Attendons forte mobilisation ce 15 Mai,tous ensemble jusque au 22 Mai, tous ensemble contre le moins bien social de la politique de Sarkozy

Alors que l'on pouvait s'attendre à un mouvement d'ampleur, le gouvernement aura su jouer la montre avec les lycéens, qui en grève depuis le début de l'année n'auront su obtenir la médiatisation et le soutien de l'opinion publique, nécessaire à la négociation et au recul du gouvernement sur la principale revendication, à savoir , la suppression de 11000 postes d'enseignants et personnels de l'éducation nationale dès la rentrée prochaine
sur 20minutes.fr : La fin du mouvement lycéen semble proche. A l'issue d'une réunion entre Xavier Darcos et les deux principaux syndicats lycéens, la FIDL et l'UNL, Alix Nicolet, présidente de la FIDL a déclaré à 20minutes.fr que «la mobilisation s'arrêterait après le 15 mai», date de la prochaine manifestation.

Lors de cette entrevue avec le ministre, les syndicats lycéens ont obtenu plusieurs avancées qui «améliorent la vie lycéenne», selon la FIDL, mais Xavier Darcos n'a rien lâché sur les suppressions de poste, point de fixation de la mobilisation.

Dans l'Humanité : Les lycéens préparent la journée du 15 mai
Le ministre Xavier Darcos a reçu vendredi les syndicats lycéens annonçant le recrutement de 1500 assistants pédagogiques sans remettre en cause les 11.000 suppressions de postes prévues.

Dans la perspective de la journée d’actions du 15 mai, avec les principales fédérations enseignantes et de fonctionnaires, les lycéens manifestaient le mardi 6 mai "pour préparer cette journée en montrant que les lycéens ne désarment pas", a indiqué l’Union nationale lycéenne (UNL).

A Paris, ils étaient 5 000, près de 3 000 à Toulouse, 2 500 à Orléans, 1 800 à Rouen, 1 000 à Grenoble, 500 à Toulon… et des rassemblements dans une trentaine de villes.

Alors que c’est à Paris et en région parisienne que le mouvement a commencé puis pris de l’ampleur début avril, les troupes n’étaient pas au complet dès ce mardi dans la capitale, a reconnu le responsable lycéen estimant qu’"il faut être réaliste parce que les lycéens sont rentrés lundi de vacances".

"Les lycéens ont envie de faire du 15 mai une très grosse mobilisation, une date référence", a-t-il affirmé.

Dans un communiqué, la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) a de son côté rappelé que "les lycéens se mobilisent contre les suppressions de postes prévues à la rentrée 2008 et contre les suppressions envisagées au budget des années à venir".

Après avoir rencontré à deux reprises la Fidl et l’UNL avant les vacances franciliennes, le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos a reçu les représentants des organisations syndicales vendredi en annonçant le soutien de 1500 assistants pédagogiques. Il a toutefois refusé de revenir sur les plus de 11 000 suppressions de postes d’enseignants à la rentrée prochaine.

Commentaires

  1. ...{♥}*{♥}**{♥}*{♥}---BONJOUR
    .....{♥} * {♥} *.{♥}........COMMENT VAS TU?
    .......{♥} * {♥} * {♥} ........
    .....{♥} * {♥} * {♥} * {♥}.;.....JE T'OFFRE CE BOUQUET
    ..{♥} * {♥} * {♥} * {♥} ..
    .......* ; * ; {♥} * ; * : ........POUR TE SOUHAITER
    ...........;\ \ \\| / / /; ♥♥♥♥♥♥♥♥ UNE TRES BONNE JOURNEE
    .............\\ \ Y/ / / ..............
    .............`_\ |/ _' ♥♥♥♥ ET QUELQUES COEURS D AMITIÉ
    ............../ \\Y// \ ♥♥♥♥♥♥.....
    ............( ,-}={-, )..............
    .............\_//((\_/............ACCOMPAGNÉE DE GROS BISOUS

    ET DE MON +5 DU JOUR SUR BOOSTERRRRRRRRRRRRRR BISOUSSSSSSSSSSSSSSSS

    RépondreSupprimer
  2. Je me demande comment ça va finir ?
    Quelles ont les raisons qui font que le mouvement s'arrêtera après le Mai?
    Et les avancées, on les connais?
    Mon fiston rentre au lycée l'année prochaine. Avec ce qui se passe, j'espère que tout ce passera bien !

    RépondreSupprimer
  3. Le problème est que les médias préfèrent parler de ce qui divise les syndicats et de la possibilité d'un essoufflement du mouvement que de parler du fond des revendications...
    La seul avancée qui m'est connu serait le recrutement de 1500 assistants pédagogiques, mais sans remettre en cause les 11000 suppressions de postes prévues...
    Il faudra d'ailleurs m'expliquer comment on recrute, comment on forme 1500 personnels en trois mois...
    Merci christie et à bientôt
    Stef

    RépondreSupprimer
  4. tout cela est effectivement inquiétant!

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour votre blog.
    Peut être avez vous remarqué que je suis victime d'un photographe qui me traine en justice pour une photo publiée sur mon blog. Cette photo concernait les franchises médicales.
    à plus
    Soyez prudents avec les photos.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !