Croissance : la prévision du FMI (-0,5%) et celle de la France (0,5%)

Je me suis étonné de l'annonce ce matin par Christine Lagarde des prévisions de croissance pour 2009. Soit c'est de l'incompétence parce que le rôle d'un gouvernement est de prévoir et prévenir, soit ce sont des menteurs pour avoir caché la vérité. Et selon le FMi, on n'est encore loin de la vérité.

Puisque il y a seulement une dizaine de jours le gouvernement affirmait encore que la croissance en France atteindrait 1% et que l'on pouvait se satisfaire de la dynamique des réformes du gouvernement Sarkozy... et bla bla bla et bla bla bla... J'ai compris cette après-midi quelle était la raison de son soit disant discours de vérité, alors qu'elle reconnaissait tout de même, que sa nouvelle prévision de croissance était "la plus basse jamais retenue par un gouvernement en France". Soit une fourchette comprise entre 0,2% et 0,5%" contre 1% auparavant.

En fait, après l'annonce en début de semaine des prévisions de croissance pour la zone euro qui s'avère plus pessimiste que la réévaluation du gouvernement, c'est l'annonce du FMI qui aura précipité le soit disant discours de vérité de Mme Lagarde.

Pour le FMI, la France devrait connaître une récession en 2009, avec une activité en recul de 0,5%, alors que le fond estimait jusqu'ici qu'elle pourrait rester modestement en croissance de 0,2%.
La différence reste, cependant, très importante entre la prévision du FMI (-0,5%) et celle de la France (0,5%).

Et puis il y a le déficit public qui lui repart à la hausse depuis deux ans, pour passer à 3.1 points du PIB.
Et Mr Woerth qui ose nous dire que tout cela est temporaire puisque leurs prévisions de croissance de 0.5% en 2009, de 2% en 2010 et de 2.5% en 2011 et 2012, leur permettront de respecter les critères du Pacte de stabilité et de croissance européen, instaurés par le traité de Maastricht....

Seraient-ils capables de prévoir le taux de croissance en 2012 alors même qu'ils ne sont pas capables de le faire sur 10 jours ?
On se moque de nous !

Commentaires

  1. Je me suis posée la même question, déjà lorsqu'elle a annoncé son budget. Comment peut-on sérieusement batir le budget 2009 en se basant sur une prévision de croissance de 1%, sachant pertinemment que cette hypothèse - vu le contexte - n'était pas crédible ? Et comment peut-on ensuite annoncer une croissance entre 0,2% et 0,5% et ne pas revoir le budget ?

    Comme tu l'écris, soit c'est un mensonge en toute conscience, soit c'est une belle preuve d'incompétence...

    Amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement j'opte pour le mensonge pur et simple. Il y a volonté de dire n'importe quoi sachant que de toute façon, ce qui se passe au niveau des français de base,ça n'est pas leur priorité. Je suis cynique, sans doute..

    RépondreSupprimer
  3. @ ELN,

    Même indignation que toi, je crois qu'ils nous prennent vraiment pour des c...

    @ Christie,

    Non c'est pas toi qui est cynique, c'est ce gouvernement qui préfère nous cacher la vérité quand ça les arrange, pour mieux nous manipuler ensuite.

    RépondreSupprimer
  4. C'est de la pure incompétence ! Prévoir un budget basé sur des prévisions qui s'avèrent complètement fausses et ne pas le modifier, c'est de la stupidité (pour rester poli). Cela ne fait qu'accroître le déficit budgétaire, et donc la dette...

    Mais d'ailleurs, en parlant de croissance, notre illustre président ("tellement il a sauvé le monde de la crise") ne devait pas la chercher avec les dents ? On attend.

    RépondreSupprimer
  5. @ Gavroche : Incompétence, connerie, fierté mal placée... Je pense que c'est un mélange de tout ça. Les conséquences en attendant vont être gravissimes.
    la croissance avec les dents, comme tu le dis, on attend... Et on va attendre longtemps...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !