Victoire de la gauche


«Une vague énorme pour la gauche». L'expression de François Bayrou, battu à Pau par la socialiste Martine Lignières-Cassou, semble se confirmer au cours de la soirée électorale et résonne avec les propos de François Hollande, premier secrétaire du parti socialiste....


Mais voilà que non, les intervenants de la droite montent au créneau pour proclamer haut et fort qu'aucun changement ne se produira au sein du gouvernement, aucune leçon ne sera tirée du vote des français, qui si il est vrai, se sont prononcés sur des enjeux locaux, les analyses montrent que les élus de droite ne sont pas reconduits dans des villes et départements qui 10 mois plus tôt votaient majoritairement pour N.Sarkozy, candidat UMP de la droite !!


Cette soirée des résultats de nos élections municipales et cantonales aura donc été une fois de plus une tribune pour critiquer les forces de la gauche, alors même qu'elles sont victorieuses d'une large majorité dans nos villes...

A tout ceux qui fustige le PS :

OUI le PS a fait des propositions, notamment sur le pouvoir d’achat dernièrement, mais encore faudrait il que ce soit médiatisé ! Alors renseignez vous avant d’avancer des remarques... Cherchez un peu plus loin que le bout de votre nez, internet est un outil formidable, servez vous en bon sang !

OUI le PS critique, et il a bien raison de nous mettre en garde et d’appeler a lutter contre la politique dévastatrice de Sarkozy. Peut être repenserez-vous à tout ça lorsque vous devrez travailler jusqu’à 48h par semaine (exit la durée légale du travail et les majoration d’heures sup’ avec), dimanche inclus, pendant 42 années, voire plus, sans y gagner plus proportionnellemnt...

Vous y repenserez, nostalgique de la (déjà fragile aujourd’hui) sécurité de l’emploi, lorsque le CDI ne sera qu’un vague souvenir...

Vous y repenserez aussi lorsque vous devrez payer des frais astronomiques pour inscrire vos enfants a l’université, ou en établissements privés car l’enseignement dans le public sera devenu catastrophique, la faute aux suppression massives de postes d’enseignants, et aux classes surchargées.

Vous y repenserez lorsque ça vous coûtera la peau des fesses de vous faire soigner, ou tout simplement d’acheter à manger avec une TVA à 24.6%, de mettre de l’essence dans votre voiture à 2 euros le litre, et j’en passe...

Continuez à fermer les yeux, a dénoncer le PS qui "critique" : en attendant vous vous trompez de cible, et le rouleau Sarko-compresseur continue de vous écraser... Sans même que vous vous en rendiez compte : trop fort le Sarko dans l’art de noyer le poisson, il faut bien le reconnaitre...

Commentaires

  1. Tu as raison de continuer à dénoncer car le pire reste peut-être à venir.. Et ça les français l'apprendront encore à leur dépends.
    J'espère encore que non...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !