Accéder au contenu principal

Les Sarko's qui se lèvent tôt


Une fois n'est pas coutume, c'est moi Mimile qui "prend la plume"...


L'entracte du Sarkoshow n'aura été que de courte durée. Voilà quelques temps que les rideaux étaient baissés, mais toutes les bonnes choses ont une fin...

Le cirque a réouvert ses portes ce matin à l'aube : aux halles de Rungis, Sarko le clown triste, accompagné de Carlita (mais qu'est-ce qu'elle fait là, à cette heure là ?) est venu saluer et rendre hommage, comme au bon vieux temps de la campagne présidentielle, à cette chère "France qui travaille et se lève tôt", non sans avoir fait évacuer manu militari un groupe de manifestants venu soutenir les sans papiers travaillant au marché de Rungis...

Puis direction les studios d'enregistrement de la radio RTL pour une heure de communication, à croire que la réforme des institutions lui permettant depuis hier de s'exprimer et de domestiquer le Parlement ne lui suffit pas, ou alors était-ce une séance d'entrainement ?

Bon alors, quoi de neuf en Sarkosie ? Bientôt un héritier ? Apparemment non, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent, juste quelques annonces, et une occasion pour l'hyperprésident de se rappeler à notre bon souvenir, des fois qu'on l'aurait oublié...

Je commencerais par évoquer ce qui me parait une idée plutôt pas mal (c'est tellement rare !) : l'augmentation de la prime à la cuve (pour les foyers non imposables se chauffant au fioul) et l'instauration d'un tarif social GDF (pour les abonnés Rmistes) ; les recettes supplémentaires de TVA récoltées sur la vente de carburant financeront ces mesures. Il était temps ! L'idée est pas mal comme je l'ai dit, mais elle est à améliorer, par exemple en restaurant la TIPP flottante.
Un peu plus utopiste, Mr Sarkozy envisage une concertation avec ses partenaires européens : "si le prix du pétrole continue à augmenter, est-ce qu'on ne doit pas suspendre la fiscalité pour sa part TVA sur le prix du petrole" en ce qui concerne le carburant, et souhaite négocier avec Bruxelles la baisse de TVA à 5.5% sur les biens culturels (disques et vidéos), sur l'immobilier à haute qualité environnementale et la restauration. Sur ce point, je pense que Nicolas Sarkozy rêve un peu ; Bruxelles a d'ailleurs déjà réagit négativement suite à ses propos, mais bon, l'espoir fait vivre comme dit le proverbe !

Le chef de l'Etat en a profité pour "remettre les pendules à l'heure" concernant certains sujets "couac couac".
Il s'est tout d'abord dit "partisan de maintenir une durée hebdomadaire de travail de 35 heures" pour pouvoir "calculer les heures supplémentaires" ; je rappelle que lors de sa conférence du 08 janvier 2008, Sarko avait répondu "OUI" à un journaliste lui demandant s'il souhaitait la fin des 35 heures... A quand la prochaine déclaration contradictoire à ce sujet ?
Il s'est ensuite dit opposé à la hausse du montant de la redevance audiovisuelle, ainsi qu'à la "retraite à 63 ans et demi" (en réponse à une demande du Medef) : "41 ans, ça me suffit amplement" (!!!) LOL, merci ! Nous aussi ! Franchement, quelle hypocrisie ! Quand on sait que la Loi Fillon de 2003 prévoit l'allongement de la durée de cotisation jusque 42 années, voire plus, on se dit qu'il se moque vraiment du monde !

Vient ensuite le chapitre "presse gratuite sur internet", nouvelle cible du super président, car elle "fait concurrence à la presse payante". Moi je dirai plutôt que c'est le développement d'internet qui nuit à la presse écrite, et que cette presse dite gratuite doit quelque part déranger le président : plus difficile à contrôler ?

En conclusion, je citerai un internaute anonyme dont le jeu de mot m'a fait sourire : "Hyperactif quand hyper la face, mais pas hyper efficace. De toute façon, hyper rien pour attendre".
En attendant, que le spectacle continue !

Commentaires

  1. La fin me plait bine aussi. Ce bonhomme raconte tout et n'importe quoi, il noie le poisson pour mieux revenir au but qu'il s'est fixé, peut-être?? Quand il aura trouvé le bon moment!!

    RépondreSupprimer
  2. ahhh encore un sarkoshow aussi drôle que le muppetshow ... un peu le kermit et la carla c'est donc ... peggy la cochonne (le coté photo nue)
    le pauvre chéri se réveillant (une fois dans sa vie ) à 4h30 du mat' en soulignant la France qui se lève tôt pour travailler ... ça sonne faux dans sa bouche >__< et pas mal la photo ... même si elle a été retouché , ça montre bien le coté bouffon de sarko mdr !
    le pompon reste son discours sur le petrole : impossible de baisser les taxes pusique ca represente les recettes de l'état , alors pourquoi on ne baisserai pas son salaire de moitié et pareil pour les autres ministres , là ca ferait de sacré économies !! mais non biensûr , sinon il se plaindraient de la baisse du pouvoir d'achat et on devrait encore sacrifier nos économies (impôts) pour les augmenter (nb : salaire des ministres = argent des Français qui cotisent malgré leur revenus de misère)!
    aah vivement le prochain show ... ^^

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour tous les deux :)

    @ Christie
    Peut-on vraiment qualifier Sarko de "bon homme"...? Ses déclarations et gesticulations n'ont pour but que de surfer sur la vague d'impopularité. Quant à son but, je pense qu'il a atteint depuis le 6 mai 2007, tu ne crois pas ?

    @ Babiole
    réveil à 4h30, je ne sais pas si ça lui arrive souvent, ce qui est sûr, c'est que Carla n'avait pas l'air en grande forme lol
    Pour ce qui est des taxes pétrolières, il a déclaré sur RTL vouloir négocier avec Bruxelles leur plafonnement, mais Bruxelles a tout de suite réagit négativement, et ça Sarko s'en doutait bien, mais qu'importe, il aura fait son annonce, c'est tout ce que les français retiendront. En attendant, c'est L'europe qui passe pour "la méchante".
    Une solution temporaire serait de ré instaurer la TIPP flottante, mais surtout de favoriser la recherche pour les moyens alternatifs.. Mais vu que les budgets alloués a la recherche sont en baisse...
    Et concernant les économies pouvant être faite par l'état, c'est sûr qu'il y a du boulot, rien qu'au Ministère de la justice de Rachida, qui au 1 er trimestre a déjà bouffé son budget annuel...erf

    Merci de votre passage, à la prochaine :)

    RépondreSupprimer
  4. Tu as raison Steph, Sarko a atteint son but. Il lui reste tout de même un objectif: casser la France, ce qu'il fait sans trop de difficultés.. une bonne partie des français reste fasciné par sa perfidie, comme le lapin reste prisonnier des phares de la voiture qui va le percuter..
    Bon Homme.. Non, même tout le contraire..Néfaste homme!!

    RépondreSupprimer
  5. coucou.pour ta question..oui c une horreur il me plante carrement mon ordinateur.......50 pages s affiche,je n ebuse pas....a bientot......tu peux aussi laisser des commentaires sur mon blog.....sur ma poesie...ca fait toujours plaisir......

    b.secret

    RépondreSupprimer
  6. bonjour je decouvre votre espace fort sympatique j apprecie ennorment votre debat et combat .voici mon annuaire c est encore un bébé MAIS NE DIT ON PAS PETIT BONHEUR DEVIENDRAS GRAND..Dans le respect de la solidarité Au plaisir de vous y retrouver.
    amicalement dalila
    http://www.i-services.net/membres/annuaire/annuaire.php?uid=139696&sid=85062

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…