Accéder au contenu principal

Le plan banlieue de Sarkozy

Sarkozy en baisse dans les sondages persiste à se mettre au devant de la scène comme pour s'accaparer des sujets traités par ces ministres et ainsi essayer de récupérer quelques points de popularité et de reconquête de son électorat.
Monsieur le président de la république serait un super président qui plancherait sur tous les dossiers ? C'est ce qu'il semble vouloir nous dire en apparaissant chaque jour! Cette semaine c'était donc la proposition du plan banlieue de Fadela Amara qui était reprise à son compte par Nicolas Sarkozy.

Un plan marshall extra-lignt

Comme cela a déjà été beaucoup dit, ce plan reprend des dispositifs déjà existants avec une volonté de désenclaver les banlieues qui est honorable, mais qui avec un manque de moyens et d'idées concrètes budgétisées ne permettra pas de répondre aux besoins et attentes des populations qui ont d'avantage besoin de présence de l'état dans les quartiers.
500 millions d'euros pour financer 3 rames de tramaway en 10 ans, ça répond pas au besoin de rapprochement des citoyens mis à l'écart de la société, ces citées désertées par le monde du travail, mises à l'écart des bienfaits d'une économie fleurissante, comme c'est le cas dans d'autres villes plus riches.

La volonté de proposer des palliatifs au système éducatif existant, en instaurant une école de la deuxième chance comme si la première n'était pas assez efficace montre que Sarkozy ne souhaite pas revenir sur la suppression des postes dans l'éducation nationale (tous fonctionnaires confondu 22 000 postes de supprimés en 2008)

Alors d'autres pistes sont intéressantes comme le coté très "participatif" qu'un représentant de l'état soit nommé dans chaque quartiers (à partir de Septembre) pour coordonner les politiques publiques. Pourquoi pas...A mon avis ce qu'il faut surtout, c'est faire en sorte que les habitants des quartiers aient envie de participer et de s'investir. L'instauration au niveau des communes, de conseils municipaux et citoyens pourrait être un outil "participatif" plus efficace.

Reconstructions et réhabilitations de quartiers sont en cours nous a-t-il expliqué notre président, Ok c'est en cours , mais qu'on veille déjà à faire respecter la loi des 20% de logements sociaux dans chaque communes, et puis d'autres pistes existent, il faut favoriser l'accès à la propriété dans les quartiers HLM par exemple.Et puis j'ai cru remarquer, que Sarkozy voulait nous faire une fois de plus son show sécuritaire, l'annonce de la création de 200 unités territoriales de quartiers en 3 ans, soit 4000 policiers, aidés de "réservistes" m'a sembler être un message à son électorat le plus à droite de la droite.

Les cadeaux empoisonnées comme la révision de la répartition des dotations aux collectivités ou les contrats de cohésion sociale de Borloo, on se demande où on va? D'ailleurs, ça en est où des maisons Borloo??

Voilà, c'est a peu près tout ce que l'on pouvait dire de ce micro-plan des banlieues, qui si dans la forme est juste une tribune de plus pour N. Sarkozy , sur le font ce plan est une coquille vide. Le président en représentant de l'Ump appelle son électorat a se rassembler et tente dans une période électorale propice, à séduire les électeurs de l'extrême droite. Mr Sarkozy qui a souhaiter puis refuser de participer à la campagne des municipales trouve ici le moyen de s'imiscer dans la politique de la ville.

Commentaires

  1. Il faut encore et toujours dénoncer. Par rapport à l'école , je lis en ce moment 'Tout pour l'Ecole" de Alain Bentolila. Ce que tu dis est très similaire.
    On se moque de nous..encore et toujours.. Jusqu'à quand les français se laisseront-ils faire ?

    RépondreSupprimer
  2. Je l'aime pas sakorzy ^^ j'étais pour la gauche ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…