Accéder au contenu principal

40000 chômeurs de plus ?


Après les déclarations de Laurent Wauquiez sur l’augmentation des chiffres du chômage, Christine Lagarde a confirmé la hausse record du nombre d’inscrits des demandeurs d’emplois en catégorie 1 ce mois d’Août. (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

En juillet, le nombre de chômeurs inscrits à l’ANPE en catégorie 1 avait enregistré une hausse mensuelle de 2.100 demandeurs d’emplois, soit 1,9 million demandeurs d’emploi au total.
Pour ce mois d’Août, ils ont cité le chiffre de 40.000 chômeurs de plus, c’est le pire chiffre mensuel depuis mars 1993.

Il faut en effet remonter quinze ans en arrière, à mars 1993, pour trouver un résultat mensuel aussi exécrable. Cela traduit un véritable retournement du marché du travail déjà vérifiable dans le bâtiment, l’hôtellerie-restauration, le transport ou l’intérim.

Depuis le début de l’année, c’est la cinquième hausse mensuelle des inscriptions à l’ANPE et la troisième hausse consécutive depuis mai.

Il est loin le temps où le président de la République voulait remettre les Français au travail en essayant de nous convaincre que pour y arriver, il fallait donc TRAVAILLER PLUS, plus longtemps, plus nombreux, en finir avec les 35 heures, durcir les conditions d’indemnisation des chômeurs et les contraindre à reprendre un emploi « raisonnable »…

Alors, il sont où les résultats de leurs politiques ???

Comment ne pas voir qu’en fait cette politique est un échec, comment ne pas constater que la politique des heures supp est la cause directe de la chute libre des créations d’emplois, un nombre pratiquement divisé par dix cette année, de 310 000 en 2007 à 34 000 en 2008.

Quant à l’objectif de 5 % de taux de chômage en 2012, il faut pas rêver ! La ministre de l’économie qui fanfaronnait et se gargarisait des seuls bons résultats de sa politique, d’une baisse ponctuelle des chiffres du chômage (due en fait aux départs en retraites des papys boomeurs) affirme aujourd’hui qu’il faudrait « être soit Madame Irma, soit un charlatan » pour faire des prévisions précises.

Franchement, ils feraient mieux d’adopter un profil bas et admettre leurs erreurs… Il n’est pas trop tard pour bien faire, il reste quatre ans à ce gouvernement pour sortir la France de cette impasse.

Commentaires

  1. L'objectif est de licencier pour satisfaire les actionnaires, tant que les français oublierons cette règle d'or, ils risquent de continuer à se faire avoir.

    RépondreSupprimer
  2. Supprimer des emplois est la variable d'ajustement lorsqu'une entreprise est en difficulté, il y a de moins en moins d'anticipation des crises économiques et c'est toujours les salariés qui en payent les conséquences.
    Il va falloir réellement que les patrons et actionnaires prennent leurs responsabilités... Il ne suffit pas de dire qu'il faut moraliser le capitalisme, il faut établir de nouvelles règles pour réguler les conséquences de ce libéralisme financier qui ne peut s'en sortir qu'avec l'intervention de l'Etat (700 milliards aux Etats-Unis, en Belgique et peut-être bientôt en France)
    On paye deux fois la crise : on a plus de chômage et en plus on accroit les dettes publiques.
    C'est vraiment de pire en pire...

    RépondreSupprimer
  3. C'est toujours les mêmes qui payent,
    c'est à dire nous !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…