Un an après, 62% des français jugent que Sarkozy sera responsable d'une grave crise d'ici 2012

"Ma pensée va à tous les Français qui n’ont pas voté pour moi. Je veux leur dire que par-delà le combat politique, par-delà les divergences d’opinions, il n’y a pour moi qu’une seule France.

Je veux leur dire que je serai le Président de tous les Français, que je parlerai pour chacun d’entre eux. Je veux leur dire que ce soir, ce n’est pas la victoire d’une France contre une autre. Il n’y a pour moi ce soir qu’une seule victoire, celle de la démocratie, celle des valeurs qui nous unissent, celle de l’idéal qui nous rassemble. Ma priorité sera de tout mettre en œuvre pour que les Français aient toujours envie de se parler, de se comprendre, de travailler ensemble."

C'était le soir du 6 mai 2007, lorsque le président nouvellement élu, nous promettait d'être le président de tous les français....

Depuis, Nicolas Sarkozy et son équipe gouvernementale ont servi prioritairement leur camp politique : les premières mesures de l’année 2007 furent le renforcement du bouclier fiscal et des exonérations de droits de succession, la loi anti-récidive et la justice des mineurs, l’incarcération médicale. La seule loi populaire pour relancer le pouvoir d'achat fût celle de la défiscalisation des heures supplémentaires, jugée depuis inefficace et coûteuse.

Un an après, 62% des Français pensent que la France va traverser une grave crise d'ici la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, et plus d'un Français sur deux (55%) ne souhaite pas qu'il se représente en 2012, selon un sondage CSA parût ce samedi dans l'hebdomadaire Marianne.

Sarko baisse ! Pourquoi ? Réponse de Teinturier
envoyé par Rive-gauche

Commentaires

  1. Salut !Je viens de faire un tour sur ce blog (par hasard) qui est très sympa ! Ca fait du bien...
    Jy reviendrai !Bonne continuation !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !