Accéder au contenu principal

Un exemple d'offre d'emploi valable ?




<< Offre précédente
Offre 18 sur 20 Offre suivante >>



Numéro d'offre 637398L Offre actualisée le 23/04/08

DEVELOPPEUR JAVA H/F
(Code Métier ROME 32321)

EXCELLENTES CONNAISSANCES DE JAVA ET C++, VISUAL INTERFACE ET DLL DANS
L'ENVIRONNEMENT MICROSOFT (98 ET VISTA). CONNAISSANCE DE
PROGRAMMATION 3D DANS JAVA.
PROTECTION SOCIALE ET AVANTAGES A NEGOCIER


Lieu de travail
PONDICHERY - INDE

Type de contrat
CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

Nature d'offre
CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience
DEBUTANT ACCEPTE

Formation et connaissances
BTS INFORMATIQUE EXIGE(E) OU DUT
INFORMATIQUE EXIGE(E) CONTRAT DE DROIT LOCAL

Autres connaissances
ANGLAIS COURANT+TECH EXIGE(E)

Qualification
Agent de maîtrise

Salaire indicatif
10.000 A 20.000 ROUPIES/MOIS

Durée hebdomadaire
de travail

40H00 HEBDO

Déplacements


Taille de l'entreprise
5000 SALARIES ET PLUS

Secteur d'activité
AUTRES ACTIVITES INFORMATIQUES


Si cette offre vous intéresse, veuillez adresser par courrier ou par mail, un CV et une lettre de motivation en précisant le numéro de l'offre à :
Unité Spécialisée
ANPE ESPACE EMPLOI INTERNATIONAL PARIS
48 BOULEVARD DE LA BASTILLE
75012 PARIS 12E ARRONDISSEMENT
asieoce.eei@anpe.fr
PAR MAIL UNIQUEMENT



Voici les offres que l'on peut trouver en 2008 sur le site de l'ANPE !!!

Je suis sidérée !
D'une part, la protection sociale est en option, mais en plus l'entreprise ose proposer un salaire "local"...
On avait déjà vu ce genre de pratiques lors de délocalisations, mais pas encore lors de recrutement. Voilà qui est fait ...
Vous avez du mal a vous en sortir en France avec le SMIC à 1000 euros : essayez l'Inde avec un salaire compris entre 167 et 334 euros (10 000 et 20 000 roupies) !

Ce n'est pas une blague, mais une offre d'emploi relevée par le quotidien le Parisien sur le site Internet de l'ANPE. L'affaire - l'entreprise propose 160 euros à 320 euros par mois pour quarante heures hebdomadaires et exige « une connaissance de l'anglais courant et technique » - a provoqué une explosion de colère des syndicats.

« C'est incroyable, la mention "protection sociale à négocier", c'est carrément du marchandage », s'est indigné Alain Lecanu, du syndicat des cadres CFE-CGC. « Cela montre bien qu'on a beaucoup de travail à faire sur la qualité des offres d'emploi », au moment où le gouvernement s'apprête à durcir la loi. La définition d'une « offre d'emploi valable », que le chômeur peut être tenu d'accepter sous peine de sanctions, fait partie des dossiers que les partenaires sociaux doivent négocier avec le gouvernement à partir de demain. Ils évoqueront aussi les règles d'indemnisation des demandeurs d'emploi pour la période allant de 2009 à 2012.

(20minutes.fr)

Commentaires

  1. Tiens, voilà un boulot pour moi !lol
    Cette nouvelle présentation est très agréable. J'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…