15 Mai : "Contre le démentèlement des services publics"

J'ai écrit, il y a deux jours, que j'espérais que nos chers professeurs tiendraient bon face à la pression du gouvernement et des médias qui souhaitent que le service minimum dans les établissements scolaires soit mis en place. On peut comprendre la difficulté que peuvent avoir certains parents pour faire garder leurs enfants durant les grèves, mais l'école n'est pas une garderie, mais une structure qui forme et éduque nos enfants. De plus, on doit comprendre que le droit de grève est égal à tous salariés qu'il soit issu du public ou du privé.
Face à un gouvernement qui, acculé par une politique clientéliste..., est obligé de réaliser des économies sur les budgets de l'état, puisque il est incapable de les augmenter par une offre politique nouvelle, les Français n'ont plus qu'à se serrer la ceinture et n'ont plus de perspective d'avenir pour leurs enfants.
Après deux mois de mobilisations, il est urgent que le gouvernement réponde aux attentes et revendications du corps enseignant et de ses élèves, car si la fin de l'année scolaire est proche, le mouvement pourrait reprendre dès la rentrée prochaine.
Quels sont les revendications :
-remise en cause des suppressions de postes (23000 au budget 2008)
-lutte contre le développement des heures supplémentaires (équivalent de 5000 postes)
-réforme de l'école primaire, vécue comme une atteinte professionnelle
-contre le projet de loi sur la mobilité qui autorise entre autre le recours à des intérimaires par l'Etat
La grève d'aujourd'hui concerne l'éducation nationale et toute la fonction publique, cela concerne 5,2 millions d'agents, les lycéens et élèves, les usagers des services publics, finalement cela nous concerne tous!
Le démantèlement de la fonction publique, c'est 23000 suppressions de postes (au budget 2008) dont 11000 enseignants (8000 au budget 2008), avec 35000 suppressions de postes annoncées pour 2009 dans le cadre de la révision générale des politiques publiques.
C'est le résultat de la politique de Sarkozy qui prévoit le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux, ce qui entrainera la suppression de 35000 à 40000 postes par An.
Le gouvernement espère s'allier l'opinion publique, en communicant sur la nécessité d'un service minimum à l'école en restant flou sur l'inflexible réforme des suppression de postes...
Hier soir, les syndicats d'Air france et la Fgaac (conducteur SNCF) ont annoncé rejoindre le mouvement et appellent à de nouvelles mobilisations les 18 et 24 Mai, en plus de celle prévue le 22 Mai contre la réforme des retraites.
A suivre....

Commentaires

  1. Je reviendrais te lire plus en détail plus tard, je dois partir. Par contre, je n'ai aucun souci avec ton blog même depuis la modification que j'apprécie beaucoup.
    je dirais juste que mon fils va se retrouver l'année prochaine dans une classe ordinaire de 35 élèves dont 5 ou 6 en situation de handicap et 1 seule auxiliaire de vie scolaire !!
    Et le proviseur m'a assuré que ça suffisait mais quand je vois que mon fils à du mal à écrire longtemps, qu'il y a eu refus de faire une demande d'ordinateur portable, que le bilan d'ergothérapie a bien indiqué qu'il y avait difficultés à l'écriture..
    J'ai des doute..
    Le handicap peut arriver à tout le monde et quand je vois la rigidité des uns et des autres...
    je suis écoeurée.
    je vais publié dans quelques temps un témoignage de ce qu'à vécu mon fils dans le centre spécialisé du au manque de formation criant du personnel "Education Nationale".
    J'ai des doutes !!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ; )
    Un p'tit coucou rapide en passant car je suis au boulot et j'ai encore pas le tps ^^
    Mais j'oubli pas ; ))
    Un mai 68 ? ^^ : )))))
    Bises et à très bientot ; )

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour à vous deux,

    Merci christe de t'être donné la peine de tester le truc...c vrai que je trouvais bizarre que l'on me fasse savoir qu'il y aurait des dysfonctionnements alors que nous n'avions rien remarqué...
    En ce qui concerne les moyens de l'éducation nationale, ils sont bien évidement à mettre en adéquation avec les besoins et attentes réels des familles et non pas d'une manière comptable...
    Les auxiliaires de vies, atsem et autres encadrements sont plus que nécessaires, d'autant plus dans la politique du handicap qui selon Sarko(durant la campagne)était la priorité...,il y a encore beaucoup à faire...
    Nous de notre côté nous avons la bonne surprise de voir que la suppression de poste prévue à la rentrée prochaine n'est plus d'actualité dans l'école maternelle de notre fille, heureusement car ils sont déjà 28 élèves par classe...de toute façon vu la tournure des évènements, nous aurons une rentrée en septembre, riche en lutte sociale de tout genres..
    Restons vigilants !
    Merci à VIP de ton soutien
    A+ stef

    RépondreSupprimer
  4. Je relaie
    Bonne fin de semaine
    Amitiés.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !