36% de bonnes opinions

Ce n'est plus une chute libre, c'est un crash
Selon un sondage BVA-Orange-«L'Express» à paraître jeudi, le chef d’Etat est crédité de 36% de bonnes opinions, soit deux points de moins que Jacques Chirac après les grèves de 1995 (38% d’opinions favorables en février 1996, contre 64% au moment de son élection en mai 1995).

58% de mauvaises opinions

Parallèlement à cette chute de neuf points en un mois (le président de la République était à 45% d'opinions favorables en janvier), Nicolas Sarkozy voit son taux de mauvaises opinions bondir de dix points, à 58%.

Cette vertigineuse descente dans les sondages est la conséquence d'un rejet des français, de la politique néfaste de N.Sarkozy, qui n'a de cesse de dénigrer, de confronter, de diviser, de sanctionner, d'écoeurer les français qui ont voté pour lui ; des français qui ne se reconnaissent plus dans son représentant qui affiche son incapacité à répondre aux problèmes sociaux-économiques qui concernent le quotidien des français.

Il y a de quoi être inquiet, car si les citoyens de ce pays se sont fortement intéressé à la campagne présidentielle, ils sont maintenant aux abois et attendent des réponses concrètes.
Au lendemain des élections municipales et à la veille des 40 ans des événements de Mai 1968, les français sanctionnent N.Sarkozy, qui doit impérativement changer sa façon de gouverner car qui sait comment ce désamour historique va se terminer.

Commentaires

  1. comment ne pas mettre un +5 a ce blog::
    allez la gauche il faut absolument se battre contre le petit nain!!
    bizz

    solidaritesida.skyblog.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !