Vote des militants ce 6 Novembre en vue du congrès de Reims

Si la crise a relégué au second rang l’enjeu de l’élection du nouveau premier secrétaire du Parti socialiste, le congrès du PS rentre dans sa dernière ligne droite et il est bien normal que les esprits s’échauffent.

Jeudi, environ 230 000 militants socialistes seront invités à départager les six motions concurrentes en vue du congrès de Reims.
Concurrentes, parce que l'enjeu de ce vote est la désignation du chef du premier parti d'opposition au gouvernement Sarkozy, mais au fond pas si différentes... La tradition est de, d'abord voter sur les motions, sur les idées, on vote ensuite 15 jours après, pour le premier secrétaire.

Et à quoi assistons nous ces derniers jours ? Et bien à une offensive du Jospinisme ! Ce que j'appelle le Jospinisme, c'est le groupe représenté par les personnes de Delanoë-Hollande-Aubry-Jospin, qui font tout pour que ,selon leur appel,"une forte majorité claire pour un PS fort" soit dégagée d'éventuelles alliances entre eux, essayant de séduire au passage Benoit Hammon qui jouera de toute façon un rôle important dans le futur du parti.

De quoi ont-ils peur ? Et bien de l'ex-candidate socialiste à l'élection Présidentielle pour qui ils ont tous fait campagne... (enfin c'est ce qu'ils disent qu'ils ont fait campagne:))

Alors qu'avons-nous :

D'abord un vieux de la vieille qui croit toujours que son avis nous intéresse en la personne de M.Rocard, il n'est pas vraiment Jospiniste:) mais il n'y va pas de main morte non plus, en déclarant que si Royal gagnait, il pourrait quitter le PS. Franchement qu'il le quitte parce que si le courant social démocrate qu'il a représenté un temps est le mien, là, il commence franchement à m'agacer.

Mme Agacinsky-Jospin sort l'artillerie lourde en insultant franchement l'ex-candidate socialiste.

On a un Pierre Mauroy qui soutient la motion de Martine Aubry et qui a jugé "naturelle" la "jonction" de cette motion avec celle défendue par Bertrand Delanoë, estimant que d'autres motions pourront rejoindre un tel rassemblement.

Pierre Moscovici pointe les ambiguïtés de Royal sur sa possible candidature au poste de premier secrétaitre.

Bref, après avoir pensé et affirmé que Ségolène Royal n'était plus dans le coup, qu'il fallait tourner la page de la présidentielle 2007, ce sont ces mêmes personnes qui aujourd'hui se pressent de faire alliance contre elle, alors même que les militants ne ce sont pas encore exprimé sur les motions qu'ils défendent chacun d'une manière individuelle.

Je ne suis pas un "FADA" de Mme Royal, mais ce cinéma, cette entourloupe qui se joue depuis quelques jours, pour que la motion A gagne coûte que coûte, sans quoi ce serait une catastrophe pour le parti, ne respecte pas le vote à venir des militants.

Allons Mesdames et Messieurs, si Bertrand DelanoË doit remporter cette élection au poste de Premier secrétaire, c'est qu'il a les qualités pour l'être et qu'il a été désigné par le vote des militants.
Chaque chose en son temps...

Commentaires

  1. Salut Stef et Mimile

    C'est vrai que si c'est Bertrand qui gagne, on ne peut pas attendre de lui, un grand changement pour le PS, enfin c'est mon avis...
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Je suis pas loin de penser la même chose... Reste qu'au delà du rôle de Premier secrétaire qui est important, il nous faut surtout un candidat capable de battre Sarkozy en 2012...
    Merci de ton passage Serge
    A+

    RépondreSupprimer
  3. Coucou !! +5 pour toi
    Un echange de +5 quotidien t'interesse ??
    Si oui previens moi stp =P

    Bonne soirée bsx

    (( kiss-me256.boosterblog.com ))

    RépondreSupprimer
  4. De toute façon la "guéguerre" entre les personnalités fait partie du "jeu" politique mais franchement on a ha^te qu'ils en finissent et se mettent sérieusement au travail..

    RépondreSupprimer
  5. @ christie

    Exact, on y verra plus clair après le congrès. C'est bien normal ce "jeu" politique, mais je voulais souligner le manque de respect de certains... qui d'après moi est une mauvaise habitude qui s'est installée au sein du parti depuis le non respect du vote des militants en 2005 sur le non au traité constitutionnel européen véhiculé par Fabius, Emmanuelli et Mélanchon alors que les militants avaient voté OUI.
    Bref c'est depuis ce temps que chacun y va de son avis perso et qu'au final c'est l'ensemble du parti qui perd sa crédibilité
    Cela devait être dit:)
    Merci christie a+

    RépondreSupprimer
  6. J'avais oublié ce moment, effectivement, à partir du moment où il y a trahison, il vaut mieux rester vigilants. Tu as raison de le rappeler car on la mémoire un peu courte parfois..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !