45000 chomeurs de plus en Décembre : c'est pas la crise mais les heures supps la cause !


On rentre dans le dur de la crise, et ce n'est que le début.

Si le gouvernement Sarkozy ne change pas d'orientation dans sa politique, si rien n'est fait pour dynamiser le marché de l'emploi, l'année 2009 risque d'être une année noire pour le chômage.

Car l'année 2008 c'est déjà environ 200000 demandeurs d'emploi inscrits en catégorie 1 en plus !
Voici la pire des arnaques statisticiennes : les seuls chômeurs comptabilisés sont ceux de la catégorie 1, qui sert de baromètre à la France depuis 12 ans. Vous l'aurez compris, il y a donc plusieurs catégories de chômeurs ; j'ai pris connaissance de ces différentes catégories et des chiffres a venir dans l'ouvrage d'une conseillère Anpe qui dénonce le système, Fabienne Brutus, "Chômage, des secrets bien gardés".

- catégorie 1 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein. (sept 2005 = 2 432 989 demandeurs en catégorie 1)
- catégorie 2 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel. (sept 2005 = 445 574 demandeurs en catégorie 2)
- catégorie 3 = personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier. (sept 2005 = 307 388 demandeurs en catégorie 3)
- catégorie 4 : personne sans emploi, non disponible immédiatement, recherchant CDI ou CDD à temps plein ou partiel. (sept 2005 = 134 511 demandeurs en catégorie 4)
- catégorie 5 : personne pourvue d'un emploi, recherchant un autre emploi en CDI ou un CDD, à temps plein ou partiel. (sept 2005 = 107 126 demandeurs en catégorie 5)
- catégorie 6 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 484 999 demandeurs en catégorie 6)
- catégorie 7 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 86 692 demandeurs en catégorie 7)
- catégorie 8 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois. (sept 2005 = 128 674 demandeurs en catégorie 8)

Toutes ces demandeurs d'emploi sont inscrits à l'Anpe mais on ne parle que de ceux de la catégorie 1 dans les statistiques...

Si on additionne toutes les catégories, on se retrouve en septembre 2005 avec 4 127 953 personnes à la recherche d'un emploi, conbtre 2 432 989 selon les chiffres publiés.

J'entends déjà Lagarde et sa clique nous expliquer que c'est à cause de la crise, non Mesdames et Messieurs les Ministres, vous êtes responsables de la dégradation de l'emploi en France.

Tous les observateurs le disent, syndicats, partis politiques, professionnels de l'emploi, associations d'insertion, que c'est les heures supps qui ont déstructuré le marché de l'emploi !!

Quasiment plus d'intérim, beaucoup moins de CDD et c'est très compréhensible...Quand on se met à la place d'un entrepreneur, de comprendre qu'il est moins couteux de faire travailler ses personnels en place, que de créer de nouveau emploi plus couteux structurellement pour l'entreprise.

Alors non la crise n'explique pas tout, la politique de défiscalisation des heures supplémentaires a des effets pervers sur l'emploi et il est grand temps d'y remédier.

Commentaires

  1. L'année 2009 se présente bien mal

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est rien de le dire, je crois que pour ceux qui ont un emploi, il faut surtout le conserver dans la mesure du possible et pour ceux qui en cherche, ne pas hésiter à ratisser le tissu économique de sa région, être en recherche active dans la relance des courriers, allez au contact des entreprises, être opportuniste et ne compter que sur soi-même et pas sur les services de l'Anpe (du pôle emploi comme ils appellent ça maintenant)
    Ne pas se résigner.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !