Accéder au contenu principal

Royal : leader du PS et candidate à la candidature en 2012 : Peut-elle encore y arriver ?

"On me dit : 'il faut relativiser les épreuves, Ségolène, c'est de la politique, c'est normal, les coups!'", a-t-elle ironisé, avant de détailler : "Relativisons donc, depuis trois ans il y a eu la 'riante' primaire, la 'courtoise' présidentielle, les 'gentils' coups bas, les 'tendres' attaques, les 'doux' cambriolages, les 'amicales' pressions et les charmantes épreuves personnelles". (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

Au Zénith, le one woman show de Ségolène Royal - Le Parisien

«Je relativise encore plus ceux qui trahissent avec grâce et ceux qui méprisent coquettement!»

Ce que j'en pense :

Sur le fond, le moment choisi pour Ségolène Royal de redonner une dynamique en sa position de probable leader pour son parti et son pays n'est pas anodin.

Quand on a d'autres candidats souvent raides et trop stricts n'osant à peine sortir du politiquement correct, ici Ségolène Royal nous propose cheveux frisés et tenue hippie, un discours qu'elle a pris l'habitude d'être clairement accusateur vis à vis des querelles internes du PS et des attaques de l'UMP.

Comme elle dit : "Je suis là aujourd'hui, je serai là demain. Rien ne me fera reculer sur le chemin que j'ai choisi et sur lequel nous marchons ensemble : donner à chacun le droit d'avoir et de bâtir son désir d'avenir."

Maintenant reste pour elle à reconquérir les 17 millions de Français qui ont déjà voté pour elle puisque peu importe qui sera premier secrétaire du PS...

La question qui s'impose est de savoir si elle est capable de gagner en 2012 et sinon de savoir qui est capable de gagner contre Sarkozy lors de la prochaine élection présidentielle...
C'est bien là, le plus important !

Commentaires

  1. C'est vrai que l'on se fout de savoir qui sera premier secrétaire du PS... Aubry, Delanoe, Hamon peu m'importe...
    Le plus important est de savoir qui est capable de battre Sarkozy !

    Pour moi c'est Strauss-Kahn ou Royal.

    RépondreSupprimer
  2. Idem pour moi.

    Bon Dimanche Serge. A+

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi, pour 2012 c'est Ségolène ! La France a besoin de changement et je ne vois personne d'autre l'incarner aussi bien !

    Samedi soir au Zénith était un grand moment, je ne suis pas déçu de pouvoir dire "j'y étais" !

    RépondreSupprimer
  4. @ kristof

    Je suis d'accord pour dire qu'elle peut incarner le changement, mais il faut voir aussi celui ou celle, qui aura le plus d'aptitude pour battre Sarkozy.
    Je pense que l'on est pas obligé de s'empresser de choisir un candidat pour 2012...d'ailleurs on ne pose pas la question ni à Sarko, ni à l'Ump.

    Mais tout comme toi ma préférence irait pour Ségolène Royal ou DSK...

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,

    Voilà mon + 5 de ce jour.
    J'espère que tu vas bien malgré ce triste temps...
    Moi j'ai fini de bosser pour cette semaine ..le pied !!!
    Bonne soirée.
    A bientot
    Laurence

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Moi je pense qu'aucun des cassiques du parti socialiste ne sera capable de battre Sarko ou ses acolytes (Jean-François Coppé, Xavier Bertrand ou François Fillon), parce qu'à gauche comme à droite, il n'y a plus d'homme ou de femme ayant l'envergure de grand chef d'Etat, mais seulement des gestionnaires. En effet, nous savons tous maintenant que Bruxelles réglemente de plus en plus notre quotidien, que les lobbies des grand patrons dirigent l'économie et influent sur l'élaboration des lois. Bref, le président de la république et son gouvernement sont désormais chargés de gérer les affaires courantes de la France sous l'impulsion de la Commission européenne et de l'OMC. Si je me trompe, dites le moi. Admettons que la gauche remporte les présidentielles de 2012, ce que je souhaite, je ne vois pas comment elle pourra mettre en application un programme de gauche, c'est-à-dire social progressiste et tant que l'OMC et Bruxelles seront aux commandes d'une Europe libérale par principe qui impose à tous ses membres le respect des 3 critères de Maastricht.Un véritable dilemme.Mitterrand aurait dit en comité restreint qu'une fois l'euro adopté, la France ne serait plus jamais socialiste...

    RépondreSupprimer
  7. @ dvn44 : Fillon a dit il y a quelques temps que la droite avait gagné "la bataille idéologique"... "Pour le moment" j'aurai envie d'ajouter ! Les principes de solidarité l'emporteront encore face aux principes de la loi du plus fort.

    En ce qui concerne l'Europe, chaque état doit rendre des comptes effectivement, mais libre à chaque gouvernement de choisir l'orientation de sa politique ; ça n'est pas l'europe qui nous empêcherait de faire plus de logement sociaux par exemple, si d'un autre côté nous réduisons nos déficit (ce qui n'est pas le cas en ce moment !)

    Ce qui est plus grave, c'est que certains chefs d'état sont tels des pantins menés par le bout du nez par les lobbies de toutes sortes.

    Pour en revenir à Royal, bien que je ne sois pas vraiment fan (stef l'apprécie plus que moi), je pense par contre qu'elle avait les épaules bien assez larges pour endosser le rôle de chef d'état, quand on voit tout ce à quoi elle a dû faire face ses 2 dernières années, je crois qu'elle est capable d'aller loin et de nous mener loin, en restant fidèle à ses principes socialistes.

    Au fait, qu'entends tu par "les 3 critères de maastricht" ?

    A+

    RépondreSupprimer
  8. 3 critères de maastricht
    maitrise de l'inflation
    maitrise des deficits 3%
    maitrise de la dette maxi 60%
    à plus

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…