Accéder au contenu principal

Recours contre le fichier Edvige


Plus de 101.934 personnes ont signé à ce jour la pétition pour "l’abandon" du fichier Edvige, qui permet à la police de recenser notamment dès 13 ans des personnes jugées "susceptibles de porter atteinte à l’ordre public", ainsi que celles exerçant ou ayant exercé un mandat politique, syndical ou économique ou jouant un "rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif". a annoncé la Ligue des droits de l’Homme (LDH). (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

C’est pourquoi les organisations et les personnes signataires de cet appel :

- exigent le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier EDVIGE qui institue un niveau de surveillance des citoyens totalement disproportionné et incompatible avec une conception digne de ce nom de l’état de droit,

- sollicitent le soutien et la signature de tous nos concitoyens et de toutes les organisations attachées aux libertés publiques, au respect de la vie privée et des droits de l’enfant,

- s’engagent à se constituer, dès le mois de septembre 2008, sous forme de Collectif afin de prendre toute initiative utile visant à obtenir des pouvoirs publics qu’ils renoncent à la mise en place du fichier EDVIGE.

Pour signer la pétition, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://nonaedvige.ras.eu.org/

Commentaires

  1. j'ai évidemment signé la pétition
    j'ai été alerté par un ami journaliste, j'ai vite mis en ligne un billet
    MAM est sommée de trouver une solution dans les jours prochains, je lui souhaite bien du courage
    tout ne serait qu'une histoire de mauvaise communication, mais bien sûr, et mon q c'est du poulet

    bien le bonsoir

    RépondreSupprimer
  2. @ ohlebeaujour
    Du poulet, euh non, je ne pense pas ... :)
    Mauvaise communication, pas du tout, au contraire, car tout est calculé : comme bien souvent, ils jettent un (énorme) pavé dans la mare, puis au vue des réactions, ils reviennent sur ce qui a été décidé, et voilà les français qui ont l'impression que ce gouvernement est à leur écoute.
    Mais au final, les réformes passent tout de même, édulcorées va-t'on dire, mais bien trop assaisonnée à mon goût !
    A bientôt, merci de ton passage

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…