Accéder au contenu principal

Les 35 heures survivront-elles ?

Je reviens ce jour, sur la défense du dernier acquis social obtenu : les 35 heures, fortement ébranlées depuis 6 ans de gouvernance de la Droite.
La réforme des 35 heures est une mesure de politique économique, mise en place par le gouvernement Jospin suite à deux lois votées en 1998 et 2000, fixant la durée légale du temps de travail à temps plein à 35 heures par semaine, en moyenne annuelle, au lieu de 39 heures précédemment.
A partir de 2002, le régime des heures supplémentaires est progressivement assoupli avec une augmentation du contingent annuel (passage à 180 heures supp en 2002, à 220 heures en 2003) sous le deuxième gouvernement Raffarin ; cela permet donc déjà de travailler un peu plus d'un mois et demi dans l'année en plus que la durée légale annuelle.

Mais alors quel est le but du gouvernement ?

Le but est de permettre aux entreprises de s'aligner sur la règlementation européenne qui prévoit de pouvoir travailler jusqu'à 48 heures par semaine.
Cette limite fixée par l'UE est un plafond mis en place pour limiter la concurrence déloyale entre les entreprises de différents pays, qui produisent avec des coûts et des durées de temps de travail différents des nôtres.
Il faut savoir par exemple que si le système allemand est loin d'être un modèle, on y trouve une durée du travail qui est fixée dans chaque branche professionnelle par une convention collective établie avec les partenaires sociaux ; 5 branches ont une durée du travail de 35 heures hebdomadaires (et notamment la métallurgie depuis 1990).
Si en Allemagne on choisit les 35 heures dans certains cas, alors qu'ils ont une législation leur permettant de travailler 40 heures par semaine, c'est que cette politique économique des 35 heures, visant à partager dans la population active le volume de travail, atteint son but de création d'emplois, d'amélioration de la productivité et de progrès social.

Durant la législature de Jospin, le chômage a baissé de trois points, passant de 12 à 9% entre 1997 et 2002. Après 8 ans d'application des 35 heures et d'analyses sur le sujet, Droite et Gauche estiment aujourd'hui, avec les chiffres remontés par les entreprises et syndicats, que le chiffre de 300 000 emplois créés découle directement du partage du travail.
Travailler plus pour gagner plus est la réponse faite par le président pour répondre au problème des salaires. Le gros problème, c'est que si ces quelques heures supplémentaires auront profité à quelques salariés, c'est l'ensemble de la population active en âge de travailler qui en subit les conséquences puisque l'on préfère aujourd'hui réduire la masse salariale et augmenter le temps de travail de chacun (à production constante).

Les 35 heures survivront-elles à la nouvelle réforme du gouvernement qui devrait être présentée le 11 ou 18 juin en conseil des ministres ?
En tout cas, les syndicats appellent à une mobilisation le 17 juin contre ce que l'on appelle déjà "une dérégulation du temps de travail"

Commentaires

  1. On sait très bien que le progrès c'est de travailler moins pour partager le temps de travail.
    C'est logique!
    enfin, est-ce que l'on réfléchit avant de voter.
    malheureusement, j'ai souvent l'impression que le vote est d'abord contre les étrangers et seulement, ensuite, pour le bien-être de nos concitoyens. ça me rappelle :"les étrangers qui viennent manger le pain des français" d'un certain Fernand Raynaud.
    J'ai reformaté mon ordinateur, par contre j'ai perdu à peu près toutes mes données.. Oups!

    RépondreSupprimer
  2. Oui christie ! tu as raison, les français sont attachés au 35 heures et commencent effectivement à se demander si ils ont bien voté...

    De plus, autre point d'accord, Sarkozy ayant ratissé large, il aura su amener à lui les anciens électeurs du front national ; son côté populiste mais pourtant pas si populaire, les aura bien séduit!

    Peut être qu'en 2012, les français auront envie d'un candidat avec un peu plus d'authenticité et d'humanité (il reconnait lui même en manquer, voir le magasine "le point" "sarkozy et les psys")...

    Content de savoir que tes soucis informatiques s'arrangent:)
    Merci de ton soutien
    A+ stef

    RépondreSupprimer
  3. Pour commencer cette nouvelle semaine, je t'apporte mon + 5 quotidien et te dis à à demain.

    RépondreSupprimer
  4. Je t'ai noté + 5 et t'espère en pleine forme pour cette journée assez grise (chez moi en tout cas). A +

    RépondreSupprimer
  5. Merci de ta fidélité Cepheides , nous on a eu du ciel mi-gris mi-bleu... :)

    RépondreSupprimer
  6. salut, +5 pour ton blog @ bientot

    RépondreSupprimer
  7. Je te souhaite une excellente journée. + 5 et à demain.

    RépondreSupprimer
  8. bonne soirée de mercredi et mon +5 du jour !!!
    http://quad84.boosterblog.com

    RépondreSupprimer
  9. ♫ ♥ ♫ ♥Bonsoir♥ ♫ ♥ ♫
    ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥
    ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ Voici une petite mélodie ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥
    ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ Pour t'accompagner tout au long de cette nuit.♥ ♫ ♥ ♫ ♥
    ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ Gros Bisoux x x ♥ ♫ ♥ ♫ ♥
    ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥ ♫ ♥

    RépondreSupprimer
  10. travailler plus pour gagner plus
    un vrais bétise ...l'ont nous prend pour des cons
    tes je fait un bon doigt comme sur mon blog :D
    a tous ces cons de la droite
    bon daniel arréte calme toi ....
    l'ont va bien finir par le faire partir .....

    RépondreSupprimer
  11. Ah les 35 heures, un vrai progrès... Vivement qu'on passe nos journées dans le canapé !
    Vous appelez ça du progrès...??? Si vous le voyez comme ça, c'est votre vision...
    Les heures supplémentaires ne font pas baisser la masse salariale sauf certainement dans les grosses structures mais il faut savoir que ce dispositif aide beaucoup d'employés dans les PME...

    Les 35 heures n'ont pas eu les effets escomptés et les gens perdent petit à petit le goût à l'entreprise et au travail, ce qui est catastrophique à terme pour notre pays face aux Chinois qui travaillent beaucoup et qui nous causent assez de soucis comme ça...

    Vous savez, on peut se demander aussi, pourquoi nous sommes les seuls à avoir ces 35 heures ? aucun pays dans le monde n'en a voulu ! même pas les gouvernements socialistes ! C'est qu'il y a bien un problème !


    Mais bon, à force d'en demander toujours plus, de manifester pour rendre des privilèges, ça va finir par craquer... et là, faudra pas se plaindre car on ne peut continuer comme hier ! Ségolène devait incarner le changement mais face à Sarkozy, c'est l'immobilisme que vous prônez...

    Amicalement,

    geointernaute

    RépondreSupprimer
  12. @ geointernaute,

    Votre appréciation de la loi des 35 heures est un point de vue, partagé il est vrai par beaucoup, mais il faut aussi admettre que d'autres points de vues existent et que l'on peut ainsi considérer cette loi comme une loi économique débouchant sur un progrès social.

    Je ne suis pas d'accord quand vous dites que les 35 heures n'ont pas eu l'effet escompté, puisque avant les assouplissements de 2002, 1 millions d'emplois ont été créé de 1997 à 2002 (300000 emplois jeunes, 300000 emplois découlant directement du partage du travail, 300000 emplois du privé dans un contexte de croissance internationale)

    Vous dites que nous sommes les seuls à appliquer les 35 heures...c'est donc que vous n'avez pas lu mon article ou que vous vous imaginez que j'invente l'application des 35 heures dans la métallurgie(et autres convention d'activités) en Allemagne(renseignez vous!)

    Il n'est pas question de prôner l'immobilisme, encore une fois renseignez vous (beaucoup de propositions du PS notamment sur le pouvoir d'achat, contrairement à Sarko qui lui joue l'immobilisme sur de tel dossier) après pour ce qui est de se mobiliser et de manifester, afin de lutter contre la dévastation de nos acquis sociaux, moi je dis heureusement qu'il y a encore une partie de la population pour s'opposer...ou nous finirions par vivre une vrai dictature.

    A+
    stef

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…