Accéder au contenu principal

"le dos au mur et les poches vides". Droit vers la récession.


Les économistes ne prédisent jamais les récessions. Ils les reconnaissent quand elles sont déjà là. (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

Le PIB a reculé de 0,3% au 2e trimestre 2008, selon l'Insee, ce qui n'était pas arrivé depuis 2002.

La France affiche une économie en berne au deuxième trimestre. La ministre de l'Economie a reconnu ce jeudi, que le troisième trimestre ne serait "pas bon", laissant planer le spectre de la récession.

"Toute personne qui crierait au loup à la récession aurait un trimestre d'avance", a dit Mme Lagarde, rappelant qu'une récession correspond à une contraction du PIB durant deux trimestres consécutifs.

Les économistes ne prédisent jamais les récessions. Ils les reconnaissent quand elles sont déjà là.

Mais plusieurs facteurs expliquent cette contre-performance attendue.
Mme Lagarde défend son programme de relance par les heures supplémentaires, par les abattements sur les droits de successions, par les mesures prises en faveur des entreprises. Mais dans un contexte où les dépenses de consommation des ménages évoluent peu, où la hausse du chômage reprend de manière significative, quand tous les voyants économiques sont au rouge, balance commerciale négative, inflation en hausse etc... La politique du gouvernement Sarkozy contribue à laisser s'installer un environnement propice à la recession, en spéculant sur un encouragement de la bulle financière (loi Tepa de 23 milliards d'euros - heures supplémentaires défiscalisées - aide aux entreprises - allègement de charge)
Comme je l'ai écrit ce 7 Aôut, dans le billet précédent "Craintes de récession".je pense même que nos vieilles entreprises et industries progressent dans un système typiquement à la française qui favorise une forme d'assistanat de l'entreprise par l'état.

La politique du "travailler plus pour gagner plus" n'aura permit ni aux salariés, ni aux entrepreneurs de retrouver une situation favorable. Car il ne suffit pas de décreter la croissance, de croire qu'il suffit de produire plus pour vendre plus, pour que l'économie se porte mieux.

Il faut redonner du pouvoir d'achat aux français.

François Hollande a estimé aujourd'hui que la "piètre performance" de l'économie française, dont le PIB a reculé au 2e trimestre, est la conséquence de la politique de Nicolas Sarkozy qui se trouve aujourd'hui "le dos au mur et les poches vides".
"Le président s'est trompé par suffisance, en menant des politiques qui ne marchaient pas. Par indifférence, en restant sourd aux indicateurs économiques. Par négligence, en ne prenant pas les actions qu'il aurait fallu engager tout de suite".

Alors que l'annonce officielle de l'insee précise une situation, que tous craignaient depuis des semaines, Matignon annonce que François Fillon réunira lundi les ministres chargés des affaires économiques, financières et des entreprises, comme si cette réunion apporterait son lot de solutions.

Alors nous verrons !

Commentaires

  1. La politique menée par Sarkozy est dans les cartons depuis belle lurette et déterminée par le Medef, sauf que la période actuelle n'est plus celle d'aujourd'hui et que ils leur faut créer l'illusion que tout va bien et que "tout est possible", sans nous !!

    RépondreSupprimer
  2. _.-**-.__.-**-.__.-**-..__.-**-.__.-**-.__.-**-..
    _.-**-.__.-**-.__.-**-.kikou.__.-**-.__.-**-.__.-**-.
    .__.-**- C'est avec une vague de tendresse.__.-**-.__
    .__.-**- Et un océan d amitié.__.-**-.__
    _.-**- Que je viens déposer .__.-**-
    .-**-.**-.__.-**-._Ce petit message pour te souhaiter__.-**-.__
    ._.-**-.__.-**-.__.-**-.._une bonne journee__.-**-
    .__.-**-__.-**-.-**-.__.-**-.__amitiés-**-. +5

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Oui la France va mal ... un peu comme au Jo en fait lol
    A se demander si Sarko nous porterait pas la poisse >__<
    Bref, je vous souhaite une bonne soirée !
    Bye

    RépondreSupprimer
  4. Christie : beaucoup tombent dans le panneau, mais heureusement nous sommes aussi quelques uns à ne pas se laisser berner.

    Godger : merci de ton passage :)

    Ash : figures toi que j'ai lu quelque part (je ne sais plus où) que depuis la coupe du monde de rugby jusqu'au JO, en passant par l'euro 2008, il semble que oui, effectivement, sarko porte la poisse aux sportifs français... ou aux français tout court ? :-)

    Bonne continuation à vs 3 !

    RépondreSupprimer
  5. Hé, Hé, une fois n'est pas coutume, je ne suis pas d'accord avec la réponse faite à Ash, par Mimile :

    Le fait est que la France rentre en récession plus à cause des idées de Sarko, qu'à cause de l'homme proprement dit. Pour ce qui est du manque de réussite des sportifs français, on peut aussi prendre pour responsable, la politique de la jeunesse et des sports des gouvernements aux responsabilité depuis dix ans (10 ans étant une période nécessaire pour former une génération de sportifs)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…