Réforme des Institutions : pas de quoi pavoiser !

Tout le monde s'attendait à ce que se soit serré...
Mais à ce point là...
La réforme des institutions a été adoptée cet après midi à Versailles à 1 voix près : 539 votes pour face à (cliquez sur le titre pour lire la suite...) 357 votes contre, soit une seule voix de plus que la majorité requise des 3/5èmes des suffrages exprimés.

Quand on sait que les radicaux de gauche, mais aussi Jack Lang ont voté pour, que des députés UMP ont voté contre, on se dit qu'il s'en est fallu de peu pour que le "NON" l'emporte ; on est en droit aussi de penser, comme l'a dit Julien Dray, que "le président n'a pas convaincu". Une seule voix d'écart, il n'y a vraiment pas de quoi pavoiser !

Forcément, Sarkozy et la majorité se félicitent de cette "victoire démocratique" ; à Gauche, on souligne le manque de consensus des parlementaires qui donne un goût amer à l'adoption de la réforme qui permettra le 24ème changement de la Constitution de la Vème république. A.Montebourg parle même de l'institution d'une "monocratie" de "tous les pouvoirs d'un seul". La Ligue des Droits de l'Homme évoque "une occasion manquée de refondation démocratique".

Cette réforme octroie quelques pseudos avancées au niveau parlementaire et citoyen ; elle autorisera surtout le Président à venir s'exprimer devant les membres du Parlement.


Mais il demeure de grands manques.
  • Nous n'avons en effet aucun détail, aucune clarté quant aux textes qui seront votés par la suite : il existe 17 renvois à des textes d'application ultérieure, soit la moitié du nombre d'articles de la Constitution.
  • Le droit de réponse de l'opposition face à l'hyper présence de Sarko n'est toujours pas prévu.
  • L'indépendance et le pluralisme des médias sont mis au placard, surtout quand on sait que c'est maintenant Sarkozy qui nommera le président de France Télévision...
  • Les étrangers attendront encore avant de pouvoir voter à des élections locales.
  • Le Sénat restera une assemblée non représentative de la nation française.
  • Pour terminer cette liste non exhaustive, j'évoquerai le fait que nos représentants politiques pourront continuer de cumuler les mandats sans aucun scrupule...
1 voix d'écart...
Quand on y repense, on se dit que Sarko et sa clique ont bien fait de passer leur week end à téléphoner et convoquer les indécis afin de les acheter ou de leur "remonter les bretelles" (méthodes très démocratiques et républicaines, n'est-ce pas ?), parce que je le répète : 1 voix d'écart, y a vraiment pas de quoi pavoiser !!!

Commentaires

  1. Tout cela est malsain..
    Comment à gauche a t'on pu voter une telle loi ?
    je ne me reconnais pas dans ce pays, il n'y a plus d'humanité.

    RépondreSupprimer
  2. On montre beaucoup du doigt Jack Lang qui effectivement aurait dû au moins s'abstenir de voter, prétextant le manque d'impartialité de sa position (faisant partie de la commission Balladur à la base du projet de loi), mais on oublie aussi de rappeler que ce sont les radicaux de gauche (PRG) qui après avoir marchandisé leurs votes, ont voté oui, comme la droite...Il faut avoir l'honnêteté de le dire et admettre que le groupe parlementaire socialiste aura su sur ce dossier montrer une certaine cohésion.

    RépondreSupprimer
  3. lasuite-athena197823 juillet 2008 à 14:16

    Hello!!!
    Du soleil!Du soleil et encore du soleil qui accompagne mon +5 du jour en te souhaitant une bonne fin d'après midi!!
    Gros bisous et à demain!

    RépondreSupprimer
  4. +5PTS DE BOOSTER BLOG zi-choup94.boosterblog.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !