Les chômeurs de plus de 57 ans et demi ne seront plus exonérés de recherche d’emploi

20Minutes.fr, éditions du 17/04/2008 - 17h16

Christine Lagarde veut remettre les chômeurs au travail. La ministre de l'Emploi se déclare prête à lever la dispense de recherche d'emploi (DRE) pour les chômeurs de plus de 57 ans et demi, estimant qu'à cet âge-là «on n'est pas fichu, on peut retrouver un emploi», jeudi dans une interview au «Républicain Lorrain».

Depuis 1985, les demandeurs d'emploi de plus de 57 ans et demi (ou plus de 55 ans sous certaines conditions) peuvent conserver leurs droits à indemnisation sans avoir à effectuer les démarches régulières demandées aux autres chômeurs.

Fin décembre 2007, 383.117 chômeurs étaient officiellement dispensés de recherche d'emploi, selon des chiffres du régime d'assurance chômage (Unedic). La suppression des DRE ferait mathématiquement fortement grimper le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE.

Commentaires

  1. Déjà qu'il y a peu d'emploi, déjà que pour créer son entreprise, c'est pas la joie, on met gentiment les salariés dehors de leurs emploi et on va leur demander à 57 ans et demi de travailler. Bien sur, c'est tout logique !
    ce n'est pas les séniors qui sont fichus mais la France avec ses mentalités asociales, ses réformes inutiles et destructrices. Avant de remettre les séniors au travail, on s'assure qu'ils peuvent retrouver de l'emploi !

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait exact!
    Avant d'essayer de remettre les + de 55 ans au travail, il faudrait s'assurer que l'offre d'emploi corresponde et soit suffisante...
    Quand on sait que seul 37% des + de 55 ans travaillent, que de plus en plus de salariés arrivant à 60 ans présentent des carrières incomplètes(- de 40 ans de cotisation), il faudrait peut être mettre en adéquation les réformes de l'assurance chômage, avec celle des retraites et du marché de l'emploi...
    Malheureusement ce n'est pas le cas et l'on assiste plus à des gesticulations destinées à nous tromper, plutôt qu'à un réel souhait de résoudre les problèmes des français. Il est clair que certains choix comme la baisse des allocations familiales (par ex)sont des choix clientélistes destinés à rassurer son électorat, en appliquant une idéologie de droite implacable.
    merci christie de ton commentaire constructif
    a+
    stef

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !