Accéder au contenu principal

50 millions d'euros par an en moins pour les travailleurs handicapés


L'association chargée de gérer le fond pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) a été informée d'une ponction de 50 millions d'euros sur son budget, par le gouvernement, pour équilibrer les recettes de la loi de Finances. (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

Financée par les entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'emploi de travailleurs handicapés, l'Agefiph est administrée par les partenaires sociaux et les associations de personnes handicapés. Et puisqu'elle est bien gérée, l'Etat, qui n'a plus les moyens de financer la loi de finances 2009, vient se servir dans les caisses de cette organisation.

Ce projet de rigueur revient à retirer de l'association 10% de son budget prévisionnel 2008-2010, et pourrait priver 28.000 personnes à mobilité réduite d'une formation qualifiante.

Tanguy du Chéné, le président de l'Agefiph dit que : "C'est d'autant plus grave que cette annonce intervient 6 mois après la signature d'une convention triennale" d'objectifs pour l'insertion et le maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés par Christine Lagarde, ministre de l'Economie.

Je me souviens des engagements important pris par N.Sarkozy lors du débat d'entre deux tours, ce qui avait mis en colère la candidate du camp adverse... Colère justifiée puisqu'on le voit bien aujourd'hui, la politique du handicap est pour un gouvernement de droite une variable d'ajustement de son budget.

Commentaires

  1. La colère de Ségolène Royal ETAIT justifiée, je suis trop bien placée pour le savoir et ce n'est pas Sarko qui va nous arranger ça, ce sera même pire.. Après tout, les handicapés ne rapportent pas suffisamment à l'état.. pour la plu- part ils sont bine trop lents et demandent bien trop d'aménagements coûteux...

    RépondreSupprimer
  2. Pas d'inquiétude : Les handicapés bénéficiaires du bouclier fiscal n'y perdront rien !
    Les autres ? Bah !...

    RépondreSupprimer
  3. @ fantôme de lune

    J'aime ton ironie...;) et les autres n'auront qu'a bosser avec le RSA ? Bah !...

    RépondreSupprimer
  4. @ christie
    C'est dans ces politiques menées que l'on voit l'intérêt d'un Etat fort...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Voici mon + 5 pour ce vendredi.
    Merci pour ton vote et ta fidélité.
    Bon week-end
    Laurence

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…