Et le droit de retrait du salarié, Mr Sarkozy ?

Et voilà une provocation de plus de la part de Sarkozy, ce roi non pas fainéant mais omnipotent se permet de tenir des propos qui dépassent d'une manière calomnieuse, les mots que peut tenir un président de la république.

"La loi s'applique à tout le monde, y compris ceux qui appartiennent à Sud"
"Mais, en tant que président de la République, je ne peux pas accepter qu'une organisation syndicale irresponsable casse le service public et bafoue l'intérêt des usagers du service public en fermant la deuxième gare de France, sans prévenir personne, en se moquant des intérêts des usagers"
"retrouvés devant des grilles fermées tout simplement parce qu'une organisation irresponsable essaie de tourner la loi (sur le service minimum, ndlr) se moquant de son outil de travail, de la déontologie du service public et portant gravement atteinte à l'image d'une entreprise exceptionnelle"
"Je ne laisserai pas ces comportements irresponsables dégrader l'image du service public», a-t-il insisté soulignant qu' «il convient de ne pas associer ce comportement irresponsable avec l'attitude, elle, responsable des syndicats"

Il aura quand même répété quatre fois en 1min30 le mot irresponsable. Mais l'essentiel est ailleurs Mr Sarkozy !

La gare Saint-Lazare à Paris a été fermée mardi matin pour des raisons de sécurité, a indiqué la SNCF, à la suite d’une grève spontanée provoquée par l’agression d’un conducteur lundi soir et ayant entraîné l’interruption totale du trafic au départ de cette gare.

Il faut savoir que les agents de conduite de Paris Saint Lazare ont fait grève durant 31 jours sans que la direction ne veuille négocier. Cette arrêt de travail a permis d'obtenir des embauches, avec plus d'agents de sécurités, des agents de conduite en 2009, des journées de service supplémentaires qui permettent d’améliorer les roulements, etc… Tout cela permettant pour ses salariés de travailler en toute sécurité , ce qui n'était plus le cas.

Ce qui m'amène au droit de retrait du salarié : largement justifié par les agressions de conducteurs

Tout salarié (ou groupe de salariés) se trouvant dans une situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, a la possibilité d'informer l'employeur et de se retirer de cette situation, à condition toutefois de ne pas créer pour autrui une nouvelle situation de risque grave et imminent.

Textes de référence : articles L 231-8, L 231-9 et R 242-1 du Code du travail

Et le droit de retrait du salarié, Mr Sarkozy ?

Commentaires

  1. il a bien raison sarko, si tou le monde faisez pareil que la sncf, sa serait le bordel! c pas des gens courageux, ils se mette en greve dès qu'il peuvent. Faut les remuer ces types!

    RépondreSupprimer
  2. Il y a danger pour la société entière car les agressions concernent tout un chacun.

    RépondreSupprimer
  3. @ l'anonyme,

    Ce sont les types comme toi qu'il faut remuer et à qui il faut éveiller la conscience politique réduit à zéro.

    @ christie,

    oui les gens devraient plus soutenir les personnels des transports car ces problèmes d'insécurités sont dénoncés depuis longtemps, le droit de retrait s'applique parfaitement dans ces cas là. Vidéo, agent de sécurité y a des solutions.

    RépondreSupprimer
  4. Les salariés de la SNF exploitent des brêches, types jurisprudences suiteà la loi sur le service minimum. Sarko ne reçoit que la monnaie de sa pièce, et c'est bien fait pour sa tronche entre nous.
    Sarko essaie d'exploiter le sentiment de ras le bols qu'ont les utilisateurs des transports en commun, c'est scandaleux,on atteint un niveau très bas...

    (enlève la vérification des mots, les lecteurs de blogs ne spamment pas ton espace com;)

    RépondreSupprimer
  5. @ Tim,
    oui il confronte une fois de plus les populations entre elles, usagés contre salariés des transports... il faut le dénoncer.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !