100 milliards de déficit en 2009. Le déficit double en quatre mois : Sarko a -t-il une perspective politique au delà de quatre mois ?


Une nouvelle version du budget 2009 était présentée en conseil des ministres ce mercredi. Il prévoit un déficit de 100 milliards d'euros. C'est donc un déficit record et c'est quand même le quatrième projet de loi de finance rectificatif depuis Septembre.

Forcément, quand on s'entête dans une politique économique dévastatrice pour l'emploi, clientéliste dans sa fiscalité, on augmente d'autant plus les déficits budgétaires en temps de crise.

Et oui ! Puisque cette nouvelle version du budget prend en compte l'impact de la crise sur les finances de l'Etat, grevées par le plan de relance et la baisse des recettes fiscales, on ne peut que constater que les 15 milliards de recettes fiscales en moins par an de la loi TEPA, (qui font déjà 30 milliards en deux ans) manquent cruellement pour relancer l'économie du pays.

La politique de défiscalisation des heures supplémentaires a non seulement couté cher en terme de rentrées fiscales en moins, mais en plus elles ont eu un effet pervers sur l'emploi.
Les entreprises de production ont préféré faire travailler plus longtemps leurs salariés en postes, plutôt que de créer de nouveaux emplois ou de faire appel à l'intérim et CDD.

A cela s'ajoute les déficits de la Sécurité sociale, attendus autour de 15 milliards d'euros. Et pourtant, même si il y a un problème de démographie évident, les différentes réformes de Devedjan à Roseline n'ont pas amélioré la situation, pire pour les assurés c'est au contraire déremboursements et franchises médicales qui ont aggravé la situation des plus précaires ; pour au final un déficit qui passe de 12 à 15 milliards...

Franchement la gauche de Jospin n'avait pas à rougir de son bilan, quand on voit ce qu'à fait la droite depuis 2002... (et sur tous les sujets ! )

C'est donc 100 milliards de déficit des budgets de fonctionnement de l'état qui sont à différencier des 1000 milliards de dettes publiques. Quand on pense qu'il y a seulement quatre mois le budget 2009 prévoyait déjà 52 milliards de déficit, on peut quand même se demander si le gouvernement Sarkozy a un projet pour la France ???

N'a-t-il aucune perspective politique au delà de quatre mois ?

On est en droit de se le demander car le déficit double en quelques semaines !

Quand on pense qu'en novembre, date de l'élaboration du budget pour 2009, le gouvernement tablait encore sur une croissance comprise entre 0,2% et 0,5% cette année...???

C'est vraiment ridicule ! et on comprend bien à quel degré se place le discours de vérité de Sarkozy ! On peut vraiment rien attendre de positif de lui et au contraire y a vraiment de quoi s'inquiéter, parce qu'en plus d'être manipulateur, menteur, il n'est pas honnête.

Commentaires

  1. Manipulateur, menteur et malhonnête, il y a longtemps qu'on le savait.
    On savait très bine qu'il allait essayer de détruire tout ce qui est social et sans la moindre réflexion.
    Ce type est un robot..
    seul compte ce que Lui veut..

    RépondreSupprimer
  2. Et il parlait d'une République irréprochable... y a qu'à voir encore la nomination du fils de Devedjan...

    RépondreSupprimer
  3. Il y aurait presque de quoi en rire si ça n'en devenait pas quasi tragique...

    Il est tout simplement incapable d'admettre qu'il a pu se trmper quelque part et, de fait, incapable de corriger ces erreurs qui enfonce un peu plus la France, alors qu'on est déjà en pleine crise internationale.

    Quant à la nomination du fils Devedjian... Il me semblait pourtant avoir entendu - ou même lu dans son programme - un certain candidat UMP à la dernière présidentielle expliquer qu'avec lui les nominations se feraient sur des critères de compétences et non plus sur la proximité avec l'Etat...

    RépondreSupprimer
  4. "ces erreurs qui enfoncent la France" bien sûr, je corrige cette énôôôrme faute

    ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !