Accéder au contenu principal

J-1 avant que les syndicats ne claquent la porte de l'Elysée


J'entends beaucoup dire que demain aura lieu un sommet social, c'est vraiment ridicule, voilà donc un gouvernement qui communique sur deux, trois mesures d'ordre social et déjà les journalistes parlent de grenelle du social. Je parlais dans mon dernier billet de la vérité de l'information, comme quoi y a du boulot.

Il faut quand même rappeler que cette entrevue de Sarkozy avec les syndicats à l'Élysée a été décidée par le Président en réponse à un mouvement de grève interprofessionnelle de grande ampleur. Si N. Sarkozy propose de négocier avec les syndicats certaines mesures, les syndicats portent eux-même des revendications et des propositions. Si il n'y a pas corrélation et entente, nous devrions voir les syndicats claquer la porte de l'Élysée.

Nous pouvons d'ores et déjà prévoir le dénouement de cette entrevue car le Président du pouvoir d'achat montre au combien il se refuse à toute augmentation des salaires (minima sociaux + négociation salariale tripartite), première revendication des travailleurs depuis l'élection de Sarkozy.

Ps : je peux me tromper... nous serons vite fixés

Commentaires

  1. Je n'ai rien vu concernant le pouvoir d'achat et les augmentations de salaires, rien ne me concernant en tout cas et après en avoir discuté avec mon entourage, on se dit que les annonces de Sarko ne sont pas suffisantes. Il faut donc continuer le mouvement revendicatif

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui m'étonne, comme je l'explique sur mon blog, c'est l'exclusion par l'Elysée de trois syndicats (FSU, UNSA et Solidaires)... Je vois ça comme une tentative de déstabilisation de l'union syndicale qui a menée à la manifestation du 29 janvier.

    Faute d'être capable de résoudre la crise sociale, Sarko va tenter de diviser une nouvelle fois...

    RépondreSupprimer
  3. @ David

    le gouvernement doit répondre aux revendications des syndicats et en premier lieu les salaires, nous sommes d'accord

    @ ELN

    oui tu vois juste, tous les coups sont permis pour lui, il aurait même décidé de communiquer dès demain soir, il essaye de prendre de court les syndicats en les mettant au pied du mur.
    Alors nous verrons les déclarations des uns et des autres, mais je sens l'exercice bien difficile pour lui, n'est-il pas trop présomptueux de se mettre autant en avant ?
    Il joue avec le feu !

    RépondreSupprimer
  4. @ stef

    J'ai bien vu ton com au sujet du flux rss de mon blog mais là, je dois avouer que mes connaissances informatiques limitées ne me permettent pas de te donner une explication.

    Bref, en clair : j'sais pas pourquoi k'ça marche pas ! LOL

    RépondreSupprimer
  5. @ ELN

    Pourquoi k'ça marche pas ce truc :))

    Non en fait ton flux RSS fonctionne, ça doit être le mien alors... pfff linformatique

    RépondreSupprimer
  6. Je reviens sur le terme sommet social qui ne me semble pas approprié, car un sommet social se déroule généralement sur plusieurs jours avec différents intervenants en coordination avec différentes organisations sociales telles que les associations de solidarité etc..

    Ici ce n'est pas le cas, comme le rappel ELN certains syndicats ont été écartés.

    Les syndicats participants seront reçus à 15 h et le chef de l'état souhaite s'adresser à la nation en début de soirée.

    Alors si il y a "sommet social" , il sera expéditif !

    RépondreSupprimer
  7. Comment la réunion a été préparée par le conseiller social de lElysée, Raymond Soubie

    http://slovar.blogspot.com/2009/02/le-18-fevrier-est-deja-plie-passons.html

    RépondreSupprimer
  8. Je conseille ce très bon billet (adresse ci-dessus) de Slovar intitulé :

    "Le 18 février est déja plié !!! Passons directement au 19 mars"

    en voilà mon commentaire :

    Alors là complètement d'accord, bien sur que tout est d'ores et déjà plié. j'ai l'impression d'assister à une mauvaise pièce de théâtre

    D'ailleurs voilà ce que je viens d'écrire sur Facebook :

    Y en a marre de la comm façon Sarko !!

    C'est vrai qu'y en a marre surtout que les journalistes sont de plus en plus nuls pour ce qui est de faire la part des choses entre une information et une manipulation... Y a qu'à voir ce terme de sommet social pour demain, un grand n'importe quoi un sommet social ? genre je rencontre "CerTains" syndicats comme ça j'essaye de briser l'unité syndicale à 15 h et ensuite je vous baratine en début de soirée.... Vlà le programme du sommet social façon Sarkozy et c'est comme ça à chaque fois.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…