Accéder au contenu principal

Les municipales du PS sur Second Life

Millitants socialistes, Stef et Mimile font également partie d'un groupe du "staff du PS" sur Second Life, site de tchat virtuel qui possède une parcelle de terrain dans un environnement virtuel en 3D sur laquelle est implanté une permanence de militants socialistes qui dans un premier temps ont défendu les idées et le programme de Mme Royal à l'élection présidentielle de 2007 , et continue aujourd'hui à défendre le programme et les propositions du parti socialiste.
Si durant la campagne présidentielle la fréquentation de la "perm" fût très importante, il y eu un ralentissement et une période où l'agora fît l'objet de critiques non-constructives qui reflétait en fait ce que vivait le parti dans la réalité de notre quotidien.

Aujourd'hui, "le staff du PS" sur second life est heureux de continuer à faire vivre cet espace de libre expression et participatif.

Chaque mardi (ou mercredi) sera organisé un débat ; une série de 7 débats à venir concerne dans un premier temps les élections municipales et cantonnales, le premier a eu lieu ce mardi sur la question suivante : comment impliquer les citoyens dans la vie de leur ville?

Gwen Asp en a été l'animateur principal, en voici son résumé :Voilà, les débats ont repris sur le PS SL. Il s'agit de discuter sur les élections à venir, c'est à dire sur les municipales et les cantonales.
Le premier thème était "comment impliquer les citoyens dans la vie de leur ville ?".

Le premier point qui est ressorti de ce débat est l'information. Les habitants souhaitent être informés des décisions prises par leur conseil municipal et leur maire. Plusieurs possiblités de communications ont été évoquées : journal municipal (avec le risque de propagande), les réunions de quartier pour expliquer ce qu'il va se passer au plus près des habitants.
Ensuite, beaucoup ont insisté sur le rôle du milieu associatif. Ca doit être le lieu où les citoyens peuvent et doivent s'exprimer, les élus doivent tenir compte de suggestions ou remarques des associations.
L'idée a été suggérée de monter une association de contrôle des finances publiques de la ville. Cette association serait apolitique ou en tout cas ne dépendrait pas des partis politiques. Il faut signaler que déjà aujourd'hui les comptes d'une ville sont publics.
Il a ensuite été question des conseils municipaux d'enfants. Les avis étaient très partagés sur l'utilité d'un tel conseil. Certains ont insisté sur son rôle formateur vis à vis de l'instruction civique (d'autres ont dit que c'était le rôle de l'éducation nationale de sensibiliser nos jeunes au civisme). L'important a été rappelée de la neutralité d'un conseil municipal enfant, c'est-à-dire que la couleur politique du maire ne doit pas influencer dans un sens ou dans un autre les orientations prises.
Enfin il a été question de la partie directe de la démocratie participative : un référendum local et un site internet participatif pour la ville.
Le referendum local a fait beaucoup débat pour savoir qui devait en être à l'orgine. Est-ce le maire qui peut le décider ou peut-il être demandé par des citoyens (avec une pétition et un certain nombre de signatures par exemple) ? Le site internet participatif a soulevé l'enthousiasme à condition toutefois que ça ne soit qu'un moyen supplémentaire de faire participer les habitants, et qu'il doit être complété par d'autres moyens moins "techniques" : réunion, courrier postal, etc...

Ce thème a semblé intéresser les gens car il s'est bousculé dans la salle de réunion jusqu'à 25 personnes. La participation a même été importante et constructive dans les débats. L'expérience devrait donc être renouvelée...

Gwen Asp
Le prochain débat de ce mardi 5 Février à 21h est : "comment faire une politique de la ville"développement durable"Nous vous attendons nombreux !!

Commentaires

  1. je passe l'info et je relai l'article sur la grève des caissières.
    Cet article est très émouvant.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  2. Coucou MC
    oui la situation des employés de la grande distribution est touchante et préoccupante
    et pour ce qui est du débat PS - SL, c'est reporté.
    A bientôt, Mimile

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…