Accéder au contenu principal

Nous en prenons acte ! La retraite à 60 ans pour tous !

Pour Xavier Bertrand, la retraite est à 60 ans

Xavier Bertrand, le 22 janvier 2008 à l'Assemblée nationale à Paris
La rencontre avec les partenaires sociaux débute le moi prochain sur "la réforme de 2008" du régime général des retraites

«Le véritable enjeu, c'est que l'âge réel de départ des salariés atteigne 60 ans. Pour cela, il faut que les entreprises se mobilisent davantage. Aujourd'hui, les salariés partent en moyenne avant 59 ans», a-t-il fait valoir. Autre point d’opposition entre le Medef et le ministre, la proposition de ce dernier d’instaurer des "bonus-malus" pour les entreprises sur l'emploi des seniors. L’organisation patronale est contre.

Nous devons être très vigilant dans cette période qui semble être un relâchement du gouvernement et de son chef Sarkozy (qui lui chute dans les sondages de popularité) car si le levier de la durée de cotisation n'est pas dans le projet de réforme du gouvernement, d'autres leviers tel que l'augmentation des cotisations ou le nombre de trimestres donnant droit à une retraite à taux plein peuvent être des sujets d'attaque de nos acquis, avec en filigrane la volonté de dégager des marges de manœuvre de financement. Problème cyclique et temporaire dû à la démographie et le déséquilibre du nombre de retraités et d'actifs. D'autres pistes existent pour solutionner ce problème de financement.

Rencontre avec les partenaires sociaux en mars

Il s'agit de présenter un texte de loi courant juin pour une adoption au Parlement pour l'été. A déclaré X. Bertrand en précisant : "Je recevrai les partenaires sociaux et tous les acteurs concernés dès le mois prochain".

Alors nous verrons, comptez sur nous pour relayer toutes les informations qui seront portées à notre connaissance ; ce sujet de la solidarité inter-générationnelle nous tient à cœur et nous lutterons encore pour la sauvegarde de nos acquis sociaux comme lors des grèves de la réforme des régimes spéciaux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…