Recours contre le fichier Edvige


Plus de 101.934 personnes ont signé à ce jour la pétition pour "l’abandon" du fichier Edvige, qui permet à la police de recenser notamment dès 13 ans des personnes jugées "susceptibles de porter atteinte à l’ordre public", ainsi que celles exerçant ou ayant exercé un mandat politique, syndical ou économique ou jouant un "rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif". a annoncé la Ligue des droits de l’Homme (LDH). (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

C’est pourquoi les organisations et les personnes signataires de cet appel :

- exigent le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier EDVIGE qui institue un niveau de surveillance des citoyens totalement disproportionné et incompatible avec une conception digne de ce nom de l’état de droit,

- sollicitent le soutien et la signature de tous nos concitoyens et de toutes les organisations attachées aux libertés publiques, au respect de la vie privée et des droits de l’enfant,

- s’engagent à se constituer, dès le mois de septembre 2008, sous forme de Collectif afin de prendre toute initiative utile visant à obtenir des pouvoirs publics qu’ils renoncent à la mise en place du fichier EDVIGE.

Pour signer la pétition, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://nonaedvige.ras.eu.org/

Commentaires

  1. j'ai évidemment signé la pétition
    j'ai été alerté par un ami journaliste, j'ai vite mis en ligne un billet
    MAM est sommée de trouver une solution dans les jours prochains, je lui souhaite bien du courage
    tout ne serait qu'une histoire de mauvaise communication, mais bien sûr, et mon q c'est du poulet

    bien le bonsoir

    RépondreSupprimer
  2. @ ohlebeaujour
    Du poulet, euh non, je ne pense pas ... :)
    Mauvaise communication, pas du tout, au contraire, car tout est calculé : comme bien souvent, ils jettent un (énorme) pavé dans la mare, puis au vue des réactions, ils reviennent sur ce qui a été décidé, et voilà les français qui ont l'impression que ce gouvernement est à leur écoute.
    Mais au final, les réformes passent tout de même, édulcorées va-t'on dire, mais bien trop assaisonnée à mon goût !
    A bientôt, merci de ton passage

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !