Accéder au contenu principal

Le dialogue social façon Sarkozy

Le fait est que Sarko et son gouvernement sont rentrés dans la mise en œuvre d'un calendrier de réformes, qui ne laisse aucune place à la négociation. On a l'impression d'avoir à faire à un gouvernement qui applique une politique guidée, par la simple volonté de prendre sa revanche idéologique sur la période 1997-2002.
D'où le casse du siècle sur le code du travail et sa durée légale. Une revanche idéologique sur la gauche au pouvoir portée par les socialistes, mais aussi sur les syndicats.
Depuis deux mois, le ministre du travail n'a toujours pas reçu à nouveau les organisations syndicales pour débattre du problème des retraites.
Depuis 1 an, sur les 35 heures c'est chien et chat avec le gouvernement... l'assouplissement des 35 heures ne pouvant être intégré à la loi TEPA (travail, emploi, pouvoir d'achat) votée dès Aout 2007 les syndicats rappelant que depuis la loi Larcher de Janvier 2007, tout sujet social doit être ouvert à la négociation pendant six mois avant de légiférer. L'automne 2007 est l'heure des premiers tests de grèves entre gouvernants et syndicats autour de la réforme des régimes spéciaux.
Le 19 Décembre 2007, alors que les cheminots ont repris le travail, que Kadhafi a replié sa toile de tente, Sarkozy convoque syndicats et patronat et leur demande de travailler sur
-la modernisation du marché du travail
-la représentativité syndicale
-et la simplification de la réglementation sur le temps de travail
Mais voilà, là est le problème, alors que le premier trimestre de l'année profite au projet de loi sur la modernisation du marché du travail et à la représentativité syndicale, le MEDEF avance ses propositions sur les 35 heures le 8 Avril . Le président de l'UMP demande le démentellement définitif des 35 heures le 19 mai.
Deux jours plus tard le mercredi 21 mai, le négociateur CGT est reçu au ministère du travail. Il comprend que le gouvernement les a menés en bateau. Reçu le lendemain, la CFDT en a confirmation.
Les deux organisations syndicales décident alors d'appeler à la mobilisation générale pour le 17 juin.
Selon F.Chérèque : "le non respect du dialogue social ( par le gouvernement) c'est ce qui fait notre force aujourd'hui","si le gouvernement ne fait pas ce qu'on lui demande : faire passer la partie du texte sur la représentativité et abandonner l'article 17 sur les 35 heures...on demandera aux parlementaires de modifier ce texte".

Quelques réactions dans la manif Parisienne :

Derrière son drapeau «Sauvons nos retraites», Dominique ne décroche pas un sourire : «J'avoue, j'y crois plus. On est face à un mur, le gouvernement ne nous écoutera pas tant qu'il n'y aura pas tout le monde dans la rue... » Et de soupirer : «Au moins, on est là, on aura essayé... encore une fois !»
"Quelques drapeaux plus loin, Xavier, sous la bannière Cfdt, constate lui aussi que la mobilisation n'est pas spectaculaire. «Faut les comprendre, les salariés n'ont pas tous les moyens de se mettre en grève et de perdre une journée de salaire. Et la baisse du pouvoir d'achat n'arrange rien! »

"Entre fatalisme et espoir, Agnès et Barbara croisent les doigts : «Bien sûr qu'on y croit encore, sinon, on ne serait pas là!» Plus que tout, elles exigent du respect et de l'écoute de la part des dirigeants.
"Et dire que certains se sont fait tuer sur les barricades pour gagner ce que l'on est en train de perdre !lâche Daniel. «J'en ai la conviction, ce qu'on perd aujourd'hui, on ne parviendra pas à le regagner demain».

Voilà donc la manoeuvre qui permet à Sarko et son gouvernement de passer sa réforme.... mais le tout est de le savoir et qu'il le sache !

Les syndicats ont déjà prévenus que la rentrée de Septembre sera très chaude !

Nous serons là, vigilants pour dénoncer les méthodes de sarkozy et porter les idées de la gauche !

Commentaires

  1. Tant qu'il n'y aura pas la France entière dans la rue.
    les vacances sont très proches, alors on garde les sous pour que les gamins puissent ne profiter un peu, c'est sans doute tout bête. par contre si les français ne réagissent pas, où va-ton?
    ça me fait un peu peur!

    RépondreSupprimer
  2. Oui christie, faire grève un 17 juin en pleine épreuve du baccalauréat, après deux à trois mois de grèves en tout genre...avec toutes les retenues sur salaires qui en découlent, il est pas étonnant que la mobilisation s'amenuise.
    De plus, comme prévu, le conseil des ministres a donné aujourd'hui son feu vert au projet de loi permettant de négocier, au sein des entreprises, la durée du travail en augmentant le nombre des heures supplémentaires, malgré l'opposition de la CGT et de la CFDT qui ont organisé mardi une journée de mobilisation sur ce thème.
    Mais encore une fois, les réformes ne pourront pas continuer à se faire sans le peuple !
    La rentrée Septembre, avec un premier rendez-vous d'ores et déjà fixé au 7 octobre sera très chaude !!!
    A+ stef

    RépondreSupprimer
  3. Tout le monde sait que ce gouvernement impose ses réformes et en même temps prétend être ouvert à la négociation.S'attendre à ce que les français descendent dans la rue me semble impossible.Ce qu'il faut à mon avis c'est que les syndicats cessent de jouer aux pompiers.La légitimité ne s'achète pas.
    Qu'ils cessent de nous prendre pour des imbéciles en prétendant négocier.

    RépondreSupprimer
  4. Je crois au contraire que les syndicats prétendent ne pas pouvoir négocier. Effectivement, les syndicats donnent l'impression d'endosser le rôle de pompier, mais c'est en raison d'un calendrier de réforme, voulu par Sarkozy, expéditif et en rupture avec le modèle social français.
    Le dialogue social selon Sarkozy, c'est le casse du siècle sur le code du travail.
    Ce n'est pas en donnant l'illusion que le gouvernement négocie, alors qu'en fait il ne le fait pas, que l'économie ou la protection sociale vont se financer et se développer.
    Pour l'instant, il n'y a rien de nouveau, juste des réformettes souvent couteuse et sans résultats (les heures supp)
    Et pourtant, les syndicats bossent comme jamais à limiter le détricotage du dialogue social.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Ce qui me choque en ce moment, c'est que nous avons depuis des semaines de prestigieux instituts de sondage qui nous annoncent à longueur de journée que les sondages sont très défavorable à la politique menée par Sarko and Co, et lors des rendez-vous dans la rue , on note une faible mobilisation des français!
    Alors de deux choses l'une, soit les instituts de sondage sont complètement à la masse!, soit nos concitoyens ne savent pas ce qu'ils veulent et dans ce cas on comprend mieux que les politiciens qui usent et abusent du clientélisme, soient un peu déroutés dans ces conditions!!!

    Jef (http://lapaix.oldiblog.com)

    RépondreSupprimer
  6. Salut jef,

    On doit bien se rappeler que si les sondages sont très utiles, ils peuvent en fonction des questions posées vouloir dire tout et son contraire.
    Demander aux français si ils sont défavorables à la politique de Sarkozy s'oppose aux résultats de popularité de Sarkozy qui remonte...

    La politique clientéliste de Sarkozy divise les français. Elle contente les uns et sanctionne les autres...c'est pourquoi je pense, que les méthodes de Sarko pour réformer n'aboutiront pas aux résultats escomptés.
    Cela mettra en évidence que l'on ne peut pas réformer sans l'aval du peuple !
    Merci jef de ton passage.
    A+ stef

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour avoir mis mon blog dans tes favoris, c'est gentil.

    J'ai visité le tien, et bien que je ne sois pas très politique, je trouve ton blog interressant...

    Bonne continuation,

    http://pootchie.boosterblog.com/

    RépondreSupprimer
  8. Merci "Pootchie" :) En fait, il n'y a pas que la politique dans la vie, et comme toi j'adore les chats !
    bonne continuation et a +

    RépondreSupprimer
  9. héhé merci pour tes vote
    +5 booster pour toi
    passe une bonne journee
    boussaaaaaaaaaaaaaaaa
    felizdumonde

    RépondreSupprimer
  10. vient voire ma chienne surfer ça te changera les idées..
    http://kalash.vefblog.net

    RépondreSupprimer
  11. Hélas pour moi,la gauche n'est pas assez à gauche...le caviar s'y déguste et l'hypocrisie est reine...toujours mieux que notre nain empereur et sa cour mais très insuffisant face aux injustices et inégalités..

    le combat doit finir dans la rue..

    amitiés

    denis

    RépondreSupprimer
  12. Voici mon +5 j'espère que tu feras pareil !!!
    Tu peux vérifier c'est sous le pseudo mic57600
    laisse une trace te ton passage merci

    **************************
    *http://mic57.boosterblog.com*
    **************************

    `·.,¸¸,.·´->>>10 coms=15 coms; 20 coms=30 coms;15=30 coms en chiffres Alors si tu veux fait le je les rends toujours !!!

    `·.,¸¸,.·´->>>>> +5 Tous les jours tas cas me le dire et jte met dans mes favoris !!!!

    RépondreSupprimer
  13. héhé
    "On ne peut donner que deux choses aux enfants: des racines et des ailes. "
    c'est avec ce proverbe hebreux que je m'arrete sur ton blog pour te souhaite plein de bel chose pour aujourd'hui.+++++++5
    boussaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour et merci pour tes votes régulier.Je pensse que je ne metterai pas des commentaires sur tes articles car je ne suis pas politique du tout, enfin tout du moins je n'y comprend rien et ça me soule de voir des gens se tirere dans les pattes.Ce que j'observe depuis mon enfance c'est que de tout les présidents ou gouvernement, il y a toujours des personnes mécontente et ça continura ( enfin c'est personnel).
    Un blog permet de s'exprimer sur ce que l'on aime et le tien comme les autres est très bien continu.a+ et +5

    RépondreSupprimer
  15. je ne voulai pas être anonyme mais pas l'habitude de modus38
    c'est pour les remerciments

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…