Un mois de Juillet qui accumule tous les mauvais coups pour les français

Je ne me suis volontairement pas exprimé depuis quelques jours…(cliquez sur le titre pour lire la suite...) La faute à un sommet de l’union pour la méditerranée, conclu par l’adoption d’une déclaration finale d’une dizaine de pages qui ne servent à rien (de plus qu’aujourd’hui)… La faute à un week-end du 14 juillet où l’on aura vu une parade de l’armée française devant le dictateur syrien Bachar al Assad qui n’aura jamais formulé de regret ou d’hommage pour les soldats français massacrés au Drakkar.

Je ne me suis pas exprimé et pourtant il y a tellement à dire… Alors que l’on se souci du mal de dos de Mr Fillon ou de la sortie du dernier album de Carlita… D’autres comme le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, pense que "ce mois de juillet accumule tous les mauvais coups pour les Français".
Le gouvernement veut «passer» en force sur différents dossiers d’ici la fin de la session parlementaire, le 25 juillet prochain.

Le député-maire de Nantes a cité le projet de loi sur le temps de travail, "l'anarchie" concernant le texte sur le service minimum à l'école examiné mardi à l'Assemblée ou la réforme de la carte militaire, qualifiée par lui de "super plan social, annoncé le plus tard possible".

La députée PS de Paris, Sandrine Mazetier, pense que le projet de loi sur le droit d'accueil dans les écoles est "inutile, impraticable et dangereux".

"Contrairement à ce que le gouvernement laisse penser, ce n'est pas l'accueil en cas de grève mais en général. Cela ouvre la voie au remplacement des enseignants par toutes sortes de personnels non enseignants (enseignants retraités, contractuels engagés à la dernière minute...)".

Le député PS d'Indre-et-Loire Jean-Patrick Gille critique le projet de loi sur les droits et devoirs des demandeurs d'emploi : "On a l'impression qu'on lutte contre le chômage en luttant contre les demandeurs d'emplois"

Je trouve quand même impensable que ces informations qui font l’objet d’une session parlementaire, ne soient pas plus l’objet de débats, de médiatisation, de défense de l’intérêt collectif. Parce que ce sont là des lois partiellement votées, qui le seront où qui doivent passer devant le sénat pour approbation d’ici le 25 juillet.

On fustige souvent le PS, mais c’est pourtant les seuls opposants réels à la politique de Sarkozy. Le travail de J.M .Ayrault et du groupe parlementaire à l’assemblée est remarquable au vu du contexte et du manque de soutien des médias et observateurs de la vie politique en France.

Commentaires

  1. En effet, votre "absence" était plus que justifiée ... que dire , rien , vous avez tout dit ! si juste une chose : juste rappeler que Jacques Chirac , ex-président , n'avait pas souhaité être présent à ce défilé qui selon lui était en total désaccord avec ses principes , notamment à cause de la présence du dictateur syrien (et de la Chine)... sarko pense tellement à ses intérêts (financiers) qu'il en oublie les principes fondamentaux (les droits de l'homme) ! Courage , plus que 4 ans !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ton passage et de ton soutien
    Ton analyse est bonne et il est juste de rappeler la position de l'ancien président qui pour le coup avait le souci d'une politique étrangère respectueuse des droits de l'homme.
    A+ stef

    RépondreSupprimer
  3. Oui 4 ans, encore bien long !!! Surtout quand les droits sont bafoués, avec le fichier EDViGe nous voilà maintenant fiché comme des truands !!!
    Sarkozy a un respect bizarre des citoyens qui s'engagent en politique.
    à plus
    Soyons vigilants

    RépondreSupprimer
  4. +5 du jour
    bonne soirée a demain

    RépondreSupprimer
  5. Par chez nous en Suisse, il y aurait aussi beaucoup à dire mais quand même la France est super mal barrée
    (dans tout les sens du terme...)
    Gros bisous
    Mouffles

    RépondreSupprimer
  6. Mal barrée : M'en parle pas ma grande mouFFle ! Dis moi, à quand une vidéouFFle à l'Elysée chez notre grand ouFF ?

    RépondreSupprimer
  7. que dire de plus quand on voit les commentaire ! avec sarko on est mal barré !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !