Accéder au contenu principal

Vengeance ou justice ? Pour redonner des couleurs à Sarkozy ?

Qu'apprenons nous ce matin? Qu'un vieux réflexe de politique sécuritaire en temps de campagne à eu lieu à Villiers le bel, ce lundi à 6h !!
Quels étaient les objectifs de la police et du gouvernement ?
Ces arrestations découlent-elles des tracts distribués dans cette cité, appelant à la dénonciation des coupables?
Combien seront vraiment considérés comme coupables et faisant parti des émeutes de Novembre dernier?
Avons nous les détails de l'enquête de police sur la responsabilité de celle-ci dans le décès de deux jeunes en moto percutés par une voiture de police?
38 jeunes ciblés pour 25 interpellations, contre 0 policiers mis en examen pour la mort inéxpliquée de deux jeunes français... Aurons-nous la vérité pour un évènement qui ressemble plus à une justice d'état arrangée, plutôt qu'à la volonté d'éclaircir les zones d'ombre de cette malheureuse affaire?

Voici un extrait du billet "un arrière goût des émeutes de 2005" qui explique selon moi pourquoi nous en sommes là :

Quand on a grandi dans un "tiéquar", on est depuis le plus jeune âge stigmatisé, montré du doigt, mis à part de la société ; cela commence dès l'école où l'on sait que les établissements scolaires que l'on fréquente sont différents (ZEP, ou zone rouge façon Amara 2007). Puis on nous explique la nécessité de la discrimination positive. Enfin on nous vante le mérite de " s'en sortir ", de ses quartiers (sans donner aucun moyens sinon ceux de l'égalité des chances, vaste rigolade, n'est-ce pas ? ).
Vengeance, c'est la motivation première de ces personnes qui ne peuvent comprendre que l'on résume cette histoire à un banal accident de la route, quand tous observateurs et témoins de la scène racontent qu'après le massage cardiaque pratiqués aux victimes, les policiers ont abandonné les jeunes par terre, seuls.
Mohamed, le sage du quartier, explique : "ça dégénère parce qu'ils ont tué des jeunes, c'est à la police de prendre ses responsabilités".
Le député socialiste Arnaud Montebourg dit qu'"aucune leçon n'a été tirée" des émeutes de 2005. Entre la police et la population, "ce sont des accusations réciproques qui mènent maintenant non plus seulement à des attaques aux biens mais à des attaques sur les personnes"

Aurons-nous des réponses aux questions posées sur cette affaire ou resterons nous avec pour seule réponse ce show sécuritaire déstiné à l'électorat de Sarkozy, le plus à droite ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…