Accéder au contenu principal

Sarkozy et la corruption




N.Sarkozy est un nom qui revient trop souvent dans les affaires de corruption pour que celui-ci ne soit concerné en rien, pour au moins une d’entre-elles. (cliquez sur le titre pour lire la suite...)

D'après le site bakchich, qui s’est procuré un rapport de police du 5 mars 2007, Sarkozy aurait donné son aval à la création d'une société chargée de distribuer des commissions sur des ventes de navires de guerre dans des pays comme l'Arabie Saoudite ou le Pakistan.

Le nom de Nicolas Sarkozy apparaît pour le compte de son activité au ministère du Budget au sein du gouvernement Balladur en 1993-1995. Ministre de tutelle de l’entreprise, il aurait donné son accord pour la création de la société Heine, basée au Luxembourg et servant à faire transiter des commissions dans le cadre de la vente de navires de guerre.

Des mauvaises habitudes qui durent !

Quand N.Sarkozy gagne l’élection présidentielle, on constate de suite que la corruption, les arrangements en coulisse, que le clientélisme et les services rendus aux bons amis, seront de mise durant son quinquennat. Le retour de Mr Sarkozy de son yacht doré marque le début d'une polémique sur la bonne conduite d'un représentant de l'état qui se doit d'être irréprochable dans ses valeurs et le message qu'il véhicule.

Déjà, lors de la campagne présidentielle, était survenu l’affaire de corruption des entreprises qui avaient travaillé à la rénovation de l’appartement de Neuilly de N.Sarkozy.
Il y a eu l’affaire Clearstream où même si on constate qu’il y aurait eu une manipulation pour accabler Sarkozy, on est en droit de se demander (puisque l’affaire n’est toujours pas arrivée à son terme) si tous les acteurs de ce mauvais film sont au-dessus de tout soupçon.

Et puis il y a eu la mise à jour de la fameuse affaire du financement occulte des partis politiques par les comptes de l’UIMM -syndicat des patrons de la métallurgie- affilié au MEDEF.

Quand on creuse, on trouve… Et on apprend que :
Le cabinet de Nicolas Sarkozy aurait été informé en 2004, quand il était ministre des Finances, des retraits en liquides effectués par Denis Gautier-Sauvagnac dans les caisses de l'UIMM (MEDEF), affirme l'hebdomadaire Marianne .
Toujours selon l'hebdomadaire, en juin 2004, le directeur adjoint de Tracfin, Jean-Marc Maury, en aurait informé une première fois le cabinet du ministre de l'Economie et des Finances de l'époque, Nicolas Sarkozy, son autorité de tutelle. En septembre de la même année, une note de Tracfin, mentionnant que Denis Gautier-Sauvagnac poursuit les retraits en liquide, est adressée au ministère dans l'attente d'un feu vert pour sa transmission à la justice. D'après Marianne, Tracfin ne reçoit alors «aucune directive autorisant la saisie de la justice» et le cabinet de Nicolas Sarkozy lui demande de mettre le dossier «en attente».

C'est vraiment troublant !!?! Comment ne pas imaginer que la campagne de Sarkozy pour la présidentielle ait pu être financée par le Medef ou autres paniers de crabes ?
Parce que nous n’en sommes qu'au début des révélations, nous ne savons toujours pas à qui étaient destinés ses millions d'euros...?
Une chose est sûre, l'argent du patronat a été dépensé...Par qui ?... Pour quoi ?

Apparemment Sarkozy le sait !!

Cette nouvelle affaire des frégates façon Balladur-Sarko, nous éclaire sur le personnage Sarkozy, et nous rappelle d’où il vient et ce qu’il a fait…

Commentaires

  1. Il faudrait des jugements exemplaires dans ces affaires... histoire de les faire réfléchir.

    RépondreSupprimer
  2. Comme l'affaire Juppé...même si cela ne l'a pas empêché de reprendre la mairie de Bordeaux... en tout cas ils auront tous bien flippé.
    Il faut faire des exemples deux ans d'inéligibilité etc...

    RépondreSupprimer
  3. Bien entendu que cet homme (sarkozy est tout sauf blanc)
    les cadeaux gratuits dans le monde de la finance, cela n'existe que dans les films et encore..
    La façon dont il défend les intérêts du Medef sont louches.

    RépondreSupprimer
  4. @ Serge : bien sûr qu'il leur faudrait une sanction digne de ce nom, mais bon, pour l'instant, la plupart arrivent à passer entre les mailles du filet ( Chirac, Pasqua, etc...).
    Ceux qui se font pincer ne payent pas bien cher leur corruption je trouve. L'inéligibilité à vie serait souvent justifiée...

    @ Christie : comme tu dis, certains trucs sont suspects, il doit y avoir un tas d'anguilles sous roche ! Comme dit Roumanoff : "on nous dit pas tout" ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…