Accéder au contenu principal

Les chaussettes puantes

Voici l'info (honteuse) du jour trouvée sur le site de Marianne que je m'empresse de relayer. Des irrégularités dignes de celles fortement suspectées récemment en Russie ou en Iran ont été constatées dans le bureau de vote n°4 de Perpignan. Cela s'ajoute au scandale du 5ème arrondissement de Paris de Tibéri, et aux rumeurs de fraudes à Marseille (Gaudin) et à Corbeil (Dassault). Comment une élection peut elle validée suite à de tels faits ???

A Perpignan, la fraude est dans les chaussettes

Le président du bureau de vote numéro 4 de Perpignan a été pris en flagrant délit de bourrage des urnes et arrêté. L'opposition dénonce des fraudes massives, mais le scrutin a été validé...

« Au moment du dépouillement, j'ai remarqué un individu avec des enveloppes de votes froissées dans les poches, j'ai demandé qui c'était »
, raconte Monsieur Got, assesseur au bureau numéro 4 de Perpignan et colistier de la candidate socialiste Jacqueline Amiel-Donat. « On m'a répondu que c'était le président du bureau de vote, Monsieur Garcia, le frère d'un des adjoints au maire. J'ai demandé qu'on arrête de dépouillement, on a appelé la police. Quelques minutes plus tard, je l'ai surpris en train d'essayer de se débarrasser d'autres enveloppes qu'il cachait… dans ses chaussettes ! » Le coup des chaussettes a marqué les esprits. Un président de bureau de vote qui tente de mêler des enveloppes pleines de bulletins pour le maire sortant lors du dépouillement, ça fait mauvais effet. Surtout lorsque le dit maire sortant, Jean-Paul Alduy, n'assure sa réélection que d'une courte tête, à 574 voix près…

La soirée électorale a été pour le moins agitée. Plusieurs milliers de supporteurs de l'opposition ont manifesté devant l'hôtel de ville, brandissant des chaussettes, jusqu'à ce que la présence massive de CRS les incite à rentrer chez eux. Malgré cette irrégularité, et les nombreuses autres qu'allèguent la liste socialiste-Modem menée par Jacqueline Amiel-Donat, le scrutin a été validé. A la préfecture, on explique que c'est au juge d'instruction de décider, à l'issue de l'instruction, de la régularité de l'élection. Le maire sortant, Jean-Paul Alduy (UMP), qui occupe la mairie depuis 1993, est donc reconduit. Il a succédé à son père, Paul Alduy, en poste depuis… 1959.
(Lundi 17 Mars 2008 - 13:02 Anna Borrel)

Commentaires

  1. Il faut vraiment une fraude massive et manifeste pour invalider une élection. Bizarrement, ce sont des candidats de droite qui sont suspectés de fraude ! ;o)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vécu à Perpignan et je sais que le maire Alduy n'est pas clair. Il achète les électeurs gitans et ils ne s'en cachent pas. Ils le disent haut et fort. Ils sont cantonnés dans leur quartier mais à chaque élection Monsieur le Maire sort le carnet de chèque et ça marche..A Perpignan, c'est un secrêt de Polichinel.Par contre tous les gitans ne se laissent pas acheter.. Cela aussi est une vérité car ils en ont assez d'être pris pour cible. Une amie à moi avait fait une reportage pour la Semaine du Roussillon sur les gitans et leur insertion dans la Cité Catalane.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…