Accéder au contenu principal

Un sommet social au raz des paquerettes ! Rendez vous le 19 mars ! Il faut revoir votre copie Mr Sarkozy !

Les syndicats n'ont pas claqué la porte de l'Élysée comme je m'y attendais (de toute façon on leur aurait reproché) mais l'entrevue entre le chef de l'état et les syndicats n'est pas concluante.

D'après les premières réactions unanimes des représentants syndicaux, la réunion s'est déroulée dans un climat tendu où d'emblée les revendications sur les salaires ont été écartées. Il n'a été question que des annonces déjà faites par Sarko précédemment. D'où l'appel des syndicats à maintenir le rapport de force sur le gouvernement et le patronnât.

Nous avons donc des annonces d'accompagnement social à la crise qui restent bien sur insuffisantes au vu des attentes et revendications portées lors de la grève interprofessionnelle du 29 Janvier.

Un saupoudrage de mesurettes qui vise à apaiser la grogne, mais qui ne répond pas à l'urgence sociale et franchement alors qu'on se moquait du plan de relance socialiste, les mesures annoncées sont d'un ridicule affligeant.

D'abord l'annonce très bizarre de la suppression des 2/3 restant de la première tranche d'imposition sur le revenu pour l'impôt 2008, sauf que les personnes concernées par la tranche des revenus allant de 5853 à 11673 euros ne payent pas d'impôt puisqu'elles bénéficient de la prime pour l'emploi et que dans ce cas les ménages ont un crédit d'impôt (PPE bénéficiaire moins de 16251 personne seule, 32498 pour un couple marié ou pacsé majoré de 4490 par demi-part supplémentaire). Personne ne relève, soit y a un truc qui m'échappe, soit les ménages concernés auront un crédit d'impôt supplémentaire d'une moyenne de 200 euros comme annoncé...

L'annonce d'une meilleure indemnisation du chômage partiel à 75% du salaire brut se soustrait à la négociation du mois de Janvier où les syndicats avaient obtenu 60% d'indemnisation... bizarre une fois de plus, comme quoi la grève du 29 Janvier aura permis d'obtenir plus.

Et puis viennent s'ajouter un saupoudrage d'aides toujours bonnes à prendre mais qui restent ridicules face à la précarité galopante : alloc rentrée scolaire 150 euros ; bons d'achat service à la personne 200 euros etc...

Finalement beaucoup de temps perdu pour des annonces qui restent insuffisantes et qui justifie largement la continuité du mouvement revendicatif.

Donc, le rendez-vous du 19 mars reste d'actualité, tous ensemble nous devons rester mobilisés pour obtenir plus sur les salaires, l'emploi et la lutte contre l'immense plan social que fait le gouvernement dans nos services publics.

Commentaires

  1. Il va falloir encore faire grève !
    Bravo pour votre blog

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…