Accéder au contenu principal

Compétition des Universités et de leurs étudiants


Pfffff... Non mais c'est pas croyable, la droite au pouvoir ne peut s'empêcher de confronter, de mettre en compétition, d'agir de façon inégalitaire, quels que soient les domaines d'application de leur politique. (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

J'avais décidé de ne pas faire de billet aujourd'hui, et j'apprends que Valérie Pécresse, la ministre de l'enseignement supérieur, annonce que les facs seront bien financées au mérite comme elle l'avait déjà laissé entendre.

Une partie du budget alloué par l'Etat aux universités le sera en fonction de la performance de ces dernières. De plus, elle a annoncé la création d'une prime au mérite de 200 euros par mois pour les étudiants en licence ayant obtenu une mention très bien au bac et dont les parents ne seraient pas imposables.

Je trouve ce genre de mesure complètement nul, tout à fait inégalitaire et sans aucun intérêt.
Déjà l'année dernière, les étudiants étaient en grève contre la loi Pécresse, adopté le 1er Août 2007 dans l'indifférence générale, et dénonçaient une libéralisation de l'enseignement supérieur qui à terme créera une inégalité sociale de plus !

Après avoir reçu leur médailles en chocolat de la part de Darcos, les étudiants devront jouer des coudes pour pouvoir user leur pantalon sur les bancs de l'université...

Commentaires

  1. C'est la libéralisme, créateur d'inégalité profondes, où est la liberté dans tous ça et pour qui???

    RépondreSupprimer
  2. La liberté sera pour les directeurs d'université de choisir les meilleurs étudiants afin d'avoir un bon taux de réussite (synonyme de budget plus importants de la part de l'état).
    Les étudiants restants eux n'auront plus qu'à se "rabattre" sur l'université qui veut bien d'eux...
    a + !

    RépondreSupprimer
  3. Ils feraient mieux de réviser le système de bourses de l'enseignement pour les étudiants qui est complètement archaïque !! Si je me rappelle bien, l y a 50% des étudiants qui doivent travailler pour pouvoir payer leurs études et parmi ceux-ci, un grand nombre ratent leur année parce qu'ils ont pas suffisamment de temps pour les révisions...
    Moi je suis étudiante. Je ne travaille pas et je rame pour boucler les fins de mois mais c'est la seule solution pour réussir mes études, car j'ai déjà du mal, et si j'avais un boulot à côté, je ne m'en sortirais pas dans mes cours !!...

    RépondreSupprimer
  4. @ laurène,
    C'est vrai qu'il faut très certainement revoir les seuils de déclenchement pour le droit à une bourse de l'enseignement. Avec une inflation galopante et des salaires qui stagnent, les familles ont de plus en plus de mal à financer les études de leurs enfants. Une des propositions pourrait être un revenu étudiant financé par l'impôt (il est bien normal que la redistribution des richesses servent aussi à l'éducation et l'avenir des enfants de la nation)
    Pour ce qui est du financement des Universités, il faut sauvegarder l'égalité budgétaire pour permettre sur tout le territoire l'égalité d'accès à un enseignement supérieur de qualité.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,

    Je passe te souhai!ter une bonne soirée, un bon jeudi
    et j'en profite pour voter +5 pour toi
    A bientot.
    Biz

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…