Accéder au contenu principal

Bien sûr qu'il faut plus de moyens dans les hôpitaux ! "L'accès aux soins en danger!"sera diffusé le jeudi 12 février à 22h40 sur France 2.

Un état des lieux accablant du recul de l'accès aux soins en France, pays miné par les franchises, les déremboursements et la fermeture de services hospitaliers.

En 2007, Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida, entamait une grève des soins pour protester contre les franchises médicales mises en place par le gouvernement de Nicolas Sarkozy. Comme lui, Janine, Bruno, Eric, Alexandre et bien d'autres, expriment leurs difficultés et leur incompréhension face à ce qu'ils vivent comme une injustice. De Lure à Lézignan, de Clamecy à Juvisy, ce document passe en revue le recul de l'accès aux soins en France, pays miné par les franchises, les déremboursements, les dépassements d'honoraires et la fermeture de services hospitaliers, de maternité et de services de chirurgie. Un état des lieux accablant.

Des économies sur la masse salariale

Alors que son projet de loi sur la réforme du système de santé arrive devant les députés, Roselyne Bachelot le clame bien haut: «L'hôpital a besoin de moyens et d'organisation». Une annonce faite ce mardi au journal «La Tribune» ok mais elle dit dans le même temps concernant la masse salariale : «si cette masse salariale ne correspond pas véritablement à des besoins»«dans certains cas, étant donné le déficit des hôpitaux, il faut bien se pencher sur la masse salariale, qui représente 70% du budget»
Sans vouloir confirmer qu'il pourrait s'agir de suppression de postes, la porte-parole explique que «les décisions seront prises au cas par cas, par les directeurs d'hôpitaux». Elle estime cependant que «dans certains établissements, on est seize pour effectuer une tâche qui mobilise beaucoup moins de personnel ailleurs». L'hôpital a besoin de moyens, donc, mais pour les obtenir il devra réaliser ses propres économies.

Franchement y en a plus que marre de cet autisme collectif du gouvernement Sarkozy qui occulte l'essentiel du problème. 3% d'augmentation des budgets, c'est ridicule face à la donne démographique, qui veut que la population française vieillit et augmente. Forcément avec plus de personnes à soigner, il faut par conséquent plus de moyens.

Alors parler d'économie, de déficit dans les hôpitaux alors que ce sont les contribuables qui en ont financé la construction, depuis que le 18ème Président de la République française, Charles de Gaulle, décida 100% d'accès et de gratuité des soins, y a comme quelque chose d'écœurant et de nauséabond.

Commentaires

  1. Je connais bien le monde de l'hôpital. C'est une catastrophe. Ce qui se prépare est du genre copieux. Et ça va mettre du monde dans la rue. Il faut réorganiser l'hôpital, or, on est en train de le tuer.
    Et Bachelot n'est pas à la hauteur. Pire, elle ne maitrise pas le sujet.

    Je suis étonné que tu ne parles pas de Total ... Un vrai scandale.

    RépondreSupprimer
  2. Tout est scandale en ce moment mais Sarko, devra un jour ou l'autre passer à la caisse
    la balle est dans on camps, on va dire ça comme ça, car un vent de rébellion flotte, timide mais réel
    ;-D))

    RépondreSupprimer
  3. @ Philippe Sage

    Effectivement Bachelot est nulle et on se demande si elle maitrise un quelconque sujet...
    Je vais surement parler de Total et d'un tas d'autres choses qui m'agacent dès ce week-end... la faute à pas le temps... semaine très chargée

    @ Christie

    Exact, y a comme un goût de révolte dans l'air... ça va ptet craquer... pas qu'on veuille faire la révolution, mais y a une urgence sociale pas prise en compte, le gouvernement doit changer de cap et pas faire semblant de le faire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…