dans le derche ,et diront encore merci ....

les gouvernements de gauche ont fabriqué des générations de bras cassés ....

au moins comme ça j’aurai mes moins 50 .......

pour en revenir à ma petite entreprise ,déjà au milieu des années 80 ,à part quelques anciens compagnons Parisiens ,j’ai renoncé à embaucher des jeunes de chez nous ,ils ne voulaient pas se salir les mains ,et voulaient presque être payés avant de commencer le boulot .,et commençaient à parler de congés payes avant de bosser !!!!

j’ai fait bosser des Marocains ,des Espagnols et Portugais,des Egyptiens,des Cap Verdiens ,bref ,ceux que le Btp n’éffrayait pas ,et franchement ,ils n’avaient pas à se plaindre de la paye ,mais il fallait se retrousser les manches .....

le malheur chez nous c’est que dés qu’on parle de boulot,ça fait fuir les gens !

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Calmos (IP:xxx.x12.160.105) le 17 janvier 2008 à 12H44
Maxim

Je penche pour les Chinois question occupation et management......les autres étant trop cons et trop fainéants

Ils n’auront pas a leur dire merci.....entre camarades cela ne se dit pas.....

Il faudrait enlever les rizières du delta du Rhone de peur que cela les attire trop vite......

Vu son chic , le coolie français sera tendance.....dans les plaines du Mékong.......

Jean Yanne était un visionnaire......

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -1


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par ronchonaire (IP:xxx.x47.128.225) le 16 janvier 2008 à 15H46
Attention à la propagande ! Les 300000 emplois soi-disant créés entre 1998 et 2000 étaient en grande partie des "emplois jeunes", donc des emplois précaires fortement subventionnés, qui se sont avérés contre-productifs à l’usage (et ce avant même la fin du mandat de Lionel Jospin).

De plus, cette période correspond à une période de forte croissance économique et de l’emploi et personne aujourd’hui, 10 ans après, n’est capable d’isoler l’effet propre des 35 heures de la conjoncture économique de l’époque.

Affirmer que le partage du temps de travail a permis de créér des emplois me parait donc pour le moins hasardeux.

Pour autant, les 35 heures ont eu un effet positif assez inattendu puisqu’elles ont obligé les entreprises à se réorganiser, ce qui s’est traduit par des gains de productivité sensibles.

La question est à vrai dire beaucoup plus fondamentale que la simple durée légale du travail: il faut avant tout une politique qui CREE des emplois, autrement dit une politique qui favorise l’activité économique. Or ni les 35 heures ni la politique actuelle n’ont choisi cette direction. Les 35 misaient sur un partage des emplois pré-existants, la politique actuelle mise sur une augmentation de la rémunération liée à ces mêmes emplois pré-existants. Je prends les paris: dans 10 ans la politique menée actuellement s’avèrera toute aussi catastrophique que les 35 heures aujourd’hui.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 16 janvier 2008 à 16H24
Attention à vous, car là, on est dans une compléte désinformation en effet ; durant la législature de Jospin le chômage a baissé de trois points passant de 12% à 9% entre 1997 et 2002 ; les emplois jeunes ont été effectivement créé durant cette période, à raison d’un plan de 300000, reconduit une seconde fois.

Après 18 ans d’application des 35 heures et d’analyse sur le sujet, droite et gauche estiment aujourd’hui avec des chiffres remontés par les entreprises et les syndicats, que le chiffre de 300000 emplois créé découle directement du partage du travail.

Effectivement, l’aanualisation des 35 h a permis de dégager des gains de productivité important et a apporté une securité de l’emploi dans certain domaine de production comme dans l’industie qui a besoin de répondre à ses clients d’une maniére cyclique et discontinue tout au long de l’année

De plus, je suis en accord avec vous aussi, sur le fait que la solution au retour au pleine emploi en france passe essentiellement par la création ferme de nouveau emploi.

Enfin, si le gouvenement PS de la cohabitation (1997-2002) a permis de faire passer les chiffres du chômage de 3,2 millions de demendeur d’emplois à 2,6 millions en 2002 ; je souhaite que la gouvernance de N.Sarkozy puisse en faire autant, afin de limiter la précarité galopante de notre pays

Merci de votre commentaire

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par ronchonaire (IP:xxx.x47.128.225) le 16 janvier 2008 à 17H44
Il faudrait savoir: dans votre article, vous avancez 300 000 emplois créés entre 1998 et 2000, et dans votre commentaire 300 000 emplois créés sur 10 ans.

De toute façon, ce débat sur les chiffres est stérile car encore une fois il est extrêmement difficile d’isoler les effets de conjoncture des conséquences de telle ou telle politique.

Au risque de me répéter, vouloir réduire le chômage pour réduire le chômage ne rime à rien ; la réflexion sur le marché du travail n’a de sens que si elle s’intègre dans le cadre d’une réflexion beaucoup plus générale sur les incitations à fournir aux entreprises pour qu’elles développent leur activité.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0


quelques idées
par Martin Lucas (IP:xxx.x30.88.58) le 16 janvier 2008 à 17H16
Pour désengorger le débat, je reconduis ici quelques idées quant au travail et à sa répartition:

Une répartition des charges sociales, non par tête mais par entreprise, en fonction de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices.

Des déductions fiscales pour les salaires dépassant 1.5 smic, pour qu’il soit avantageux de bien payer ses employés

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 4


Réponse de l'auteur de cet article
> quelques idées
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 16 janvier 2008 à 17H45
OUI voilà une idée intéressante, que la répartition du coût des cotisations sociales soit fonction de la taille de l’entreprise et non-pas du type de salarié. Cette idée me fait penser à la proposition du PS durant la campagne présidentielle de 2007, de fiscaliser les entreprises en fonction de leur taile.

Merci de ce commentaire qui pour le coup est constructif

A+ Stef

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2


> quelques idées
par maxim (IP:xxx.x64.175.244) le 16 janvier 2008 à 18H26
et bien la proposition du PS comme vous dites ,elle n’a pas séduit grand monde !

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 6


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Christoff_M (IP:xxx.x99.177.102) le 17 janvier 2008 à 04H32
les trente cinq heures ont coincidé pour moi avec la fin de l’age d’or des photogravures sur Paris et à la casse de nombreuses boites dans l’industrie.... plus une baisse du pouvoir d’achat, nous avons perdu dans le métier entre 500 et 1000 euros en dix ans, sans compter la fermeture de nombreuses boites.... le client, rédactions comprises, appelant et ne comprenant plus pourquoi il n’y avait plus d’interlocuteur au tel....

J’aimerais aussi qu’on arrete l’hypocrisie partisanne, les 35h n’ont profité qu’à des cadres et des favorisés, ont fait chuter le nombre d’heures sup, n’ont pas fait embaucher du monde.... je comprends que certains cadres et certains fonctionnaires y soient attachés....mais ce projet émanait d’une certaine gauche caviar et à surtout favorisés des cadres cumulant des RTT.... tandis que plus bas dans l’échelle sociale se développait l’interim et les boulots précaires.... on ne peut pas etre bobo ou gauche caviar et comprendre les soucis des ouvriers, alors mieux vaut délocaliser, Mr Strauss Kahn a commencé cela bien avant ce nouveau gouvernement qui ne fait pas mieux !! et filer des RTT c’était un moyen d’éviter de filer de l’argent et c’est depuis cette faramineuse idée que l’on a arrété de parler d’augmentation de salaires, de primes et d’heures sup !! On vous file des RTT impossibles a prendre comme des assignats à une époque et il y encore des illuminés pour applaudir tout cela !! si bien que des années apres on parle de négocier le paiement de ces heures fantomes !! la gauche PS a décidément un gros problème avec l’argent et la compta !! la droite elle favorise trop les patrons et les cadres, il serait temps de trouver un juste milieu et de sortir d’une loi, qui si l’on a un peu de jugeotte, a quand meme bien plombé notre pays....

Je travaille dans le domaine du prépresse et j’ai vu deux grosses photogravures couler grace à cette bonne loi, ne plus assurer leur vocation de services, parler d’horaires et devenir des usines à gaz au niveau organisation ou planings, si bien que la plupart des clients exigeants sont partis vers des petites structures qui travaillaient la journée mais qui ne refusaient pas de prendre un boulot à 20h pour le lendemain !!

impossible à faire dans les grosses structures devenues complètement paralytiques et non adaptables au client suite à cette loi....

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 4


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Blackeagle (IP:xxx.x1.30.2) le 17 janvier 2008 à 11H11
Le probléme principal dans les conduite politiques du pays organisés depuis 1984 par les parti de pouvoir UMP/PS, et même les débat entretenus par les autres partis à l’occasion des elections est que ceux ci ne font que chercher à faire fonctionner l’économie. Il n’y a aucune reflexion ou projet de société globale.

Il faut tout de même, avant de parler de réduction du temps de travail ou de chomage rappeller une évidence.

La technologie progresse trés rapidement depuis le debut du 20éme siecle. Tout d’abord ont eu lieu les révolution industrielle: l’utilisation de chaines du travail et le développement des machines remplaçant le travail manuel de l’homme ont permis de produire en grande quantité des biens qui auparavant était fabriqués de maniére artisanale. Celà a augmenté la productivité de la société. En conséquence certaines taches essentielles comme la production agricole pu être assummées par une part de plus en plus faible de la population. Le reste de la population s’est alors attelé à d’autre taches permettant d’obtenir un plus grand confort pour tout le monde mais surtout pour certains. Toutes ces évolutions ne touchais que la partie manuelle du travail. Les parties intellectuelles ne pouvant être suppléés alors par les machines.

Aujourd’hui, a eu lieu avec l’avenement de l’informatique, une seconde révolution, même les taches intellectuelles sont aujourd’hui assistés par des machines. Dans ce contexte de moins en moins de personnes sont necessaires pour effectuer de plus en plus de tache. En conséquence, notre société, incapable de remettre en cause son fonctionnement s’est réorienté vers un fonctionnement marchand, on travail essentiellement pour vendre. On travail enormement pour savoir ce qu’on va pouvoir vendre, ensuite y la conception et la fabrication du produit qui emploie trés peu de monde (d’autant moins avec la mondialisation, mais celle ci ne change pas enormement une évolution qui de toute maniére aurai lieu avec le progrés technique), puis il y a la promotion du produit et sa distribution.

La réalité c’est qu’aujourd’hui, l’homme aurai la capacité de s’extraire en bonne partie des contraintes inhérentes à la nécessité du travail pour s’adonner à des loisirs, à son developpement personnel, à l’accroissement de son savoir, à l’amelioration de ses rapports aux autre, etc..... Aujourdh’ui, il serai tout à fait possible de vivre correctement en travaillant en moyenne 20h ou moins par semaine. Seulement celà suppose une remise en cause du fonctionnement de notre société.

Il ne s’agit pas d’idéologie, il s’agit de science. L’homme dans sa progression scienfique et technique s’offre la capacité continuelle de s’extraire des taches qui sont pour lui des contraintes, il peut alors s’adonner à d’autre taches. Le probléme aujourd’hui est que la tache qu’à choisi l’homme pour remplacer celles qu’il n’a plus à effectuer est le commerce. S’est un choix stérile qui ne conduira nul part.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H59
Réflexion juste, le commerce étant aujourd’hui le noyau dur de la mondialisation... Quant aux 20h hebdo, c’est pas pour demain, vu la dénonciation dont les 35h font l’objet:)

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Bof (IP:xxx.x53.174.217) le 17 janvier 2008 à 12H28
... alors, LES AUTRES TRAVAILLENT.... les autres travaillent ....et à nous les avantages....il y a des relents de RACISME dans ces propos. Même si les autres se nomment des patrons. Il faut des usines pour faire 35 heures !!! il faut des patrons à la tête des usines et des vrais patrons, pas des profiteurs socialistes qui partent avec les sous et l’entreprise !!!!

Il ne faut pas oublier que les entreprises nationalisées qui devaient nous faire enfin profiter du travail de nos parents ont été perdues, "égarées" comme dit la Justice . Devant un tel désastre, que pouvons nous prétendre ? ? ? Voler l’argent des riches, mais ils ne sont plus en France ils ne payent pas la connerie d’isf , ni leurs impôts et taxes !!! Profiter des nos usines restantes, mais lesquelles ? ? ? ? Usinor ? ? ? ?Mais, quand le moindre crétin ouvre sa gueule , les usines repartent en Inde ; certainement, avec les remerciements de habitants de ce pays. Le patron Indien va mieux s’entendre avec des ouvriers Indiens (ou Indoux comme on disait dans mon école) .

Nous sommes entre Français, "dans un pays sans le sous" , il ne reste qu’à retrousser nos manches et cesser de gueuler à tout bout de champ.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H36
L’expression patrons "profiteurs socialistes" me fait sourire ! Certes il doit bien y en avoir, mais n’en faites pas une généralité: je rappelle qu’une présidente de région socialiste a fait en sorte que les entreprises de sa propre région qui délocalisent aient à rembourser les aides versées par l’Etat français

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -2


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H37
Et où est le rascisme ? là je ne vous suis pas

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -2


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par haddock (IP:xxx.x01.70.201) le 17 janvier 2008 à 12H54
le rêve du Rançis moyen ,

qu’ est-ce tu fais dans la vie ?

j’ fais trente cinq heures ...

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H39
Et vous oubliez le rêve du demandeur d’emploi ou de nombreux salariés à temps partiel: faire 35 heures !

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par momo (IP:xxx.x33.209.175) le 17 janvier 2008 à 13H02
Création de 300000 emplois depuis la loi sur les 35h ? Soit. Mais 300000 emplois mal-payés ! N’oubliez pas le gel des salaires lors de cette période.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1


Réponse de l'auteur de cet article
> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Une Autre Vie (IP:xxx.x93.220.120) le 17 janvier 2008 à 13H42
Certes, mais je vois là une belle aubaine pour pas mal d’employeurs de prendre le prétexte du passage aux 35 h pour ne pas augmenter leurs salariés. Encore aujourd’hui...

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0


> Quand les 35 heures représentaient "la modernisation du marché du travail"
par Christoff_M (IP:xxx.x99.186.125) le 23 janvier 2008 à 21H06
je tiens à vous rapporter une anectode rapportée par un copain qui travaillait à la caisse des dépots à Cachan !! Lorsque les gens de son service ont entendu parler des trentes cinq heures cela a provoqué un mouvement de panique vu que depuis longtemps ils ne faisaient plus trente cinq heures par semaine !!

lorsque j’appelais le mercredi ap midi personne et le vend ap midi j’arrivais à avoir mon pote en début d’amidi et au vers 15h il n’y avait plus personne dans les bureaux mais rassurez vous j’ai connu ça aussi dans des grosses boites privées... le problème c’est que la France marchait bien dans de nombreux domaines il y avait des boites bidons style thompson ou Bull qui vivaient comme des rentiers sur les aides de l’état.....

en dehors des gouvernements en place il y a eu du laxisme et de l’abus partout, je l’ai vu régulièrement dans le prépresse avec des gens qui venaient quatre heures et qui se comptaient sept heures de présence !!

en dehors des politiques et des trentes cinq heures il y a un problème d’honneteté de la part des français qui travaillaient..... tout le monde a tiré sur la corde, en dehors du changement de la conjoncture internationale, il y a eu un réveil tardif des employeurs et des employés, le choc de changement est arrivé avec la guerre du Golfe qui a sonné la fin d’une période de béatitude.

Réagir à l'article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1

Commentaires

  1. Merci pour ton message!
    BB Simon va bien, news sur mon blog ... :)
    Gros bisous à vous, et à bientôt !!
    +5 comme chaque jour of course !
    biz,Sam.

    RépondreSupprimer
  2. En complément de votre billet très pertinent:

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2008/01/16/1510/

    jf.

    RépondreSupprimer
  3. Je relaie sur mon site. Amitiés.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…